Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Pas de précipitation à l'achat
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 437.53 -0.02 % Temps réel Euronext Paris
5 428.18Ouverture : 5 446.70+ Haut : 5 425.48+ Bas :
+0.17 %Perf Ouverture : 5 438.55Clôture veille : 1 395 200 KVolume :

CAC 40 : Pas de précipitation à l'achat

(Tradingsat.com) - La prudence devrait rester de mise à Paris pour ce début de semaine, et ce en dépit d'une fin de semaine passée largement dans le vert à Wall Street, dopé par un très bon rapport sur l'emploi américain et par le coup d'envoi de sa réforme de dérégulation financière. Trump, comme il l'avait annoncé en campagne, veut mettre à bas la loi qui met une frontière entre les activités bancaires de dépôt, à savoir l'épargne, et la spéculation. Un retour en arrière qui semble pourtant du goût de nombreux opérateurs à Wall Street...

Vendredi, le CAC 40 prenait de la hauteur, mais dans des volumes insuffisants pour évoquer la formation d'une reprise durable.

Les opérateurs ont composé avec le rapport officiel sur l'emploi aux Etats-Unis, l'un des points d'orgue sur le front statistique la semaine passée. Le nombre d'emplois créés dans le secteur privé au mois de décembre (227 000) a largement dépassé les attentes moyennes des économistes, qui tablaient sur 170 000 créations. Le taux de chômage quant à lui, remonte très légèrement, à 4,8% de la population active.

Côté valeurs, Solocal (+20,01% à 2,873 euros) a annoncé vendredi avoir réalisé un bénéfice net de 49 millions d'euros sur l'exercice 2016, en progression de 84% sur un an. Pourtant, le chiffre d'affaires s'est contracté de 7% sur l'exercice, à 812 millions d'euros, principalement sous l'effet d'une baisse d'activité de sa branche Imprimés & Vocal.

Après l'Amérique du nord, c'est au tour de l'Europe de connaître une hausse de ses prix des pneus. Michelin (+1,22% à 103,40 euros) a annoncé qu'en raison de l’augmentation du coût des matières premières, en particulier du caoutchouc naturel, du butadiène et du pétrole, une hausse de 8% pourrait être appliquée sur ses pneumatiques.

Theraclion a chuté de 10% vendredi à 5,67 euros, à la suite de la publication de ses ventes 2016. Un plongeon à relativiser du fait que le titre s'était envolé jeudi de 13% dans l'anticipation de ladite publication.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont pris de la hauteur, à l'image du Dow Jones (+0,94% à 20 071 points) ou du Nasdaq Composite (+0,54% à 5 666 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,73% à 2 297 points. Les indices actions ont profité, outre du très bon rapport sur l'emploi, du coup d'envoi donné par D. Trump sur ses projets de dérégulation financière, à savoir qu'il veut mettre fin à la séparation entre activités de dépôts, et de spéculation. Les valeurs bancaires se sont appréciés dans des volumes intenses.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0760$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 54,00$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre l'indice de confiance des investisseurs (Sentix) en Zone Euro à 10h30, ainsi que l'indices de conditions du marché du travail aux Etats-Unis à 16h00. Les stocks de pétrole aux Etats-Unis seront dévoilés demain.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Comme nous le précisions en préambule de la présente analyse, l'absence d'accélération des volumes de transition sur la séance de rebond de vendredi doit nous imposer encore à ce stade la plus grande prudence à court terme. Tout comme l'incapacité de l'indice à terminer sur les plus hauts de séance, la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) s'interposant.

Nous sommes donc bien au coeur d'un mouvement de réajustement technique correctif secondaire, qui prend place au sein d'un mouvement haussier de fond.

Un retour à court terme sur les 4 750 points, qui constituait notre objectif de baisse initiale, est envisagé. Un reflux plus profond sera à envisager si la rupture de ce seuil s'effectue dans des volumes d'échanges nourris. Nous aurions alors dans le viseur le gap haussier du 7 décembre, dont la borne basse vaut 4 640 points.

Il sera alors temps de repasser à l'achat, sur les composantes de l'indice ayant le plus fort effet Bêta, à savoir la plus forte capacité à amplifier les mouvement de marché.

Avis neutre proposé pour la séance de ce lundi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4847.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4746.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale E615S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4847.00 / 4900.00 / 4929.00
  • Support(s) : 4746.00 / 4640.00 / 4342.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -12 % / -11 % / -10 %
  • Ecart(s) support : -15 % / -17 % / -25 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Pas de précipitation à l'achat (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Pas de précipitation à l'achat (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...