Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ELIOR

ELIOR - FR0011950732 SRD PEA PEA-PME
2.786 € +0.29 % Temps réel Euronext Paris

Elior : S'apprêtant à opérer un virage stratégique, Elior voit son activité progresser un peu plus que prévu

mercredi 23 novembre 2022 à 11h30
Elior progresse un peu en Bourse

(BFM Bourse) - Le groupe de restauration collective a livré une croissance organique annuelle supérieure aux attentes et a légèrement révisé à la hausse sa prévision de croissance pour l’exercice en cours. Elior s’apprête par ailleurs à annoncer les résultats de sa revue stratégique.

L’exercice 2021-2022 d’Elior s’est avéré éprouvant. En mars, le groupe a perdu son directeur général, Philippe Guillemot, parti chez Vallourec, et a dû composer tout au long de l’année avec une inflation galopante qui l'a amené à renégocier l’ultra-majorité de ses contrats. Ce alors que le marché s’inquiète de son endettement et de son bilan financier dans un contexte de remontée des taux d’intérêt.

Les résultats livrés par la société spécialisée dans la restauration collective pour l’ensemble de cet exercice clos en septembre apportent toutefois quelques motifs de satisfaction au niveau de la croissance.

Sur l’ensemble de l’année les revenus ont progressé de 20,6% sur un an à 4,45 milliards d’euros avec une croissance organique - c'est-à-dire hors variation de changes et de périmètre- de 18,3%. Sur le seul quatrième trimestre, la croissance organique s’est inscrite à 12,2% et les revenus ont représenté 95% de leur niveau du quatrième trimestre 2018-2019, dernier exercice à ne pas avoir été pénalisé par la pandémie.

Selon un consensus cité par Stifel, les analystes tablaient en moyenne sur une croissance organique de 17% pour l'ensemble de l'exercice 2021-2022 et sur un niveau d’activité au quatrième trimestre représentant 93% de celui de 2018-2019.

Un taux de rétention en progression

Le bureau d’études note "une dynamique positive sur les revenus" de la société, en raison notamment d’un important développement commercial, avec une contribution positive des nouveaux contrats de 3% à la croissance organique.

En parallèle, le taux de rétention des clients, un indicateur très surveillé par le marché dans la restauration collective, a progressé pour atteindre 93,2% à fin septembre contre 91,2% un an auparavant. Ce taux s'est notamment élevé à 97% aux Etats-Unis, le marché le plus prometteur du secteur, mais auquel le groupe est bien moins exposé que ses concurrents Sodexo et Compass.

En dehors de cette activité de bonne tenue, la rentabilité de la société a été fortement affectée par les tensions inflationnistes. Elior a enregistré sur l’ensemble de l’exercice 2021-2022 un résultat opérationnel courant retraité (Ebita ajusté) proche de l’équilibre (-6 millions d’euros), en excluant néanmoins un impact de 45 millions d’euros dû à la société Preferred Meals. Cette entreprise américaine de distribution de plats préparés fais et surgelés, en perte chronique , va voir son activité être stoppée par Elior qui a jugé que cette société était trop éloignée de son coeur de métier.

La perte nette d'Elior a été multipliée par quatre à 427 millions d’euros. Surtout, le groupe a brûlé du cash avec un flux de trésorerie libre négatif de 48 millions d’euros, tandis que son endettement financier s'est établi à 1,22 milliard d’euros à fin septembre contre 1,11 milliard un an auparavant.

Concernant ses perspectives, Elior a très légèrement relevé sa prévision de croissance pour l’exercice 2022-2023 en cours, tablant sur une croissance organique d’au moins 8% contre au moins 7% précédemment. La société compte par ailleurs parvenir à une marge d’Ebita ajusté située entre 1,5% et 2% du chiffre d’affaires.

Une revue stratégique bientôt bouclée

Le groupe devrait surtout revenir vers le marché dans quelques semaines. La société a annoncé que la revue stratégique dévoilée début juillet devrait être bouclée "dans les prochaines semaines". Bernard Gault, le PDG du groupe, a indiqué aux analystes financiers qu'il s’agira notamment de discuter de la coopération avec la société de recyclage et de services Derichebourg – qui a pris plus de 20% du capital d'Elior au printemps - et de trouver des mesures pour renforcer le bilan financier du groupe.

Connu pour réagir de façon très volatile et erratique aux annonces, le cours de Bourse d’Elior peine à se stabiliser mais reste toutefois dans le vert à la suite de l’ensemble de la communication du groupe. Le titre prend 8,2% vers 11h10.

"Peut être le marché apprécie le fait que des annonces seront bientôt effectuées dans le cadre de la revue stratégique mais concrètement le bilan reste le grand problème de la société", juge un analyste. "On ne peut pas être serein sur le bilan alors qu’ils ont encore brûlé du cash", souligne un autre intermédiaire financier.

Julien Marion - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ELIOR en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+316.00 % vs +34.45 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour