Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 305.22 -1.82 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Reflux en formation, cible graphique maintenue

(BFM Bourse) - Nos mises en garde étaient fondées: le reflux était inévitable, et l'indice CAC 40 a décroché hier, de 1,63% à 5 318 points. Cette amorce de correction a été catalysée par un dossier politico-diplomatique brûlant aux Etats-Unis, impliquant Donald Trump.

Le nouveau Président des Etats-Unis est en effet accusé d'avoir divulgué des informations confidentielles au ministre russe des affaires étrangères, et essayé d'étouffer dans l'oeuf une enquête menée par le FBI (Federal Bureau of Investigation). Désormais, les opérateurs craignent une remise en cause de la capacité de D. Trump à mener à bien les grandes réformes entreprises.

Les opérateurs ont pris connaissance mercredi, sur le front de l'inflation en Zone Euro, d'une confirmation du rythme de progression des prix de 1,9% sur le mois d'avril, en données finales annualisées. Hors alimentation, énergie, alcool et tabac, les prix ont progressé de 1,2%, comme l'envisageait, là aussi, le consensus.

Côté valeurs, après avoir été "électrisé" par la nomination d'Edouard Philippe à Matignon mardi, le titre de l'opérateur historique français d'électricité EDF a retracé l'ensemble de ses gains, en perdant 6,57% à 8,846 euros, dans le sillage de l'annonce de la composition du nouveau gouvernement, avec la nomination de M. Hulot au poste de Ministre de la transition écologique et solidaire. A noter par ailleurs que Greenpeace a annoncé avoir porté plainte contre l'Etat français auprès de la Commission Européenne pour sa participation à la recapitalisation de l'électricien public, qui relève d'une aide d'Etat illégale selon l'association de défense de l'environnement.

L'éditeur et développeur de jeux vidéo Ubisoft a perdu 3,62% à 46,97 euros, dans des volumes particulièrement nourris, de près de 1 500 000 pièces échangées. Le groupe a fait état d'un chiffre d’affaires de 1 459,9 millions d'euros, en hausse de 4,7%, et d'un résultat résultat opérationnel record à 237,7 millions d'euros, en très forte progression de 40,7%, conformément à ses objectifs (chiffre d'affaires compris entre 1 455 millions d'euros et 1 495 millions d'euros, et résultat opérationnel compris entre 230 millions d'euros et 250 millions d'euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont décroché mercredi, dans des volumes nourris, à l'image du Dow Jones (-1,78% à 20 606 points) ou du Nasdaq Composite (-2,57% à 6 011 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 1,82% à 2 357 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1140$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 48,90$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre les ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30, et pour les Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, l'indice manufacturier de la Fed à 14h30, ainsi que l'indice des indicateurs avancés à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Voici les éléments techniques que nous proposions hier avant l'ouverture du marché.

Après une courte dérive latérale, les cours pourraient être aspirés en direction de la borne haute du gap pré-cité. Une accélération baissière à terme, cette semaine probablement, sera alors l'occasion idéale, le cas échéant, de renforcer ses positions, en particulier sur les grosses capitalisations qui auront le plus corrigé: celles-là même qui ont le plus bénéficié de l'appétit des acheteurs au lendemain du premier tour de la présidentielle, en particulier les valeurs bancaires.

La tendance à décroitre des volumes de transactions, au fur et à mesure de la formation de la consolidation depuis le 8 mai milite en ce sens. On se tiendra prêt à composer avec une volatilité croissante lors des séances à venir, et à raison garder dans le cas d'une accélération du reflux.

Nous continuons à estimer le potentiel de reflux, jusque sur la borne haute du gap haussier très ample du 24 avril, dont la borne haute 5 230 points. Dans l'immédiat cependant, et à l'échelle de la séance à venir, un rééquilibrage des forces à l'issue d'une séance volatile est l'option privilégiée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5442.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5230.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 8768S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5442.00 / 5665.00
Support(s) :
5230.00 / 5135.00 / 4980.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Reflux en formation, cible graphique maintenue (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Reflux en formation, cible graphique maintenue (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+275.70 % vs +6.72 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat