Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 351.49 -4.23 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Trump accroit sa pression commerciale envers la France

mardi 3 décembre 2019 à 08h36

(BFM Bourse) - Le CAC 40 a perdu un peu plus de 2% lundi, dans des volumes loin d'être exceptionnels.

Après avoir tenté de consolider au-dessus du seuil des 5 900 points depuis début novembre dernier, l'indice vedette de la cote parisienne retombe subitement sous celui des 5 800 points, plombé par le durcissement de la position américaine en matière commerciale. Donald Trump a en effet annoncé que les Etats-Unis allaient imposer des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance du Brésil et de l'Argentine, prenant par surprise l'un de ses principaux alliés, le président brésilien Jair Bolsonaro.

Et c'est désormais une menace plus directe contre l'Hexagone que D.Trump brandit. Le "bâton" concerne en particulier la taxations des importations de roquefort et de vins pétillants. La menace porte sur 2,4 Milliards de dollars de produits français emblématiques.

Hier, les opérateurs ont composé avec une batterie d'indicateurs baromètres PMI :

En Chine tout d'abord, les indices macroéconomiques publiés ce week-end témoignent d'une amélioration de la confiance et de la demande avec notamment un indice PMI manufacturier officiel ressorti à 50,2 en novembre, au lieu de 49,5 anticipé. C'est la première fois depuis avril que l'indice remonte au-delà du seuil de 50 qui distingue une contraction d'une expansion de l'activité. Le PMI Caixin est pour sa part ressorti en légère progression à 48.9 points.

En Europe ensuite: l'indice PMI final pour l'industrie manufacturière ressort à 46,6: il se redresse donc significativement mais reste tout de même à bonne distance sous le seuil des 50, qui sépare pour rappel, une contraction d'une expansion du secteur considéré.

Et aux Etats-Unis enfin, avec des baromètres en données finales pour novembre, à 52,6 (au-delà des attentes) et avec le très suivi PMI ISM (the Institute for Supply Management), attendu à 49.2. Il est ressorti à 48.1, nettement sous la cible.

Côté valeurs, il est intéressant de noter que toutes les principales défensives de la cote ont perdu plus de terrain que le marché lui-même, et que les valeurs les plus exposées, à fort Bêta actuel, ont finalement limité les dégâts, ce qui montre que la psychologie de fond n'a pas changé. Pernod-Ricard a perdu 2,70% à 162,20 euros, Air Liquide (-2,80% à 119,60 euros, L'Oréal 2,71% à 251,70 euros, Remy Cointreau 2,91% à 113,50 euros, EssilorLuxottica 3,26% à 136,40 euros).

Airbus a perdu 2,71% à 129,78 euros. Deux mois après avoir donné raison à Washington dans le dossier des subventions illégales qui oppose Boeing à Airbus depuis plus de 15 ans -autorisant ainsi l'administration Trump à dégainer son arme favorite, celle des sanctions douanières- l'OMC estimerait que l'UE continuerait à subventionner l'Airbus A350 a appris Reuters auprès de trois sources au fait du dossier.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont également opéré un "retracement" correctif préliminaire à une consolidation, à l'image du Dow Jones (-0,96% à 27 783 points) ou du Nasdaq Composite (-1,12% à 8 567 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,86% à 3 113 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1080$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 56.20$.

A l'agenda statistique ce mardi, à suivre plus particulièrement, les créations de postes en Espagne à 09h00, l'indice PMI de la construction au Royaume-Uni à 10h30, ainsi que l'indice des prix à la production en Zone Euro à 11h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous précisions dans nos précédentes analyses que l'indice phare français était en phase de définition du cadre d'une consolidation à venir. Il a engagé fermement cette définition hier, sur une bougie remarquable, et avec une clôture quasiment sur les points bas de séance. L'indice a en outre comblé intégralement le gap de poursuite du 04 novembre.

Il est à noter que bien que la volatilité ait bondi, aucun retournement baissier durable n'est formellement identifié. Seule la formation d'une bougie hebdomadaire de retournement viendrait le cas échéant détériorer la situation technique. Finalement, les dégagements qui se sont accélérés hier ne sont que peu amples au regard de l'avancée initiale des cours.

Par conséquent, il est nécessaire de raison garder, et de considérer ce "retracement" comme un étape naturelle dans un processus d'ascension de long terme. Pour autant, les points bas de cet épisode ne sont pas forcément déjà atteints.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5612.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale M482S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6000.00
Support(s) :
5612.00 / 5393.00 / 5226.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Trump accroit sa pression commerciale envers la France (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Trump accroit sa pression commerciale envers la France (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+303.10 % vs -12.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat