Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 892.28 -0.35 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Optimisme avant le rapport mensuel sur l'emploi américain

vendredi 8 décembre 2017 à 08h33

(BFM Bourse) - Peu inspirée, la Bourse de Paris a terminé la séance de jeudi sans grand écart en clôture (+0,18% à 5 383 points pour le CAC 40), les investisseurs jouant la montre à la veille du rapport officiel mensuel sur l'emploi américain, dans l'attente de la rédaction d'un texte commun entre le Sénat et la Chambre des Représentant sur la loi de réforme fiscale américaine, et à quelques jours des dernières réunions de politiques monétaires de part et d'autre de l'Atlantique (mercredi 13/12 pour la Fed et jeudi 14/12 pour la BCE).

Pour rappel mercredi, les investisseurs ont pris connaissance des résultats de l'enquête mensuelle sur l'emploi américain au sens du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing). Le nombre de créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture) est ressorti, pour le mois de décembre, quasiment en ligne avec le consensus. Pour rappel cette enquête constitue un avant-goût (souvent précis) du rapport officiel mensuel sur l'emploi au sens du Département du Travail. Ce dernier sera publié à 14h30 ce vendredi, en point d'orgue statistique de la semaine.

En ce qui concerne les chiffres de jeudi, côté européen, ils sont dans l'ensemble décevants, hormis pour les chiffres révisés de la croissance, ressortis conformes aux attentes des analystes, à +0,6% au 3ème trimestre. La production industrielle allemande s'est contractée de 1,4% au mois d'octobre, alors que le consensus était à +0,9% en rythme mensuel. Quant à la balance commerciale française, son solde s'est creusé plus qu'anticipé sur le mois d'octobre.

Côté américain, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, pour la semaine du 27/11 au 03/12 sont ressorties en léger repli, quasiment en ligne avec les attentes des analystes et économistes interrogés.

Gardons à l'esprit que les salles des marchés à travers le monde restent particulièrement attentifs au contexte géopolitique avec la décision de Donald Trump, Président des Etats-Unis, de reconnaitre unilatéralement Jerusalem comme capitale de l'Etat d'Israël.

Côté valeurs, Orange (+2,32% à 14,57 euros) a terminé en tête des valeurs du CAC 40, à la faveur du bon accueil des investisseurs pour les nouveaux objectifs présentés par le groupe lors d'une journée investisseurs à Londres. A mi-parcours de son plan "Essentiels2020", et après avoir renoué avec la croissance, l'opérateur a réaffirmé sa stratégie qui vise à se différencier par la qualité de ses réseaux et de l'expérience client.

Le secteur bancaire restait très bien orienté avant une conférence de presse sur les règles bancaires dites de "Bâle 4". Stefan Ingves, président du Comité de Bâle, et Mario Draghi, président de la BCE et du Groupe des gouverneurs de banque centrale et des responsables du contrôle bancaire (GHOS) se réunissait hier.

L'accord trouvé sur la finalisation des nouvelles règles prudentielles "Bâle III" s'est révélé moins contraignantes qui ce qui avait été craint. "Les annonces du Comité de Bâle semblent conformes ou plus favorables que les dernières attentes du marché", notent en effet les analystes d'Oddo BHF, précisant que "les études d'impact sur les CET1 [ratio de fonds propres common equity Tier 1; ndlr] font ressortir des impacts moyens nettement plus faibles que les récentes craintes de marché.

Crédit Agricole a clôturé en hausse de 1,88% à 14,125 euros, Société Générale de 1,26% à 42,95 euros, et BNP-Paribas de 0,45% à 63,14 euros. Natixis (+2,17% à 6,766 euros), qui n'est pas dans le CAC 40, était plébiscitée également.

Cybergun (+71,88% à 1,10 euro), a annoncé que lors du salon Milipol, Spartan Military, département militaire du groupe, et Sofexi, filiale du groupe Marck, ont présenté un kit complet pour un entraînement en toute sécurité. "Cet accord ouvre à cybergun de nouveaux territoires de croissance en Afrique", explique la société dans son communiqué. Plus de 6 Millions d'actions ont été échangées jeudi.

Carrefour a perdu 2,91% à 17,685 euros, après une note du cabinet d'analystes Bernstein. En effet, le courtier a décidé d'abaisser sa recommandation de "performance en ligne" à "sous-performance".

Ose Immuno a gagné 16,48% à 4,17 euros, après avoir repris le recrutement dans l’essai de Phase 3 de Tedopi dans le cancer du poumon avancé selon une nouvelle stratégie ciblant un groupe de patients en échec à un traitement par inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1/PD-L1.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont pris de la hauteur, à l'image du Dow Jones (+0,29% à 24 211 points) ou du Nasdaq Composite (+0,54% à 6 812 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,29% à 5 383 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1740$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 56,90$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre la production industrielle au Royaume-Uni à 10h30, le rapport mensuel sur l'emploi américain (Département du Travail) à 14h30, ainsi que les données préliminaires du sentiment du consommateur (Université du Michigan) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice CAC est entré dans une phase de latéralisation des cours, qui peut durer jusqu'à la fin d'année. Bien que les probabilités d'atteinte de "points bas", le mercredi 15 novembre en séance, soient fortes à ce stade, force est de constater que le chemin vers une reprise franche ne sera pas vierge de difficultés. Les points bas en question sont à proximité immédiate des 5 300 points.

Pour rappel, l'indice CAC 40 a mis fin dès le 16 novembre à une série ininterrompue de huit séances de baisse, soit un mouvement correctif sain, qui s'inscrit classiquement dans un mouvement haussier de fond. Ces huit séances constituent clairement un rejet graphique sur support (pullback), à savoir une vague baissière mineure (concentrée dans le temps) qui prend place au sein d'une vague haussière majeure, bien plus ample, et construite dans le temps, par une succession bien plus longue de séances de hausses modérées. Et c'est cette dernière qui définit le consensus de fond.

Dans l'immédiat, une phase de latéralisation des cours, sans exclure un certain niveau de volatilité sous les 5 440 points, est attendue.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5257.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale F849S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
5441.00 / 5536.00 / 5665.00
Support(s) :
5257.00 / 5145.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Optimisme avant le rapport mensuel sur l'emploi américain (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Optimisme avant le rapport mensuel sur l'emploi américain (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.90 % vs -1.59 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat