Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 909.64 +1.20 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Sortie de camisole technique, libération d'énergie acheteuse

lundi 20 janvier 2020 à 08h34

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 a dépassé vendredi dès le début de séance une zone de résistance à 6 065 points, pour s'en émanciper nettement (+1,02% à 6 100 points), signant la sortie d'une "camisole" technique en mince range entre 6 000 et 6 065 points. Le marché parisien a ainsi libéré une énergie acheteuse en toute fin d'une semaine marquée par une courte confrontation entre acheteurs et vendeurs (dérive à plat), sur fond de soulagement sur le front commercial sino-américain, sur le plan des statistiques économiques de part et d'autre de l'Atlantique, et sur le front microéconomique avec un tir quasi groupé pour les trimestriels des grands groupes bancaires américains. Un peu plus de réserve est attendu ce lundi, en l'absence de repère en provenance de Wall Street, fermé en raison d'un jour férié (Martin Luther King's Day).

Au chapitre macroéconomique vendredi, l'inflation européenne, bien que conforme aux attentes (+1,3% en rythme annualisé) n'a fait que subir la comparaison par rapport à la dynamique des prix outre Atlantique publié plus tôt dans la semaine, à +2,3%. Par ailleurs, l'éloignement par rapport à la cible proposée depuis de nombreux mois par la BCE (+2,0%) s'est montré mécaniquement pénalisant.

Outre Atlantique, au-delà d'indicateurs immobiliers mi-figue, mi-raisin, à impact très modéré (mises en chantier de logements et permis de construire), les investisseurs ont dû composer avec le rapport mensuel fédéral sur l'industrie. Légère contraction de la production en décembre (-0,3%) contre une stabilisation attendue. En revanche, le taux d'utilisation des capacité de production reste toujours aussi ferme, à 77.0%. L'indice de confiance du consommateur (données préliminaires), au sens de l'Université du Michigan, est ressorti à un niveau proche des attentes, à 99.1.

Côté valeurs, EDF (+9,81% à 11,135 euros) a vivement amplifié sa hausse vendredi, avec l'appui d'un analyste influent, après que le gouvernement a ouvert une consultation en vue de réformer la régulation du parc nucléaire afin de mieux rémunérer la production nucléaire en garantissant la couverture des coûts de production (ce qui ne devrait pas aller sans contrepartie toutefois).

FNAC Darty (-7,25% à 46,98 euros) admet avoir été durement touché par les mouvements sociaux du mois de décembre, estimant à 70 millions d'euros sa perte de chiffre d'affaires au dernier trimestre.

Sur le front des biotechs, moins d'effervescence généralisé, mais des dossiers ponctuels qui continuent de "flamber", à l'image de Lysogene (+28,02% à 2,97 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont poursuivi leur ascension inoxydable, en grappillant quelques points vendredi, à l'image du Dow Jones (+0,17% à 29 348 points) ou du Nasdaq Composite (+0,34% à 9 388 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,39% à 3 329 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1100$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 59.20$.

A l'agenda statistique ce lundi, un programme plutôt léger, avec entre autres, l'indice des prix à la production en Allemagne à 08h00 (déjà publié, légèrement sous les attentes), ainsi que le rapport mensuel de la Banque d'Allemagne (BuBa) à 12h00. On rappellera que Wall Street restera close ce lundi (Martin Luther King's Day).

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Concernant le cadre de fond, qu'il convient de rappeler, car il sert de base de travail:

L'appétit des acheteurs reste finalement, à ce stade, insatiable. Comme nous le précisions dans nos précédentes analyses, le décrochage très ponctuel des 02 et 03 décembre n'a aucunement remis en doute la qualité du biais de fond. Il a défini le cadre d'une respiration, qui au final aura été de très courte durée.

Cet épisode, du point de vue de la psychologie de marché, a répondu point par point dans son déroulé à l'épisode qui a suivi le décrochage ponctuel lui aussi, des 1er et 02 octobre. On remarquera dans les deux cas l'inflexion haussière rapide de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) et le caractère imperturbable de la courbe de tendance de fond, la moyenne mobile à 100 jours (en orange).

Le mouvement de rally de fin d'année, est amené à se poursuivre en ce début d'année.

A court terme:

Comme nous le notions en préambule, l'indice phare tricolore est sortie par le haut d'une courte phase de dérive à plat. Justement, c'est la forme de cette dérive et sa durée (courte au regard de l'impulsion initiale) qui milite pour une poursuite de l'ascension des cours, dont le momentum n'est, au regard des éléments disponibles, pas achevé dans son expression.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 6065.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale Q931S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
6578.00
Support(s) :
6065.00 / 6000.00 / 5942.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Sortie de camisole technique, libération d'énergie acheteuse (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Sortie de camisole technique, libération d'énergie acheteuse (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -1.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat