Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 043.73 -0.74 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Sous les 4 350, le cas échéant, s'ouvre une zone de danger

mercredi 6 mai 2020 à 08h37

(BFM Bourse) - Avec la perspective d'une sortie progressive de confinement, le marché parisien a progressé mardi (+2,40% à 4 483 points pour le CAC 40), dans des volumes toutefois très timides et sans aucune fédération sectorielle. Le marché est resté contrarié dans son expression par :

1) une décision de la cour constitutionnelle allemande, susceptible de remettre en cause la participation de la Bundesbank au programme de rachats d'actifs de la Banque Centrale Européenne: la plus haute juridiction allemande, saisie par plusieurs requérants eurosceptiques, ordonne au conseil des gouverneurs de la BCE de démontrer "de façon compréhensible et substantielle" qu'il n'a pas outrepassé les traités européens dans le cadre du programme lancé sous Mario Draghi (pourtant validé par la cour de justice européenne), faute de quoi l'Allemagne ne devrait plus y participer. Les implications concrètes de cet arrêt -qui ne vise pas le programme de 750 milliards d'euros d'aide d'urgence contre la pandémie (PEPP) annoncé mi-mars- sont encore peu claires.

2) le regain de tensions commerciales et diplomatiques entre Washington et Pékin. Après des insinuations de plus en plus fermes de l'exécutif fédéral américain sur la provenance du SARS-Cov2 (du laboratoire P4 à Wuhan) - sans apport à ce stade des preuves adéquates ! -, Donald Trump sort de nouveau une de ses cartes maîtresses (toxiques ?): la menace de nouvelles hausses de tarifs douaniers à l'importation de produits chinois en sol américain. C'est donc le spectre d'un nouveau conflit commercial sino-américain qui fait sa sinistre réapparition.

"Cette attaque directe, alors que Donald Trump félicitait la Chine pour sa gestion de la crise sanitaire en début d’année, pourrait conduire à une hausse des tensions entre les deux premières puissances mondiales et surtout amener la chine à décider de mesures de représailles, liées ou non à l’accord commercial de phase 1 signé en janvier par les deux pays", note Vincent Boy, analyste de marché chez IG France.

Au chapitre statistique, les prix "producteurs" (IPP), avec leur valeur d'indicateur avancé de la dynamique des prix (inflation), ont vivement reculé en Zone Euro en mars (-1.5% d'un mois sur l'autre). Et ce avec des disparités sectorielles très fortes. "Les prix à la production industrielle dans la zone euro en mars 2020, par rapport à mars 2019, ont diminué de 11,3% dans le secteur de l'énergie et de 1,8% pour les biens intermédiaires, tandis que les prix ont augmenté de 1,1% pour les biens d'investissement, de 1,3% pour les biens de consommation durables et de 2,4 % pour les biens de consommation non durables.", précisait hier Eurostat.

Outre Atlantique, les opérateurs ont pris connaissance de l'ampleur du déficit commercial en données définitives pour le mois de mars, à -44.4 Milliards de dollars, significativement sous les attentes. Le PMI non manufacturier (ISM) est pour sa part ressorti au-dessus des attentes, à 41.8 en avril.

Côté valeurs, Total (+7,94% à 32,91 euros) était très entouré dans le sillage de la publication de sa copie trimestrielle, avec l'annonce en particulier de la stabilisation du dividende, du renforcement du plan d'économies et la réduction des investissements sauf dans les énergies renouvelables.

Bonduelle a gagné 10% tout rond, à 22 euros, après la publication de son troisième trimestre. Les ventes de Bonduelle ont largement bénéficié des mesures de confinement sur le mois de mars, au point que le groupe relève "une accélération atypique de l'activité en conserve" au troisième trimestre.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont certes terminé dans le vert la séance de mardi, mais à un niveau distant de leur point haut de séance, à l'image du Dow Jones (+0,56% à 23 883 points) ou du Nasdaq Composite (+1,13% à 8 809 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,90% à 2 868 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.0830$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 26,20$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité les données finales des PMI services en Europe pour le mois d'avril (données synthétique pour la Zone Euro à 10h00), le PMI de la construction au Royaume-Uni à 10h30, les ventes au détail en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis: l'enquête du cabinet ADP sur l'emploi à 14h15 ainsi que les stocks de pétrole à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Quasiment intégralement sur un gap baissier très ample (4 427 - 4 554 points), l'indice phare tricolore a vivement reflué lundi, confirmant avec agressivité l'inflexion de la fin de semaine passée, marquée par deux bougies symétriques*. Le piège à la hausse s'est définitivement refermé. Dans l'immédiat seulement, une réaction positive de contestation est anticipée, du moins en début de séance, à partir d'une zone de support graphique vers 4 350 points.

A terme, une rupture des 4 357 points mettra en danger l'indice sur les prochaines semaines.

* La bougie de jeudi est le quasi symétrique de la bougie de mercredi, mais les volumes sont beaucoup plus nourris, et l'engagement baissier sectoriel bien plus large. La bougie hebdomadaire de la semaine passée en a été métamorphosée, avec l'apparition d'une ombre autre hautement significative.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4600.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4357.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
4600.00 / 5000.00 / 5081.00
Support(s) :
4357.00 / 4117.00 / 3632.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Sous les 4 350, le cas échéant, s'ouvre une zone de danger (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Sous les 4 350, le cas échéant, s'ouvre une zone de danger (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.60 % vs +1.46 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat