Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 571.12 -3.37 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Quelques peurs légitimes, mais aucune forme de panique

lundi 3 février 2020 à 08h34

(BFM Bourse) - En rompant les 5 860 points vendredi en séance, avec clôture sur les points bas quasiment, accroissement de la volatilité et confirmation par les volumes d'échanges, le CAC 40 a engagé davantage la définition du cadre relativement ample d'une vaste consolidation à venir. Les prises de profits se sont faites plus appuyées, avec pour catalyseur le développement du coronavirus chinois, dont on a appris ce week-end qu'il avait fait son premier cas mortel en dehors du territoire chinois. Le bilan se chiffre désormais à 361 morts, et dépasse donc le SRAS.

Dans ce contexte, les craintes de conséquences sur l'activité économique dans la zone Asie-Pacifique font légitimement pression sur les principales places financières mondiales. Tokyo perdait encore plus d'un pour cent ce lundi. La reprise des cotations à Shanghai est douloureuse, avec un phénomène de rattrapage impressionnant avec une longue fermeture. L'indice phare français (-1,11% vendredi) a accentué sa perte hebdomadaire à -3,62% tandis que l'OMS a déclaré l'urgence internationale vis-à-vis de l'épidémie du coronavirus.

L'OMS a pourtant souligné les efforts et le comportement adapté des autorités chinoises face à l'épidémie.

"Le Comité (qui rapporte au Président de l'Organisation) a salué le leadership et l’engagement politique présents au plus haut niveau chez les autorités chinoises, leur engagement en faveur de la transparence et les efforts déployés pour enquêter sur la flambée en cours et l’endiguer. La Chine a rapidement identifié le virus et communiqué sa séquence, de sorte que d’autres pays puissent le diagnostiquer rapidement et se protéger, ce qui a permis de mettre rapidement au point des outils de diagnostic.

Le pays a pris des mesures très fortes, notamment des échanges quotidiens avec l’OMS et des approches multisectorielles complètes pour éviter que le virus continue de se propager. Il a également pris des mesures de santé publique dans d’autres villes et provinces, mène actuellement des études sur la gravité et la transmissibilité du virus, et partage des données et du matériel biologique. Le pays est également convenu de collaborer avec d’autres pays qui ont besoin de son appui. Les mesures prises par la Chine sont bonnes non seulement pour ce pays, mais aussi pour le reste du monde".

Au chapitre statistique, vendredi matin, les opérateurs ont pris connaissance, avec une forme de déception :

1) de l'inflation en zone Euro. Hors alimentation, énergie, alcool et tabac, en toute première estimation pour le mois de janvier, les prix ont progressé en rythme annuel de 1.1%, légèrement sous les attentes (1.2%).

2) de la croissance en Zone Euro pour le quatrième trimestre, en première estimation, à +0.1%, alors que le consensus était à 0.2%.

Côté américain, si les dépenses des ménages sont ressorties en progression conforme aux attentes pour le mois de décembre (+0.3%), les revenus n'ont progressé que de 0.2%, contre 0.4% en novembre, et 0.3% pour le consensus. Forte déception sur le PMI de Chicago qui chute à 42.9 ce mois-ci, contre un consensus à 48.9 qui laissait augurer une stabilisation du baromètre...

Côté valeurs, un certain nombre de grosses capitalisations cycliques étaient attaquées vendredi, à l'image de Rexel (-3,18% à 10,815 euros), Vicat (-3,34% çà 37,65 euros) ou STMicroelectronics (-4,64% à 25,29 euros). L'Oreal, dont l'activité est très dépendante de la demande chinoise, perdait 2,97% à 251,90 euros, perdant complètement, dans ces circonstances, ses habits de valeur refuge.

Par ailleurs, et contre la tendance, Novacyt, un des acteurs français du diagnostic in vitro, a flambé de 81,12% à 0,451 euro, grâce au lancement d'un nouveau test moléculaire de détection du coronavirus 2019-nCoV apparu en Chine.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont perdu un terrain significatif vendredi, à l'image du Dow Jones (-2,09% à 28 256 points) ou du Nasdaq Composite (-1,59% à 9 150 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de1,77% à 3 225 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1080$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 51.50$.

À l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité une batterie d'indicateurs baromètre d'activité (PMI) pour l'industrie en Europe. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro seront publiées à 10h00. Hors UE, à suivre des données équivalentes pour le Royaume-Uni à 10h30 et les Etats-Unis à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Concernant le cadre de fond, qu'il convient de rappeler, car il sert de base de travail:

L'appétit des acheteurs reste finalement, à ce stade, insatiable. Comme nous le précisions dans nos précédentes analyses, le décrochage très ponctuel des 02 et 03 décembre n'a aucunement remis en doute la qualité du biais de fond. Il a défini le cadre d'une respiration, qui au final aura été de très courte durée.

Cet épisode, du point de vue de la psychologie de marché, a répondu point par point dans son déroulé à l'épisode qui a suivi le décrochage ponctuel lui aussi, des 1er et 02 octobre. On remarquera dans les deux cas l'inflexion haussière rapide de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) et le caractère imperturbable de la courbe de tendance de fond, la moyenne mobile à 100 jours (en orange).

Le mouvement de rally de fin d'année, est amené à se poursuivre en ce début d'année.

Une fois froidement rappelé ce cadre de fond essentiel, qu'en est il de la situation à court terme ?:

En rompant les 5 860 points vendredi en séance, avec clôture sur les points bas quasiment, accroissement de la volatilité et confirmation par les volumes d'échanges, le CAC 40 a engagé davantage la définition du cadre relativement ample d'une vaste consolidation à venir. Sans avaliser l'hypothèse d'un retournement baissier durable, force est de constater que le curseur a été poussé vers davantage de prudence.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5860.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5725.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale M482S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5860.00 / 6000.00 / 6065.00
Support(s) :
5725.00 / 5612.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Quelques peurs légitimes, mais aucune forme de panique (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Quelques peurs légitimes, mais aucune forme de panique (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -8.05 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat