Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 535.57 +0.31 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La structure de la bougie hebdomadaire sera décisive

vendredi 24 mai 2019 à 08h33

(BFM Bourse) - L'ambiance demeure glaciale dans les salles des marchés, sur fond de guerre commerciale sino-américaine qui se double progressivement d'une guerre froide technologique. Les opérateurs sont dans l'attente nerveuse des prochaines négocations entre les délégations des deux superpuissances économiques, qui se tiendront en marge du G7 ce weekend à Biarritz.

Le bras de fer commercial entre les Etats-Unis et la Chine pèse donc toujours sur l'indice phare de la place parisienne. La pression mise par les autorités américaines sur Huawei, qui pourrait devoir se passer des services de ses fournisseurs américaines dans moins de 3 mois, a continué à pesé sur les valeurs technologiques. D'autant que d'autres sociétés chinoises comme Hikvision ou Dahua, des fabricants de matériels de surveillance vidéo, pourraient aussi être mises à l'index.

Le CAC 40 a perdu 1,81% à 5 281 points jeudi, dans des volumes en accélération.

Au chapitre macroéconomique, en toute premières estimation pour le mois de mai, le baromètre PMI pour les services, pour l'ensemble de la Zone Euro, a reculé à 52.5. Et pour le secteur manufacturier à 47.7. Aucune des deux composantes n' atteint sa cible (consensus). Même lourde déception sur des indicateurs équivalents aux Etats-Unis. Par ailleurs, le très suivi indice IFO du climat des affaires en Allemagne - première économie de l'union monétaire - s'est nettement éloigné de la barre psychologique des 100 points, qu'il frôlait jusqu'alors, à 97.9 points.

En revanche, aucun écart significatif à signaler du côté des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis pour la semaine du 13 au 19 mai, à un niveau toujours aussi insolent à proximité des 200 000 unités. Pour rappel, le marché de l'emploi est en pleine santé aux Etats-Unis, avec en particulier un taux de chômage au plus bas depuis un demi-siècle.

Côté valeurs, Derichebourg a enfoncé des niveaux de garde-fou dans des volumes puissants, en chutant de 12,24% à 3,07 euros, après dévoilement des semestriels du champion français des services aux entreprises et à l'environnement.

Dans ce contexte de pression sur les prix du brut, les valeurs (para)pétrolières accéléraient leur repli jeudi, à l'image de TechnipFMC (-4,47% à 19,65 euros), Vallourec (-5,10% à 2,1940 euros), ou CGG (-7,50% à 1,4490 euros), soit le plus fort repli du Compartiment A de la cote.

Le secteur des semi-conducteurs était une nouvelle fois puissamment chahuté, à l'image de STMicroelectronics (-5,67% à 13,73 euros), ou Soitec (-5,57% à 75,40 euros).

On suivra tout particulièrement ce vendredi Casino, dont les différentes holdings qui le contrôle en cascade (Rallye mais aussi Foncière Euris, Finatis et Euris) ont été placé en procédure de sauvegarde, soit une mise sous la protection de la Justice en vue d'un rééchelonnement de la dette. L'action Casino fondait hier de 6,40% en clôture à 27,94 euros, au plus bas depuis le 13 septembre.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices de la cote ont accéléré leur reflux, à l'image du Dow Jones (-1,11% à 25 490 points) ou du Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique (-1,58% à 7 628 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 1,19% à 2 822 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1180$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 58,60$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre les ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30, les commandes de biens durables aux Etats-Unis à 14h30, et l'indice BNB du climat des affaires en Belgique à 15h00.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: le dernier jour de négociation des ordres SRD du mois en cours est le 28/05.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Dans une volatilité importante depuis le 06 mai, l'indice phare français développe une phase de hachures particulièrement révélatrices de l'état de nervosité des intervenants, entre 5 200 et 5 450 points. Une fois bornée cette aire, il devient plus aisé de prendre du recul, et donc d'éviter les prises de positions impulsives.

Dans l'immédiat, la situation technique reste sous tension, l'indice évoluant sous une moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) en accélération baissière, sans que pour autant, une figure de retournement baissier durable ne soit validée. Les bougies hebdomadaires sont à ce titre parlantes.

Or l'indice phare tricolore a lourdement hypothéqué ses chances hier, concernant la structure de cette bougie hebdomadaire, qui sera définitivement tracée après le fixing de clôture ce soir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5445.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5205.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C485S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5445.00 / 5600.00 / 5665.00
Support(s) :
5205.00 / 5081.00 / 4730.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La structure de la bougie hebdomadaire sera décisive (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La structure de la bougie hebdomadaire sera décisive (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+285.20 % vs +11.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat