Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Bon de souscription

A l’instar d’une action ou d’une obligation, un bon est avant tout une valeur mobilière, c’est-à-dire un titre représentatif d’un droit. Un bon de souscription donne, en effet, la faculté, mais pas l’obligation, de souscrire une ou plusieurs actions à un prix fixé à l’avance et pendant une durée déterminée. Les bons se caractérisent ainsi par leur prix d’exercice (le prix à payer pour acquérir l’action nouvelle), leur parité de souscription (c’est-à-dire le nombre d’actions auquel donne droit un bon : par exemple, un bon pour une action, trois bons pour deux actions…) et leur durée de vie. Avec une mise de fonds relativement faible, un bon peut permettre de réaliser des gains spectaculaires. Car les bons amplifient mécaniquement la hausse du cours de l’action (et, de façon identique, sa baisse). En raison de leurs caractéristiques propres (valeur unitaire faible, prix de souscription fixe), les bons ont la particularité d’engendrer un effet de levier très important. L’exercice d’un bon de souscription est néanmoins contre nature. En achetant un bon, on joue clairement l’effet de levier. En exerçant un bon, on mobilise, en revanche, des sommes plus importantes et l’effet de levier ne joue plus. Autant acheter l’action correspondante ! Bien sûr, après avoir acheté un bon qui a répondu à votre attente, vous pouvez être tenté de tisser un lien plus stable avec la société et souhaiter devenir actionnaire. Rien de vous empêche alors d’exercer vos bons. A cette occasion, la société renforcera à due proportion ses fonds propres. Ce qui est, pour elle, la finalité des bons.