Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 995.83 -1.06 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le directionnel de court terme peine à se dessiner

jeudi 4 octobre 2018 à 08h36

(BFM Bourse) - Rassuré par le dossier budgétaire italien, et soutenu par Wall Street, la cote parisienne a pris de la hauteur mercredi. L'indice phare tricolore a gagné 0,43% à 5 491 points, à distance toutefois de ses points hauts de séance, dans des volumes quelconques, en baisse modéré.

Un apaisement notable sur l'épineux dossier budgétaire italien a permis aux marchés de reprendre un peu de hauteur: le gouvernement pourrait finalement revoir ses prévisions de déficit à la baisse (de 2,4 en 2019 à 2% en 2021).

La crispation avait commencé la semaine passée avec l'annonce par la coalition populiste au pouvoir en Italie d'un accord sur un déficit à 2,4% pour les trois prochaines années, soit largement plus que ce que prévoyait le précédent exécutif. La crainte des gérants et cambistes était celle de voir l'Italie déroger aux règles d'orthodoxie budgétaire européenne. Et de faire un effet "tâche d'huile".

Par ailleurs, le marché a été soutenu hier par Wall Street, dont la dynamique positive est confirmé après les différentes interventions de cadres de la Fed cette semaine.

J. Powell, Président de la Fed tenait discours mercredi à l'antenne de Boston. Le successeur de J. Yellen y a souligné des perspectives économiques particulièrement positives pour les Etats-Unis, pointant la conjonction d'un taux de chômage particulièrement faible (moins de 4% de la population active) et d'une inflation pour l'heure maîtrisée. Des conditions qui invitent l'institution monétaire à poursuivre graduellement son processus de remontée des taux.

Une remontée graduelle des taux qui serait suffisante pour contenir l'inflation, selon des propos de dirigeants de la Reserve Fédérale jeudi. Les rendements américains, en particulier la référence des bons du Trésor à 10 ans, étaient très entourés.

La solidité du marché de l'emploi, base de travail essentielle de la stratégie monétaire américaine, sera une nouvelle fois jaugée vendredi, avec le rapport fédéral mensuel (NFP) pour le mois de septembre selon les données du Département américain du Travail.

En attendant, les opérateurs viennent d'avoir un avant-goût mercredi avec la traditionnelle publication de l'enquête (suivie car fiable) du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Provessing). Le cabinet a mis en évidence 230 000 création de postes dans le secteur privé non agricole en septembre, explosant la cible à 185 000. A noter que le chômage est attendu en baisse à 3,8% de la population active, contre 3,9% précédemment. Verdict demain, donc.

Côté valeurs, Technicolor a flambé de 18,09% à 1,234 euro, après la rumeur d'un contrat avec Bouygues pour la réalisation des futurs "box" de l'opérateur.

Le groupe d'ingénierie singapourien ST Engineering a acquis la licence exclusive d'un véhicule de manutention conçu par Gaussin (+44,21% à 0,3490 euro) en vue de le présenter à l'appel d'offre du programme d'automatisation du port asiatique, le deuxième au monde par le tonnage annuel.

Autre titre en grande forme mercredi, Altran a bondi de 9,13% à 8,125 euros, en profitant pleinement du relèvement de la recommandation des analystes de Kepler Cheuvreux. Précédemment à "conserver", le bureau d'études passe à l'achat sur le titre, avec un objectif de 10 euros.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont poursuivi leur ascension, avec la dynamique des rendements, tout en restant bridé par la perspective d'un durcissement de la politique monétaire américaine. Le Dow Jones a gagné 0,20% à 26 828 points et le Nasdaq Composite 0,32% à 8 025 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,07% à 2 925 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1520$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 76,20$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre pour les Etats-Unis, les suppression de postes (Challenger) à 13h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, ainsi que les commandes à l'industrie à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Dans l'immédiat, le CAC est le sujet de réajustements légitimes, à proximité de ses moyennes mobiles courtes, au sein d'une figure de transition latérale en hachures, dans un bande comprise entre 5 445 et 5560 points. Une poursuite de cette dérive est l'option privilégiée dans l'immédiat. Avis négatif à l'échelle de la séance à venir au sein de la figure. Nous mettons naturellement sous surveillance les deux niveaux graphiques que nous venons d'évoquer. Une rupture des 5 445 points, avec confirmation en données de clôture, en particulier, viendrait dégrader à court terme tout du moins, la configuration graphique de l'indice.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5560.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale V311S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5560.00 / 6000.00
Support(s) :
5445.00 / 5246.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le directionnel de court terme peine à se dessiner (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le directionnel de court terme peine à se dessiner (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.10 % vs +0.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat