Guide Boursier

Analyse technique

Le triangle

Il existe trois types de triangles : le triangle symétrique, le triangle ascendant et le triangle descendant. Dans chaque cas, le triangle traduit l’hésitation des investisseurs : les droites de résistance et de support enserrent parfaitement le cours mais la configuration, qui était large au début de la formation de la structure, va en s’amenuisant progressivement, traçant un triangle. La confrontation entre acheteurs et vendeurs devient faible : le cours évolue ainsi de plus en plus dans un rang étroit. Lorsque le camp le plus fort prend la main sur le plus faible, le cours sort du triangle d’un côté ou de l’autre, mais assez violemment. Ce type de configuration est souvent considéré comme une figure de continuation.

1. Le triangle symétrique

Les droites de support et de résistance convergent vers la pointe, dans la même direction, et ont chacune une pente semblable mais opposée. Il est difficile de prédire le sens de sortie de ce type de configuration. On considère cependant que le triangle symétrique est une figure de continuation (la tendance antérieure à son apparition est poursuivie).

A noter : on observera un accroissement des volumes de transactions lors de la cassure des droites de support ou de résistance.

L’objectif est calculé de deux manières :

  • une parallèle est tracée à la droite de support (ou de résistance) qui n’a pas été franchie. Ramenée à hauteur du premier point touché à l’intérieur du triangle, cette parallèle constituera un objectif (la méthode est identique lors de la rupture du canal – voir plus haut) ;
  • le report de la hauteur du triangle à son début au point de cassure de la droite de résistance (ou de support).

2. Le triangle ascendant

Véritable structure de continuation, le triangle ascendant est composé d’une résistance horizontale et d’une droite de support haussière. Ici, les vendeurs perdent progressivement la main au profit des acheteurs. La sortie de ce type de continuation est généralement haussière, avec un accroissement des volumes lors de la cassure de la droite de résistance. L’objectif de progression du cours est calculé de la même façon que dans le cas du triangle symétrique.

3. Le triangle descendant

C’est l’inverse du triangle ascendant, avec une droite de support horizontale et une droite de résistance baissière. Cette fois-ci, ce sont les vendeurs qui prennent progressivement l’ascendant sur les acheteurs. La sortie de ce type de continuation est généralement baissière, avec un accroissement des volumes lors de la cassure de la droite de support. L’objectif de progression du cours est calculé de la même façon que le triangle symétrique.


Analyse technique

Précédent
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.40 % vs +11.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat