Bourse > Nexans > Nexans : Affiche une perte de -145 ME au 1er semestre
NEXANSNEXANS NEX - FR0000044448NEX - FR0000044448
50.410 € -1.87 % Temps réel Euronext Paris
51.190 €Ouverture : -1.52 %Perf Ouverture : 51.480 €+ Haut : 50.240 €+ Bas :
51.370 €Clôture veille : 106 245Volume : +0.24 %Capi échangé : 2 188 M€Capi. :

Nexans : Affiche une perte de -145 ME au 1er semestre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le chiffre d'affaires s'élève à 3,412 milliards d'euros au premier semestre 2013 (à cours des métaux non ferreux courants) contre 3,577 milliards d'euros sur la même période en 2012.

A cours des métaux non ferreux constants, le chiffre d'affaires s'affiche à 2,351 milliards d'euros contre 2,398 milliards d'euros en 2012, en baisse organique de 3,4% sur l'ensemble du Groupe.

' L'amélioration des conditions de production dans les câbles de haute tension sous-marine se traduit par une croissance organique à deux chiffres. Les conditions de marché défavorables au Moyen-Orient et en Europe, ainsi que l'absence d'activité d'installation en Libye ont entraîné une contraction des ventes en haute tension terrestre ' indique le groupe.

La marge d'EBITDA s'inscrit à 151 millions d'euros soit 6,4% du chiffre d'affaires à cours des métaux non ferreux constants (6,7% au premier semestre 2012).

La marge opérationnelle atteint 75 millions d'euros, soit 3,2% du chiffre d'affaires à cours des métaux non ferreux constants, contre 3,7% au premier semestre 2012.

Le résultat opérationnel du premier semestre 2013 est en perte de 78 millions d'euros. Il était positif de 76 millions d'euros au premier semestre 2012.

Le résultat net part du Groupe du premier semestre 2013 ressort en perte à -145 millions d'euros. Il était positif de 13 millions d'euros au 30 juin 2012.

L'endettement net consolidé s'élève à 820 millions d'euros au 30 juin 2013, contre 606 millions d'euros au 31 décembre 2012.

Les grandes lignes d'un projet de plans d'économies pourraient être communiquées au plus tard à l'occasion de la publication du chiffre d'affaires du troisième trimestre.

' La marge opérationnelle du deuxième semestre 2013 devrait s'inscrire en progression par rapport au premier pour conduire à un montant du même ordre que celui de 2012 sous réserve d'un environnement stabilisé en Europe. D'autre part, les plans d'économie à l'étude pourraient se traduire par des provisions qui pourraient entraîner un résultat net négatif au second semestre. La dette en fin d'année, sur la base du cours de cuivre actuel devrait être voisine de celle de fin décembre 2012. ' a déclaré Frédéric Vincent, Président-Directeur Général.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI