Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

GENFIT

GNFT - FR0004163111 SRD PEA PEA-PME
2.980 € -1.97 % Temps réel Euronext Paris

Genfit : Victime d'affabulations, Genfit précise les raisons de la réorganisation de sa recherche

jeudi 27 septembre 2018 à 08h51
L'ex directrice médicale de Genfit précise les raisons de son départ

(BFM Bourse) - Le départ de l'ancienne directrice médicale est une décision "strictement personnelle". Par pudeur, la société s'abstient de préciser que Sophie Mégnien a perdu son mari dans de dramatiques circonstances.

Les forums boursiers sont parfois le lieu d'élucubrations en tous genres et parfois de fantasmes malsains. La société lilloise Genfit, qui développe un traitement contre les maladies inflammatoires du foie comme la NASH -due à une alimentation trop riche- en fait les frais. Depuis mardi, son titre est à la peine en Bourse. Outre l'annonce d'un creusement des pertes semestrielles, celle d'une réorganisation de sa direction médicale a donné lieu à des interprétations fantaisistes chez certains intervenants.

Un départ mal interprété

Mardi, Genfit a fait part du départ du docteur Sophie Mégnien, sa directrice médicale arrivée en 2000 peu après la création de l'entreprise, consécutivement à une carrière bien remplie chez GSK ou Bayer. C'est son adjoint Pascal Birman, arrivé il y a un an en provenance d'Ipsen, qui reprend le flambeau.

Le groupe dirigé par Jean-François Mouney a dit regretter ce départ, tout en soulignant qu'elle "comprenait parfaitement" cette décision. Mais sur les forums boursiers, certains intervenants ont aussitôt tiré des conclusions fantaisistes, suspectant que ce départ cachait une fuite vers la concurrence ou une perte de confiance envers le potentiel des traitements développés par Genfit.

Un drame qui aurait dû rester privé

En oubliant que les ressorts d'une carrière sont aussi liés à ce qui devrait rester dans l'intimité des personnes. Si la société s'est évidemment abstenue de le préciser, le départ de Madame Mégnien fait suite à un drame personnel, largement médiatisé. Victime de harcèlement à l'hôpital Georges-Pompidou selon l'inspection du travail, son époux et le père de leurs cinq enfants, le professeur Jean-Louis Mégnien, cardiologue réputé, s'est suicidé en décembre 2015 sur son lieu de travail.

Pour couper court aux rumeurs absurdes, la firme a donc dû publier un nouveau communiqué mercredi soir. "[Ma] décision est strictement personnelle et n’est aucunement liée ni à Genfit ni au déroulement de ses programmes de R&D. A toutes fins utiles, faut-il préciser également que ce départ n’est pas davantage motivé par une offre quelconque d’une entreprise concurrente. Je profite enfin de l’occasion pour remercier dès à présent Genfit et ses équipes des formidables moments professionnels qu’ils m’ont permis de vivre et souhaite bien entendu le meilleur pour la suite du développement d'élafibranor [principal traitement développé par la société], pour lequel je réitère ma plus grande confiance", a déclaré à cette occasion Sophie Mégnien.

Ce qui devrait aller sans dire, mais que de malsaines élucubrations ont obligé la directrice médicale à préciser.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur GENFIT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.70 % vs +35.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat