Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
7 131.12 +0.26 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les dossiers Growth à la peine face à la hausse des rendements obligataires

jeudi 7 avril 2022 à 08h30

(BFM Bourse) - Sur fond de craintes d'un virage monétaire beaucoup plus serré de la part de la Fed, le marché parisien a abandonné du terrain hier (-2,21%), rompant les 6 500 points, dans des volumes en légère hausse. Lael Brainard, pas connue pour être spécialement hawkish, avait annoncé la couleur plus tôt dans la semaine, avant que les Minutes de la Fed ne viennent confirmer ce ton offensif. Un ton offensif, pas encore agressif, qui soulève en creux des questions de ce côté-ci de l'Atlantique également. "Alors que les tensions inflationnistes devraient perdurer, la BCE n'aura", selon Thomas Giudici, co-responsable de la gestion obligataire chez Auris Gestion, "pas d'autre choix que d'accélérer la normalisation de sa politique monétaire, probablement plus rapidement que ce qu'anticipe le marché, avec une hausse des taux dès septembre." La BCE achève la semaine prochaine une réunion de son Conseil des Gouverneurs.

Par ailleurs, alors que les développements de la guerre en Ukraine et l'inflation concentraient l'attention des opérateurs ces dernières semaines, à raison, le politique a refait surface dans les débats, alors qu'une victoire de Mme Le Pen (Rassemblement National) au second tour de l'élection présidentielle apparait comme une hypothèse désormais crédible. "On ne peut pas parler de « panique » liée à l’approche de l’élection française mais de vigilance renforcée de la part des investisseurs qui doivent désormais intégrer ce risque potentiel aux risques géopolitiques et monétaires déjà présents", pour Alexandre Baradez (IG France).

Les marchés restent également attentifs à l'instauration de sanctions supplémentaires contre la Russie, dans le contexte de la guerre en Ukraine. La Commission européenne a proposé mardi que les 27 pays de l'Union cessent leurs achats de charbon russe, qui représentent 45% des importations de l'UE, et qu'ils ferment leurs ports aux bateaux opérés par des Russes. L'Union européenne devra prendre "tôt ou tard" des sanctions sur le pétrole et le gaz russes, a aussi déclaré mercredi le président du Conseil européen Charles Michel.

Au chapitre statistique, peu de choses à se mettre sous la dent mercredi. Citons tout de même une progression surprise des niveaux de stocks de brut aux États-Unis (+2,4 Millions de barils), provoquant un soulagement sur les cours.

Côté valeurs, les dossiers de croissance ont subi la nouvelle poussée de fièvre sur les rendements obligataires. Les trois plus fortes baisses de l'indice vedette sont ainsi à mettre sur le compte de Dassault Systèmes (-4,13% à 44,04 euros), Kering (-4,70% à 557,10 euros) et Teleperformance (-4,53% à 332,90 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont perdu du terrain mercredi, à l'image de mardi, avec un secteur technologique particulièrement pénalisé par le début d’ébullition sur les rendements obligataires. Si le Dow Jones s'est contracté de 0,42% à 34 496 points, le Nasdaq Composite a perdu 2,22% à 13 888 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,97% à 4 481 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0920$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 98$.

A suivre en priorité, à l'agenda ce jeudi, les ventes au détail en Zone Euro à 11h00 ainsi que les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux États-Unis à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les 6 760 points, que nous identifiions jusqu'ici comme un plancher progressivement fragilisé, ont cédé, sur gap ample jeudi 24/02, ouvrant la voie à une nouvelle phase de marché. Rappelons que l'indice a tracé du 16 au 18 février une combinaison de bougies en trois corbeaux. Cette combinaison a dans la foulée été suivie d'une structure d'englobante baissière très significative, accompagnée de volumes loin d'être timides pour une séance rappelons-le, sans repères américains en raison d'un jour férié. La dernière phase de fragilisation du support précité aura donc été agressive. Le pullback de vendredi 25/02 aura été d'une précision chirurgicale. Une phase de haute volatilité s'est ainsi ouvert. Le marubozu d'école tracé mardi 01er/03 en est une première étape. Deuxième étape vendredi 04/03 avec une bougie de même type (ouverture sur les points hauts, clôture sur les points bas) dans des volumes encore plus nourris. Une nouvelle jambe baissière s'ouvrirait sous les 6 000 points, déjà rompus lundi 07/03, avant la formation d'un rebond de contestation. Nous avons assisté mercredi 09 mars à une première phase de rebond de contestation explosive, qui a rejeté l'indice sur sa moyenne mobile à 100 heures (en orange en vue horaire), courbe qui conserve un biais baissier marqué. Le gap de mercredi 16 mars ne constitue pas un signal de retour à l'achat, et la phase haute volatilité n'est par conséquent pas encore achevée. La configuration, sous forme de combinaison de bougies, en trois corbeaux noirs sur les trois dernières séances de la semaine 12, invite à la plus grande prudence. Comme le prouve le harami tracé immédiatement après une reconquête des 6 760 points, pour une seule clôture, celle du 29 mars. Avis négatif proposé.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6760.00 points.

Le conseil BFM Bourse

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6760.00
Support(s) :
6055.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les dossiers Growth à la peine face à la hausse des rendements obligataires (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les dossiers Growth à la peine face à la hausse des rendements obligataires (©ProRealTime.com)
©2023 BFM Bourse
Portefeuille Trading
+310.40 % vs +43.45 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour