Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Price earning ratio (PER)

Le PER est le rapport entre le cours d’une entreprise et son bénéfice après impôts, ramené à une action. Il suffit, pour l’obtenir, de diviser l’un par l’autre. Exemple : une société cote 100 euros, ce qui porte sa valeur en Bourse à 1 milliard (compte tenu des 10 millions d’actions composant son capital). Les analystes prévoient pour ce groupe un bénéfice net de 40 millions pour l’exercice en cours, soit 4 euros par action. Le PER de la société est donc de 25 (100/4). On l’obtient aussi en divisant la capitalisation boursière par le bénéfice (1 milliard/40 millions). La société vaut donc, en Bourse, 25 fois son bénéfice estimé pour cette année. Le PER d’une entreprise reflète la croissance des bénéfices espérée par la Bourse. Reprenons l’exemple précédent. Son bénéfice, qui permettra la rémunération de l’actionnaire en dividendes et en plus-values, représente le vingt-cinquième de son cours de Bourse. Soit un intérêt de 4 % (1/25 = 4 %). L’actionnaire mettrait vingt-cinq ans à récupérer sa mise si les bénéfices ne variaient pas. Hypothèse absurde, puisque les obligations d’Etat, par définition sans risque, sont rémunérées autour de 4 %. En fait, un investisseur, en payant la valeur 25 fois son bénéfice actuel, mise sur une croissance annuelle de ses profits de près de 9 %, en moyenne, pendant dix ans. Si cette prévision se révélait juste, la rentabilité de l’investissement serait largement supérieure au taux de rendement des obligations d’Etat. La différence s’appelle « prime de risque »