Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 084.66 -0.63 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Macron ravit la Bourse

(BFM Bourse) - Rassuré, soulagé par la configuration des résultats du premier tour de l'élection présidentielle française, le CAC a ouvert lundi en très forte hausse, et est parvenu à conserver en clôture cette progression, de 4,14% à 5 268 points. En cours de séance, l'indice a même réalisé une incursion sur des niveaux inédits depuis l'année boursière catastrophique 2008...

Les opérateurs ont applaudi la première place d'Emmanuel Macron (En Marche), qui a recueilli 24,01% des suffrages exprimés selon les résultats définitifs délivrés par la ministère de l'Intérieur. Il affrontera dans deux semaines, lors du second tout, l'autre candidat qualifié, Marine Le Pen (21,30%). Alors certes, M. Macron n'est pas encore sûr d'accéder à la Présidence de la République, et Mme Le Pen, qui constitue un risque au sens des marchés financiers, est encore dans la course, mais le spectre, évoqué il y a quelques jours dans les salles des marchés, d'un affrontement Le Pen - Mélenchon est définitivement écarté.

Dans ces conditions, l'ensemble des grosses capitalisations françaises, et en particulier les banques (et assurances) ont flambé, à l'image de Société Générale (+9,87% à 50,85 euros), Crédit Agricole (+10,86% à 13,78 euros), BNP-Paribas (+7,52% à 66,66 euros), Natixis (+9,03% à 6,316 euros) ou encore Axa (+6,53% à 25,03 euros).

Du côté des autres valeurs de la cote parisienne, les grosses capitalisations de l'immobilier ou de la construction ont également nettement "surperformé", à l'image de Saint Gobain (+6,71% à 49,295 euros), Vinci (+7,05% à 78,50 euros), Eiffage (+7,68% à 77,22 euros), ou encore Nexity (+9,14% à 48,955 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, l'effet "Macron" a également mis "en marche" les principaux indices boursiers sur actions, à l'image du Dow Jones (+1,05% à 20 763 points) ou du Nasdaq Composite (+1,24% à 5 983 points), qui a inscrit de nouveaux sommets historiques. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a également bénéficié d'un retour de l'appétit pour le risque, en gagnant 1,08% à 2 374 points. Gaps haussiers et nette progression des volumes de transactions étaient au rendez-vous pour l'ensemble de ces trois indices.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0870$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 49,40$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, les opérateurs suivront avec attention, outre Atlantique, la publication de l'indice de confiance des consommateurs (Conference Board) à 16h00. Un indicateur majeur dans un pays où, traditionnellement, la consommation demeure l'un des principaux moteurs de la création de richesse. A suivre également, toujours outre Atlantique à 16h00, les ventes de logements neufs.

Hier, l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne est ressorti à 112,9 points, légèrement au-delà de ce qu'anticipaient en moyenne les économistes (112,4). Une statistique solide pourtant passée totalement inaperçue.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du jour. Ce mardi 25 avril marque donc le dernier jour de négociation des ordres SRD pour le mois en cours.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Ce qui est particulièrement intéressant dans la séance de lundi, qui a laissé des traces graphiques (simple reflet de la psychologie de marché) très significatives, c'est, au-delà de l'ouverture en très ample gap, cette capacité qu'a eu l'indice à "tenir" ses gains en clôture. Ces niveaux de clôture sont quasiment égaux à ses niveaux d'ouverture lundi. Le tout dans des volumes importants. De là à faire un parallèle avec le taux de participation des inscrits sur les listes électorales, il n'y a qu'un pas. Ces volumes, en tous cas, donne du sens à la flambé du CAC hier, et montre tout le soulagement provoqué par l'issue de ce premier tour.

Dans l'immédiat un constat s'impose: l'élection n'est pas terminée, et les marchés n'en ont donc probablement pas fini avec les fortes émotions. Secundo, le CAC n'amplifiera pas en ligne droite ses gains cette semaine et il faudra se préparer à une consolidation avec retracement, ce qui permettra aux investisseurs les plus réactifs de se porter à l'achat sur les capitalisations à plus fort effet Bêta.

Côté niveaux, les 5 135 points sont arrachés, et l'indice pointe désormais sur les sommets de l'année 2015. Au-delà, les niveaux sont inédits depuis 2008. L'indice y a d'ailleurs fait une incursion.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5283.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5135.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C578S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5283.00 / 5500.00
Support(s) :
5135.00 / 5040.00 / 4930.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Macron ravit la Bourse (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Macron ravit la Bourse (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.30 % vs +2.28 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat