Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Vers un ultime reflux au sein du canal baissier
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 438.16 -0.01 % Temps réel Euronext Paris
5 428.18Ouverture : 5 446.70+ Haut : 5 425.48+ Bas :
+0.18 %Perf Ouverture : 5 438.55Clôture veille : 1 373 150 KVolume :

CAC 40 : Vers un ultime reflux au sein du canal baissier

(Tradingsat.com) - A l'issue d'une séance marquée par l'absence de nombreux opérateurs au coeur du mois d'août, l'indice CAC 40 est parvenu à clôturer dans le vert, légèrement, dans le sillage de la consolidation de l'Euro face au Dollar. L'indice parisien a gagné, dans des volumes légèrement supérieurs à ceux de la veille, 0,21% à 5 218 points; il se confronte désormais à la borne haute d'un canal clef.

Au chapitre macroéconomique mardi, sans surprise, la balance commerciale allemande est ressortie bénéficiaire, légèrement plus que la cible calculée à partir des estimations d'économistes et d'analystes.

De l'autre côté de l'Atlantique, les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) ont dépassé les attentes des analystes, en venant confirmer s'il était nécessaire, le bon état de santé de l'emploi aux Etats-Unis, après le très bon rapport mensuel publié vendredi. L'indicateur est suivi avec attention par les cambistes car le nombre de publications de nouvelles offres constitue un indicateur avancé de l'état de santé de l'emploi dans son ensemble.

Côté valeurs, Mauna Kea Tech a grimpé de 7,41% à 2,32 euros, après avoir obtenu l’enregistrement 510(k) par la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour l’utilisation des Minisondes Confocales CelioFlex UHD avec Cellvizio lors de procédures de chirurgie robotisée. Le label d’utilisation des minisondes confocales CelioFlex UHD consiste en la fourniture d’images microscopiques de cavités, d’organes et de canaux lors de procédures endoscopiques et laparoscopiques, dont des procédures de chirurgie robotisée. C’est la 13ème autorisation donnée par la FDA pour le système Cellvizio.

Incotable en début de séance en raison d'un afflux massif de vente, Nicox a plongé de plus de 25% à 9,80 euros en clôture. La société pharmaceutique spécialisée en ophtalmologie a été informée par son partenaire Bausch & Lomb de la réception d'une lettre de réponse de la Food and Drug Administration (FDA) pour Vyzulta, une solution pour patients atteints d'hypertension oculaire et de glaucome. La lettre de réponse de la FDA concerne uniquement une inspection BPFA (Bonnes Pratiques de Fabrication Actuelles) de l'usine de fabrication de Bausch & Lomb à Tampa en Floride. Elle ne fait état d'aucun commentaire quant à l'efficacité ou à la sécurité du produit pour la demande d'autorisation de mise sur le marché.

Amoeba (+5,30% à 15,10 euros) a amplifié les gains enregistrés depuis le 27 juillet, soit depuis l'annonce le 27 juillet de la signature d’une Lettre d’Intention (LOI) avec la société américaine Momar. La lettre signée préfigure un accord définitif qui porterait sur la distribution du biocide biologique Biomeba aux Etats-Unis, sous réserve de l’autorisation de mise sur le marché (AMM) du produit.

De l'autre côté de l'Atlantique, le Dow Jones a mis fin a une belle série de neuf séances de hausse consécutivess mardi, en amorçant légitimement une phase de consolidation (-0,15% à 22 085 points), tout en s'accordant le luxe d'inscrire en cours de séance de nouveaux sommets historiques à 22 179 points. Le Nasdaq Composite s'est effrité de 0,21% à 6 370 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est également engagé sur la voie de la consolidation (-0,24% à 2 474 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1750$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 49,00$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre en priorité, pour les Etats-Unis, les données préliminaires de la productivité à 14h30, le coût du travail à 14h30, les stocks des grossistes à 16h00, ainsi que les stocks de pétrole à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Après avoir comblé intégralement le reliquat du gap du 24 avril, l'indice phare parisien a accéléré vivement vendredi au sein de celui, baissier, du 28 juillet. Au final vendredi dernier, l'indice a tracé un chemin important, de plus de la moitié de l'amplitude du canal baissier de consolidation qui fait office de guide depuis le 3 mai.

C'est cette capacité à aller chercher des gains tout au long de la journée qui est particulièrement intéressante. La structure de la bougie de la dernière séance de la semaine, très allongée et quasiment sans mèche, dite en "marubozu" blanc selon la nomenclature, est à ce titre parlante. Le camp acheteur s'est clairement remobilisé, et le message haussier sera définitivement validé avec le franchissement, avec confirmation en clôture de la borne haute du canal, que nous avons représenté en noir. Les dernières résistances vendeuses seront alors éliminées.

Si nous n'avons pas eu une pleine participation des opérateurs vendredi - les volumes restant finalement quelconques - nous avons assisté au moins à une pleine participation de l'ensemble des secteurs de la cote.

Lundi, dans des volumes faibles, l'indice a calé, comme nous le pressentions, contre la borne haute du canal évoqué. Mardi, dans des volumes en très légère progression, l'indice est venu faire de la résistance en se confrontant à la borne haute du canal baissier. Nous continuerons donc, plus que jamais, à mettre en surveillance accrue la borne haute de ce corridor graphique.

Dans l'immédiat, un reflux de très court terme, avant reprise, est l'option à privilégié. Un reflux qui, quand il viendra à son terme, sera l'occasion de renforcer ses positions sur les grosses capitalisations à fort effet Bêta (capacité à amplifier les variations de ses indices de référence).

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5259.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 8792S est adapté.
Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5259.00 / 5320.00 / 5442.00
  • Support(s) : 5081.00 / 5038.00 / 4980.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -3 % / -2 % / 0 %
  • Ecart(s) support : -7 % / -8 % / -9 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Vers un ultime reflux au sein du canal baissier (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Vers un ultime reflux au sein du canal baissier (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...