Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 909.64 +1.20 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Réajustement musclé des cours, mais pas de panique à ce stade

mardi 25 février 2020 à 08h35

(BFM Bourse) - Avec la propagation du nombre de cas de coronavirus Covid-19 en Italie du Nord, la Bourse parisienne a très vivement reflué lundi, pour une clôture en baisse de près de 4% (3,94% à 5 791 points). L'indice parisien n'avait pas autant dégringolé en une séance depuis juin 2016 et le vote britannique en faveur du Brexit.

Le brutal regain d'aversion au risque a poussé les investisseurs à placer leurs avoirs vers les produits sans risque que sont les emprunts d'Etat, ce qui s'est traduit par une forte baisse des rendements des obligations. Le rendement de référence pour la zone euro, celui du Bund allemand, tombait à un plus bas depuis octobre à -0,5% (il s'agit d'un rendement négatif, autrement dit le prix auquel s'échange l'obligation est supérieur au montant qui sera remboursé à l'échéance). À contre-courant, le rendement des "BTP" de l'Italie chutaient, les investisseurs délaissant la dette italienne en raison de la situation sanitaire dans le nord du pays.

A ce stade, pas de mouvement de panique boursière à signaler (encore moins de krach), et les pertes sont à relativiser à l'aune des gains initiaux, de très grande ampleur.

Le bilan de l'épidémie dépasse désormais les 2 650 décès en Chine, et la rapide progression des cas de coronavirus chez ses pays voisins sont source d'inquiétude. Au Moyen Orient, l'Iran est particulièrement touché. En Italie, le bilan actualisé ce matin était de 7 décès. Les Ministres de la Santé des pays frontaliers de l'Italie se réunissent ce mardi à Rome pour s'entendre sur des mesures communes de lutte.

Une situation sanitaire qui a occulté donc complètement, naturellement, la progression surprise de l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne (96.1), l'actualité récente rendant déjà obsolète les conclusions de l'enquête. Aucun chiffre macroéconomique américain majeur ne figurait à l'agenda hier.

Côté valeurs, le secteur automobile (équipementiers y compris), les minières et para-pétrolières, le BTP, le luxe, les semi-conducteurs et le secteur du transport aérien (+tourisme) ont amplifié la perte de l'indice phare tricolore, à l'image sans exhaustivité, de Christian Dior (-5,08% à 407,20 euros), Faurecia (-5,10% à 42,65 euros), Vicat (-5,15% à 36,80 euros), Bouygues (-5,28% à 38,75 euros), Eramet (-5,52% à 29,28 euros), Vallourec (-5,64% à 2,043 euros), Plastic Omnium (-6,16% à 21,48 euros), Renault (-6,63% à 29,585 euros), Imérys (-6,63% à 38,00 euros), Peugeot (-6,97% à 17,805 euros), STMicroelectronics (-7,03% à 26,31 euros), CGG (-8,62% à 2,67 euros), Air France (-8,68% à 8,292 euros), ou Trigano (-8,96% à 74,65 euros).

A l'inverse, un certain nombre de titres ont tiré leur épingle du jeu dans le contexte de l'épidémie de coronavirus, à l'image d'Intrasense (+122%), Euromedis Group (+63%), Novacyt (+23%), ou UV Germi (+30%). Retrouver ici davantage d'informations sur l'envolée de ce dernier titre, une PME corrézienne plutôt discrète, d'habitude, sur la cote parisienne.

De l'autre côté de l'Atlantique, des pertes équivalentes en ampleur à signaler sur les trois indices phare de la cote. Le Dow Jones a perdu lundi 3,56% à 27 960 points, et le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, 3,71% à 9 221 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 3,35% à 3 225 points. Le Nikkei, dont nous n'avions aucun repère hier en raison de la fermeture de Tokyo (jour férié) vient de clôturer en basse d'environ 3% ce mardi.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.0800$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 52.20$.

À l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité outre Atlantique, l'indice S&P Case Schiller des prix de l'immobilier (20 agglomérations représentatives) à 15h00, l'indice manufacturier de la Fed de Richmond à 16h00 et surtout, en point d'orgue statistique, l'indice de confiance des consommateurs (Conference Board), à 16h00 également.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du jour. Ce mardi 25 février marque donc le dernier jour de négociation des ordres SRD pour le mois en cours.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le cadre technique à court terme est métamorphosé: le très ample gap baissier tracé lundi laisse un fossé sous les 6 000 points. Les investisseurs sont moins inconditionnellement acheteurs, et prennent en compte les conséquences potentiellement lourdes de l'épidémie sur l'économie mondiale. Ils n'en perdent pas moins, pour autant, leur capacité de résilience. Une période de forte volatilité s'ouvre ainsi.

A ce stade, pas de mouvement de panique boursière à signaler (encore moins de krach), et les pertes sont à relativiser à l'aune des gains initiaux, de très grande ampleur. A moyen terme, aucun retournement baissier durable n'est relever. L'avis pourra être modulé en fonction de la structure de la bougie hebdomadaire vendredi soir, sur laquelle une ombre basse significative n'est pas à exclure.

Avis neutre à l'échelle de la séance à venir, sur laquelle une ouverture en légère hausse est possible.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5725.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 0553S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6000.00 / 6100.00
Support(s) :
5725.00 / 5612.00 / 5393.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Réajustement musclé des cours, mais pas de panique à ce stade (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Réajustement musclé des cours, mais pas de panique à ce stade (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.10 % vs -1.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat