Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Washington et Pékin trouvent un accord sur leurs échanges commerciaux
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 398.32 -0.35 % Temps réel Euronext Paris
5 409.67Ouverture : 5 424.37+ Haut : 5 342.30+ Bas :
-0.21 %Perf Ouverture : 5 417.07Clôture veille : 3 868 440 KVolume :

CAC 40 : Washington et Pékin trouvent un accord sur leurs échanges commerciaux

(Tradingsat.com) - En dépit du caractère férié de ce lundi (Lundi de Pentecôte), la Bourse de Paris cote, dans des conditions de négociation habituelles. Vendredi, l'indice CAC 40 consolidait (-0,13% à 5 614 points), dans un marché attentif aux nouveaux développements dans les dossiers de la guerre commerciale entre Etats-Unis et Chine, et de la formation d'un nouveau gouvernement en Italie.

Finalement, il n'y aura pas de "guerre commerciale" a proprement parler entre les deux superpuissances économiques, et à l'issue des négociations, Washington a décidé de ne pas appliquer de surtaxes douanières sur l'importation des produits chinois, en l'échange d'un ensemble de mesures vidant à réduire significativement le déficit commercial américain vis à vis de l'Empire du Milieu.

En ce qui concerne la coalition totalement inédite en Italie, alliant un parti anti-système (Mouvement 5 Etoiles) à un parti nationaliste et souverainiste (La Ligue), les marchés s'interrogent sur les impacts monétaires, et plus largement sur les impacts sur la stabilité de la Zone Euro, d'un potentiel non respect des déficits publics de la troisième puissance économique de l'union monétaire.

Au chapitre macroéconomique, vendredi matin, les opérateurs sur devises ont pris connaissance des chiffres de la balance commerciale pour l'ensemble de la Zone Euro au mois de mars. L'excédent est en légère progression à 21,2 Milliards d'euros, au-delà des attentes moyennes des économistes et analystes interrogés.

Par ailleurs, le dossier iranien continuera d'occuper une place importante sur les écrans des salles des marchés. La Commission Européenne a lancé en fin de semaine dernière une procédure visant à empêcher les sanctions de Washington contre les entreprises européennes souhaitant investir en Iran.

Côté valeurs, Ubisoft (+4,47% à 88,34 euros) était recherché après la publication de son chiffre d'affaires annuel. L'éditeur français de jeux vidéo a vu ses ventes progresser de 18,6% à 1731,9 millions d'euros, ce qui est supérieur à son objectif de 1640 millions d'euros.

FFP a gagné 2,56% à 104 euros, dopé par une recommandation de HSBC. La banque britannique a décidé de relever son opinion à "achat", contre "conserver", sur la foncière et a revu son objectif de cours de 114 euros à 116 euros.

Sensorion a plongé de 16,94% à 2,50 euros, après l'annonce du succès de son augmentation de capital avec suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires existants pour un montant de 8,65 millions d’euros par construction accélérée d’un livre d’ordres. Une opération jugée très "dilutive".

Vallourec (-2,43% à 5,23 euros) a vu ses ventes progresser de 10,1% à 862 millions d'euros au premier trimestre, mais celles-ci sont ressorties en dessous des attentes d'Oddo (890 millions). Ces trois premiers mois sont toutefois traditionnellement affectés par des effets de saisonnalité.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé la séance de vendredi sur une note prudente, à l'image du Dow Jones (+0,00% à 24 715 points) ou du Nasdaq Composite (-0,38% à 7 354 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est légèrement contracté, de 0,26% à 2 712 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1740$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 71,80$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre à 17h30 le discours de M. Bostic (FOMC). Pour rappel, un relèvement des taux directeurs fédéraux est largement anticipé pour la prochaine échéance, le mois prochain.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'accès de volatilité observé jeudi avec une clôture sur les points hauts de séance, et même la formation d'une bougie remarquable en marubozu ainsi qu'une (légère) progression des volumes a validé la sortie d'un très mince range. Aucun obstacle technique ne vient contrarier l'hypothèse d'une poursuite des velléités haussières à court terme. Une fois les 5 665 points dépassés, ce qui ne semble être qu'une formalité sur le plan technique, le seuil hautement psychologique des 6 000 points serait alors en ligne de mire. la dernière fois qu'il a été touché, c'était en janvier 2008 et le CAC amorçait alors une longue décrue...

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5536.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale Y362S est adapté.
Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5665.00 / 6000.00
  • Support(s) : 5536.00 / 5485.00 / 5363.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 5 % / 10 %
  • Ecart(s) support : 2 % / 2 % / -1 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Washington et Pékin trouvent un accord sur leurs échanges commerciaux (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Washington et Pékin trouvent un accord sur leurs échanges commerciaux (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...