Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 396.12 +0.40 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un conflit commercial qui s'envenime, alerte sur les actions

mardi 6 août 2019 à 08h32

(BFM Bourse) - Avec la guerre commerciale sino-américaine qui s'intensifie très nettement, les marchés d'actions de part et d'autre de l'Atlantique souffrent. L'indice CAC 40, indice phare de la Bourse parisienne, a lâché, dans des volumes toutefois inférieurs à ceux observés vendredi, 2,19% à 5 241 points lundi. Des pertes qui se sont confirmées en cours de séance avec Wall Street, qui a connu sa pire séance de l'année.

Les investisseurs sont toujours nerveux après la relance des hostilités par le président américain Donald Trump, qui a assuré qu'il imposerait dès septembre de nouveaux tarifs douaniers de 10% sur 300 milliards de dollars d'importations chinoises non encore taxées. Cela s'ajoute donc aux 250 milliards d'importations chinoises déjà taxées à 25%. La Chine n'a pas tardé à réagir et a laissé sa monnaie se dévaluer face au dollar (avec un cours de change désormais de 7 yuans pour un dollar), à son plus bas niveau depuis 11 ans.

Au chapitre macroéconomique, les opérateurs ont pu prendre connaissance d'une batterie d'indicateurs d'activité dans le services (PMI). En données synthétique pour l'ensemble de la Zone Euro, pour le mois de juillet en données finales, l'indicateur ne s'est pas éloigné de la cible, en affichant un encourageant 53.2, largement au-dessus de la barre des 50 points qui sépare, par construction, la contraction de l'expansion du secteur considéré. Déception en revanche pour le PMI non manufacturier (ISM) américain qui a manqué la cible, en ressortant à 53.7 contre 55.5 attendu.

Côté valeurs, les titres les plus "sino-sensibles" ont naturellement une nouvelle fois subi les dégagements les plus appuyés à la Bourse de Paris lundi, à l'image des représentants des secteurs de l'équipement automobile et des semi-conducteurs: Plastic Omnium a lâché 2.46% à 21.85 euros, Faurecia 4.56% à 38,29 euros, Valeo 2.94% à 25.43 euros. Soitec a abandonné 4.57% à 86.65 euros, et STMicroelectronics 4.30% à 15,13 euros.

Dans le contexte d'un reflux des cours du brut, consécutif au tir de canon de Trump, les (para)pétrolières ont subi la frilosité des opérateurs, à l'image de CGG (-7,58% à 1,7620 euro), Schlumberger (-8,40% à 32,70 euros), ou Vallourec (-6,78% à 2,75 euros).

D'autres cycliques ont accusé le coup, à l'image d'Imerys (-3,38% à 36,02 euros), Eramet (-3,68% à 38,21 euros), ou Rexel (-5,87% à 9,232 euros).

Enfin, Ubisoft (-3,71% à 70,52 euros) subissait les critiques de la violence dans les jeux vidéo, dans un discours de Donald Trump après deux nouvelles tueries sur le sol américain.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont lourdement chuté, à l'image du Dow Jones (-2,90% à 25 717 points), ou du Nasdaq Composite (-3,47% à 7 726 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 2,98% à 2 844 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1200$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 55,30$.

A l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité les nouvelles offres d'emploi aux Etats-Unis (JOLTS) à 16h00, et le discours de James Bullard (FOMC) à 18h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Voici pour rappel et suivi les éléments techniques que nous proposions hier avant l'ouverture des marchés:

La question que l'on doit se poser, à ce stade, est celle de l'implication psychologique du décrochage subi vendredi, à savoir: ce décrochage est il synonyme de rupture, avec un feu rouge franchement allumé, ou bien d'avertissement marqué (feu orange) ?

A première vue, la bougie hebdomadaire, par son long corps noir quasiment sans mèche, après la bougie de retournement de la semaine précédente, est clairement annonciatrice d'un flux baissier. Tout comme l'épaisseur des volumes enregistrés vendredi sur l'accélération baissière.

Pour autant, aucune abdication sur les valeurs les plus sensibles (équipements automobiles, banques, semi-conducteurs) n'a été enregistrée, malgré des pertes journalières remarquables. Cette absence de panique, à ce stade, tient au fait que le marché n'exclue pas, à terme, un nouveau coup de théâtre, positif celui-ci, sur le front des négociations commerciales.

L'opinion reste négative à l'échelle de la séance de ce lundi, en gardant à l'esprit qu'un retournement haussier en cours de semaine est loin d'être exclu.

Nous avons un nouvel élément de réponse à notre disposition: la formation d'un nouveau gap baissier ample, immédiatement formé après celui de vendredi, avec une nouvelle clôture quasiment sur les points bas de séance. Nous nous rapprochons donc de la première option, qui serait définitivement validée acec la rupture des 5 150 points.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5600.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale Y244S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5600.00 / 5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5152.00 / 5081.00 / 4730.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un conflit commercial qui s'envenime, alerte sur les actions (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un conflit commercial qui s'envenime, alerte sur les actions (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.70 % vs -11.57 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat