Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 101.85 +0.85 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un rebond pour l'instant peu convaincant

mercredi 12 septembre 2018 à 08h32

(BFM Bourse) - Dans une nervosité toujours aussi palpable, dans un contexte de guerre commerciale à l'issue très incertaine, le marché français est parvenu mardi à grappiller quelques points (+0,27% à 5 283 points), dans le sillage de Wall Street.

L'appétit pour le risque est en particulier guidé par la tournure surréaliste de la guerre commerciale sino-américaine, avec la menace de D. Trump de non plus sur taxer 200 Milliards de $ supplémentaires de produits chinois importés sur le sol américain, mais de sur taxer... l'intégralité des importations chinoises... Ce qui constituerait un risque majeur à la fois pour la croissance mondiale, mais aussi pour l'inflation américaine. Un risque qui semble pour l'instant pris avec mesure et sagesse par les gérants.

Pékin répondra la semaine prochaine, en l'absence de nouvelles avancées, par une demande à l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce) de nouvelles sanctions.

Au chapitre macro-économique, l'indice ZEW du climat des affaires en Allemagne, point d'orgue statistique de la journée de mardi, s'est certes contracté (-10,6) mais beaucoup moins que ne l'envisageaient en moyenne les économistes et analystes interrogés (-13,5). L'indicateur est en territoire négatif depuis le début des hostilités protectionnistes lancées par Trump. Pour rappel, la première économie de la Zone Euro est fortement exportatrice.

Côté valeurs, Getlink, ex Eurotunnel, (+0,96% à 11 euros) a fait état d'une amélioration de son trafic mardi et d'un record historique pour le fret de camions.

Ubisoft a bondi de 4,25% à 92,28 euros après la recommandation de JP Morgan, qui passe à surpondérer sur le spécialiste des jeux vidéos avec un objectif de cours de 130€.

Le secteur automobile restait sous pression, à l'image de Renault (-2,46% à 70,18 euros), Peugeot (-0,95% à 23 euros), Valeo (-4,88% à 35,29 euros), Faurecia (-1,61% à 51,18 euros), Michelin (-0,66% à 99,32 euros), ou encore Plastic Omnium (-0,91% à 31,57 euros).

ArcelorMittal (-1,98% à 24,525 euros) vient de relever son offre sur son compatriote indien Essar Steel selon Bloomberg et propose 420 milliards de roupies soit 5,5 milliards d'euros. Le marché n'apprécie guère.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont regagné un peu de terrain mardi, à image du Dow Jones (+0,44% à 25 971 points), ou du Nasdaq Composite (+0,61% à 7 972 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,37% à 2 887 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1590$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 69,90$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre la production industrielle en Zone Euro à 11h00, la variation de l'emploi en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis: l'indice des prix à la production à 14h30, les stocks de pétrole à 16h30, et le Livre Beige de la Fed à 20h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Comme nous l'avions anticipé, le CAC 40 a en effet réagi positivement sur des niveaux de support. Mais nous devons alerter sur un épuisement précoce de cette réaction technique, avec deux éléments parlants: le reflux des volumes tout d'abord, et l'ombre haute de la bougie de lundi, qui trahit une hésitation et un manque de confiance notable du camp acheteur. L'absence de corps de la bougie de mardi est également parlant.

Concernant le cadre général: le camp vendeur a pris l'avantage à court terme. Et la succession croissante de points bas que nous mettions en avant dans nos précédentes analyses est rompue. La bougie allongée, sans aucune ombre ni haute, ni basse, tracée mercredi 05/09, en est une illustration parfaite.

Nous mettions sous surveillance la zone des 5 245 points, sur laquelle est venu échouer l'indice phare français. Cette zone de support graphique, qui correspond aux points bas du tournant du mois de juillet, n'est pas encore enfoncée. Son rôle de garde-fou, même fragile, est réel.

Le biais de fond (trend principal), quant à lui haussier, n'est pas encore formellement menacé.

Dans l'immédiat, une réaction haussière de contestation, dans des marges étroites, pourrait se poursuivre, à très court terme.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5246.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale L611S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
5445.00 / 5560.00 / 5665.00
Support(s) :
5246.00 / 5081.00 / 5038.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un rebond pour l'instant peu convaincant (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un rebond pour l'instant peu convaincant (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +2.63 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat