Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EDF

EDF - FR0010242511 SRD PEA PEA-PME
12.810 € +0.67 % Temps réel Euronext Paris

Edf : EDF prévoit une forte baisse de son Ebitda, l'action plonge

mercredi 14 décembre 2016 à 22h19
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - Le titre EDF plonge jeudi en Bourse après avoir annoncé la veille une nouvelle dégradation de son excédent brut d'exploitation en 2017, plus marquée que prévu par les analystes.

Le premier producteur français d'électricité, dont l'Etat détient 85,6% du capital, prévoit pour l'année prochaine un bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement (Ebitda) compris entre 13,7 et 14,3 milliards d'euros, après celui de 16,0 à 16,3 milliards attendu cette année.

Dans un communiqué publié mercredi soir, EDF a expliqué cette dégradation par la baisse des prix de marché en France et au Royaume-Uni par rapport à 2016 et par les volumes souscrits dans le cadre du mécanisme de l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique) de revente d'une partie de sa production nucléaire à ses concurrents.

Dans un communiqué, le groupe a cependant souligné que son Ebitda 2018 "devrait être en croissance sensible par rapport à 2017, et ce d'autant plus si les prix de gros de l'électricité sont bien orientés".

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient jusqu'ici en moyenne un Ebitda de 15,8 milliards d'euros en 2017 et de 16,3 milliards en 2018.

Vers 10h35, l'action EDF plongeait de 11,65% à 9,90 euros, accusant la plus forte baisse de l'indice européen Stoxx 600, qui gagnait dans le même temps 0,16%.

Le groupe "a une nouvelle fois déçu sur ses prévisions en dégradant ses perspectives 2017 (...) et surtout bien en dessous des prévisions des analystes qui tablaient sur une légère baisse", a souligné Grégoire Laverne, gérant chez Roche-Brune AM.

AUGMENTATION DE CAPITAL CONFIRMÉE

EDF "ne présente aucun canon de beauté pour les années à venir avec une intensité capitalistique alignée sur son secteur (...), un ROCE plus faible que le marché, un endettement très important (...) et des perspectives de croissances de sa valeur ajoutée en léger recul", a-t-il ajouté.

L'électricien public a en parallèle confirmé mercredi son intention de soumettre d'ici à la fin du premier trimestre 2017 à son conseil d'administration, si les conditions de marché le permettent, une augmentation de capital d'environ quatre milliards d'euros à laquelle l'Etat s'est engagé à participer à hauteur de trois milliards.

Il a aussi signé la cession de 49,9% du capital de la filiale RTE à la Caisse des dépôts (CDC) et CNP Assurances.

L'opération sera toutefois réalisée sur la base d'une valorisation de 8,2 milliards d'euros pour 100% des fonds propres de RTE revue à la baisse par rapport aux 8,45 milliards du projet annoncé en juillet, bien qu'EDF puisse désormais éventuellement bénéficier d'un "complément de valeur" pouvant atteindre 100 millions.

Cette transaction, ainsi que d'autres ventes d'actifs en cours, lui permettront de réaliser dès 2017 environ 70% de son objectif de cessions d'au moins 10 milliards d'euros sur la période 2015-2020.

EDF a également confirmé son objectif de baisse de charges opérationnelles d'un milliard d'euros en 2019 par rapport à 2015 et s'est dit "mobilisé" pour atteindre son ambition de cash-flow positif en 2018 après dividendes (hors compteur Linky, nouveaux développements et cessions d'actifs).

(Marc Angrand et Benjamin Mallet, avec Sudip Kar-Gupta, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2016 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EDF en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.50 % vs +35.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat