Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 597.99 +0.62 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un équilibre précaire

vendredi 11 octobre 2019 à 08h34

(BFM Bourse) - Ravivée par l'espoir d'un accord commercial sino-américain (espoirs systématiquement douchés depuis plus d'un an), la hausse des actions parisiennes a atteint 1,27% à 5 569 points jeudi (CAC 40).

Donald Trump a annoncé hier qu'il rencontrerait ce jour à la Maison Blanche Liu He, le vice-premier ministre chinois, actuellement dans la capitale américaine pour diriger les nouvelles négociations et tenter de sortir de l'impasse de la guerre commerciale. "Grand jour pour les négociations avec la Chine. Ils veulent nouer un accord, mais est-ce que j'en ai envie ? Je rencontre le vice-premier ministre demain à la Maison Blanche", a tweeté le président républicain alors que les discussions ont repris jeudi dans les bureaux du représentant américain au commerce (USTR).

Et malgré les larges sourires affichés et les chaleureuses poignées de mains échangées entre le représentant américain au commerce Robert Lightizer, le vice-Premier ministre chinois Liu He et le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin, les sujets de contentieux demeurent nombreux. Washington exige toujours de Pékin qu'elle cesse ces pratiques commerciales jugées "déloyales" (transfert forcé de technologie et subventions aux entreprises chinoises notamment), deux points sur lesquels le gouvernement chinois s'est jusque là montré inflexible. Pour rappel, ces négociations se déroulent alors que les droits de douane américains sur 250 milliards de produits chinois doivent passer de 25% à 30% mardi prochain...

Pour l'heure, Pékin aurait seulement consenti à une concession sur l'achat de produits agricoles américains, une concession jugée suffisante pour entrevoir un accord partie, bien que Donald Trump ait rappelé lundi sa préférence pour "un grand accord".

Au chapitre macroéconomique, les opérateurs auront composé jeudi avec une baisse de 0,9% en rythme mensuel de la production industrielle française, largement sous la cible (+0,2%). Les chiffres italiens (+0,3%) sont ressortis plus en ligne avec les attentes, en revanche. Outre Atlantique, les investisseurs ont pris connaissance de chiffres clefs sur l‘inflation américaine (prix à la consommation), après une publication de prix producteurs très décevante plus tôt dans la semaine. Et la déception est également au rendez-vous. En particulier, hors alimentation et énergie, éléments jugés volatils et donc sorti de l'assiette de calcul, ces prix n'ont progressé que de 0.1% en septembre, contre +0.2% attendu et +0.3% en août en données définitives. De quoi relativiser un peu les derniers propos récurrents de J. Powell, qui juge l'économie américaine au "bon endroit".

Car si la trajectoire des prix commence à poser question, il est vrai que la consommation intérieure, principal moteur de réagiront de richesse traditionnellement aux Etats-Unis, reste ferme et le marché de l'emploi n'envoie pour l'heure aucun signe d'essoufflement. Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, ressorties hier à des niveaux très satisfaisants, à 5 000 unités sous le consensus, viennent une nouvelle fois l'illustrer.

Côté valeurs, LVMH a bondi de 5,56% à 376,85 euros, dans des volumes puissants, après la publication d'un trimestre impressionnant. Dans son sillage, les grands acteurs du luxe de la cote parisienne était particulièrement bien orientés, à l'image de Christian Dior (+4,07% à 445,2 euros), ou de Kering (+4,20% à 462,60 euros).

On retrouvait parmi les plus fortes hausses du Compartiment A de la cote (grosses capitalisations) des titres sensibles à la conjoncture et à la qualité des relations commerciales sino-américaines, à l'image d'Eramet (+3,22% à 45,85 euros), Imerys (+3,73% à 34,46 euros), CGG (+4,80% à 2,054 euros), Faurecia (+3,23% à 41,84 euros), Valeo (+3,78% à 30,19 euros), ou Plastic Omnium (+6,75% à 22,29 euros), après un plongeon de près de 9% la veille. On retrouvait sans surprise des cycliques, des para-pétrolières, des minières et des équipementiers automobiles.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont bien pris de la hauteur, soutenus par un sentiment d'espoir (souvent déçu par la suite il est vrai) sur le front commercial, mais ils ne sont pas parvenus à clôturer sur leurs points hauts respectifs de séance. Les gains journaliers auront au final été assez timides, à l'image du Dow Jones (+0,57% à 26 496 points) ou du Nasdaq Composite (+0,60% à 7 950 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,64% à 2 938 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1020$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 54.40$.

A l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité les données finales de l'indice des prix à la consommation en France à 08h45, et pour les Etats-Unis, les prix à l'import à 14h30, l'indice de confiance des consommateurs (Université du Michigan), en données préliminaires à 16h00, et la prévision de l'inflation (Université du Michigan), en données préliminaires, à 16h00 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français a développé une réaction haussière hier en dépassant nettement les 5 530 points, mais sans franchir les points hauts de la bougie remarquable du 02 octobre, ni la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), dont l'orientation demeure baissière. Un rééquilibrage des forces en présence est attendu à très court terme, avant une reprise progressive des pressions vendeuses.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5665.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5531.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 9603S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5531.00 / 5393.00 / 5226.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un équilibre précaire (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un équilibre précaire (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -7.51 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat