Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 853.70 -0.88 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les voyants restent au vert

lundi 11 décembre 2017 à 08h32

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris a fini en hausse (+0,28%) vendredi, le marché saluant notamment des avancées dans les négociations sur le Brexit, même si une légère appréciation de l'euro a limité ses gains en fin de séance.

L'indice CAC 40 a pris 15,23 points à 5.399,09 points, dans un volume d'échanges de 3,7 milliards d'euros. La veille, il avait progressé de 0,18%.

Au cours de la semaine écoulée, l'indice a gagné 1,5%. Ses gains depuis le début de l'année atteignent désormais 11,04%.

La cote parisienne a ouvert en hausse et n'a pas changé d'avis par la suite, soutenue par de bonnes nouvelles des deux côtés de l'Atlantique.

La première est venue de la Commission européenne, qui a estimé que des "progrès suffisants" avaient été atteints sur le Brexit, permettant l'ouverture de la deuxième phase de négociations.

Puis le rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis a montré que l'économie a continué d'afficher de solides créations d'emplois en novembre, dépassant les attentes des analystes, et le taux de chômage est resté stable.

La seule petite déception concernait le salaire, qui a certes un peu augmenté, mais moins que ne l'attendaient les analystes.

Par ailleurs, le moral des ménages aux États-Unis s'est dégradé de nouveau en décembre, sous l'effet d'attentes moins optimistes sur les perspectives économiques à long terme, selon l'Université du Michigan.

Sur le terrain des valeurs, Air France-KLM a terminé dans le vert (+0,48% à 12,56 euros) à la suite de l'annonce d'une progression du nombre de passagers transportés en novembre (+5,9% sur un an).

Tarkett a été dopé (+4,35% à 34,28 euros) par un début de suivi à "acheter" par Bryan Garnier.

Peugeot a reculé de 1,31% à 16,91 euros, pénalisé par un abaissement de sa recommandation à "neutre" par Goldman.

Le secteur bancaire a poursuivi son rebond, avec une hausse de 2,25% à 43,92 euros pour Société Générale, de 3,86% à 14,67 euros pour Crédit Agricole et de 3,01% à 65,04 euros pour BNP Paribas.

Ubisoft a gagné 1,16% à 66,49 euros, malgré la révision à la baisse de son objectif de chiffre d'affaires pour 2017-18 de 1,7 milliard d'euros à 1,64 milliard. L'éditeur de jeux vidéo a toutefois relevé sa cible de rentabilité à 16,5%, contre 15,9%.

Sur le segment des biotechnologies, Innate Pharma a fini en net repli (-5,36% à 4,41 euros). La société va quitter le SBF 120 le 18 décembre, a annoncé Euronext jeudi.

Erytech a plongé de 30,62% à 16,34 euros après avoir reconnu l'échec d'un test visant à étendre l'utilisation de sa molécule phare à une nouvelle indication: le traitement de la leucémie aigüe myéloïde (LAM).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé en hausse vendredi, à l'image du Dow Jones (+0,49% à 24 329 points) ou du Nasdaq Composite (+0,40% à 6 840 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,55% à 2 651 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1780$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 57,20$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, les opérateurs devront composer avec un agenda allégé. Ils pourront suivre les ventes au détail en Italie à 10h00 puis les nouvelles offres d’emploi (JOLTS) aux Etats-Unis à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Très peu de changements à noter sur le plan purement graphique depuis notre précédente analyse. L'indice CAC est entré dans une phase de latéralisation des cours, qui pourrait durer jusqu'à la fin d'année. Bien que les probabilités d'atteinte de "points bas", le mercredi 15 novembre en séance, soient très fortes à ce stade, force est de constater que le chemin vers une reprise franche ne sera pas sans difficultés. Les points bas en question sont à proximité immédiate des 5 300 points.

Pour rappel, l'indice CAC 40 a mis fin dès le 16 novembre à une série ininterrompue de huit séances de baisse, soit un mouvement correctif sain, qui s'inscrit classiquement dans un mouvement haussier de fond. Ces huit séances constituent clairement un rejet graphique sur support (pullback), à savoir une vague baissière mineure (concentrée dans le temps) qui prend place au sein d'une vague haussière majeure, bien plus ample, et construite dans le temps, par une succession bien plus longue de séances de hausses modérées. Et c'est cette dernière qui définit le consensus de fond.

Dans l'immédiat, une nouvelle séance de hausse est attendue.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5365.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale F849S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
5425.00 / 5440.00 / 5480.00
Support(s) :
5365.00 / 5349.00 / 5338.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les voyants restent au vert (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les voyants restent au vert (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.10 % vs -2.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat