Bourse > Nexans > Nexans : 'la croissance externe fait partie de l'adn'
NEXANSNEXANS NEX - FR0000044448NEX - FR0000044448
51.230 € -0.27 % Temps réel Euronext Paris
51.190 €Ouverture : +0.08 %Perf Ouverture : 51.480 €+ Haut : 51.020 €+ Bas :
51.370 €Clôture veille : 8 779Volume : +0.02 %Capi échangé : 2 224 M€Capi. :

Nexans : 'la croissance externe fait partie de l'adn'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Frédéric Michelland, directeur général adjoint en charge des Finances de Nexans, revient sur la publication des ventes trimestrielles et sur la stratégie du groupe.

Cercle Finance: Nexans a publié hier matin son chiffre d'affaires au titre du premier trimestre 2011, en croissance organique de 13%. Quels commentaires pouvez-vous apporter?

Frédéric Michelland: Tout d'abord, rappelons que Nexans n'avait pas connu de croissance organique à deux chiffres depuis 2007.

Soulignons que l'effet de base (lié à la comparaison avec un premier trimestre 2010 particulièrement faible en terme d'activité) a été significatif et qu'il explique pour près de moitié cette progression de 13% en base annualisée.

Le trimestre a été notamment marqué par les troubles au Moyen-Orient et en Afrique du Nord qui ont impacté principalement la Haute Tension terrestre et entraîné un manque à gagner de près de 2% de croissance organique au niveau du groupe.

La période a également été caractérisée par une normalisation progressive de l'activité Haute Tension sous-marine, grâce au travail de fond engagé l'an passé et qui commence à porter ses fruits.

Le niveau de facturation ainsi que la performance opérationnelle paraissent de nouveau en ligne avec nos objectifs.

Le groupe a connu des difficultés en 2010 dans cette activité Haute Tension sous-marine, qu'il parvient progressivement à gommer et cette tendance devrait se confirmer dans les prochains mois.

Pour 2011, Nexans table toujours sur une croissance d'environ 5% de ses ventes en organique et sur une marge opérationnelle d'environ 5,5%.

Notre objectif est de retrouver progressivement dans l'ensemble de nos activités des niveaux de chiffre d'affaires comparables ou supérieurs à ceux de 2009.

CF: Quelle stratégie le groupe va-t-il adopter en 2011 pour accélérer la croissance et la rentabilité?

FM: Tout d'abord, mentionnons le montant record du carnet de commandes dans la branche Haute Tension sous-marine (près de deux ans d'activité), l'une des activités ayant dégagé de fortes marges au sein du groupe dans le passé.

Cette année, nous concentrerons particulièrement nos efforts sur les marchés affichant encore un retard important de chiffres d'affaires par rapport aux années antérieures à la crise.

Ainsi, le Bâtiment (où l'effet de levier opérationnel est important) devrait voir sa marge opérationnelle progresser trimestre après trimestre, dans un contexte de forte reprise du marché.

Concernant la Basse et la Moyenne Tension, les niveaux d'activité comme de rentabilité de 2009 n'ont pas encore été retrouvés mais nous y travaillons.

CF: Un risque lié aux prix des matières premières existe-t-il?

FM: Ces derniers mois, le prix du cuivre a eu tendance à se stabiliser, en raison notamment de l'augmentation des stocks à l'échelle mondiale, mais personne ne peut dire si cette relative stabilisation est pérenne ou non.

Quant au prix de l'aluminium, il a continué à grimper, parallèlement à ceux de l'énergie.

Pour ces deux composants, nous appliquons nos modes habituels de répercussion des variations des prix sur le prix de nos câbles.

En revanche, concernant les autres matières, tels que les plastifiants, le polyéthylène ou le PVC, qui représentent jusqu'à près de 20% des coûts opérationnels de Nexans (si on y ajoute le coût des énergies et du transport), la répercussion n'est pas aussi automatique et aussi immédiate. Il peut donc y avoir un décalage dans le temps de cette indexation pour les contrats qui la prévoient et donc un impact ponctuel sur la marge.

CF: Quels seront les catalyseurs pour le titre dans les mois à venir?

FM: Les investisseurs devraient se montrer confiants dans un contexte d'amélioration significative de l'environnement économique, dont Nexans bénéficie.

Etant donné notre présence dans des activités à coûts variables, toute augmentation du chiffre d'affaires entraîne une amélioration de la marge opérationnelle.

En outre, le marché appréciera certainement le retour à la normale de l'activité Haute Tension sous-marine.

CF: Etudiez-vous des opportunités d'acquisitions?

FM: La croissance externe fait partie de l'ADN de Nexans, à la recherche d'opportunités de consolidation dans un marché qui reste très fragmenté.

Nous restons à l'écoute, regardons de nombreux dossiers, en nous imposant des critères financiers stricts.

Certains acteurs opérant dans des marchés de niches pourraient également offrir une complémentarité par rapport à certains de nos produits.

Par ailleurs, Nexans ambitionne de renforcer sa présence dans la région Asie-Pacifique.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI