Bourse > Edf > Edf : Revient sur le chiffrage actuel du projet Cigéo
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
7.690 € -0.27 % Temps réel Euronext Paris
7.745 €Ouverture : -0.71 %Perf Ouverture : 7.759 €+ Haut : 7.667 €+ Bas :
7.711 €Clôture veille : 926 683Volume : +0.03 %Capi échangé : 21 085 M€Capi. :

Edf : Revient sur le chiffrage actuel du projet Cigéo

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'action EDF, qui hier à touché un plus bas historique à 11,59 euros après la publication d'informations pouvant présager d'un projet Cigéo nettement plus coûteux que prévu (environ 50% plus cher), rebondissait de près de 2% ce matin, soit un peu plus que le CAC 40,à 12,2 euros. Hier soir, le groupe électro-nucléaire a refait le point sur le dossier.

En effet, les nouvelles lois sur l'environnement imposent aux acteurs français de la filière nucléaire, soit EDF, Areva et le CEA, de se charger et de financer le stockage à long terme des déchets nucléaires très radioactifs. D'où le projet de site souterrain Cigéo, situé près de Bure, dans la Meuse, et dont les travaux pourraient commencer en 2020.

Le 11 janvier, l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) a fait le point sur le sujet, notamment en mettant à jour les hypothèses de coûts. Les analystes du bureau d'études Bryan Garnier en ont déduit que 'l'estimation de l'Andra dépasse clairement celles des opérateurs nucléaires' (EDF et Areva), en se situant vers 30 milliards d'euros, “ce qui met de nouveau sous pression les bilans d'EDF, d'Areva, et leurs cash-flows futurs'.

Hier soir, EDF est revenu sur ce sujet en rappelant que “depuis 2005, le montant brut et l'échéancier des dépenses prévisionnelles du projet Cigéo sont basés sur un scénario industriel de stockage géologique établi à partir des conclusions rendues au premier semestre 2005 par un groupe de travail constitué sous l'égide de l'Etat et réunissant les administrations concernées, l'Andra et les producteurs de déchets (EDF, Areva, CEA).”

EDF a déduit de ces travaux que le projet Cigéo afficherait un “coût de référence du stockage des déchets de l'ensemble des producteurs de 20,8 milliards d'euros aux conditions économiques de 2011. Les montants provisionnés par le groupe EDF dans ses comptes consolidés à fin 2014 s'appuient sur ce coût de référence.”

Concernant le chiffrage désormais supérieur évoqué par l'Andra, EDF affirme qu'il “convaincu que des optimisations doivent permettre de réduire le coût global du projet Cigéo par rapport au coût estimé par l'Andra”.

Mais bien évidemment, “si l'évaluation arrêtée par le Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie devait s'écarter des estimations d'EDF, le groupe en traduirait les effets dans ses comptes”, ajoute EDF.



Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...