Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 606.24 +1.46 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La prudence s'impose sur ces niveaux de cours

jeudi 17 octobre 2019 à 08h30

(BFM Bourse) - Alors que les opérateurs tentent de digérer le "pseudo accord" commercial obtenu entre Washington et Pékin, et à la veille d'un nouveau vote décisif sur les conditions de sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne, le marché parisien a fait montre d'une grande prudence (-0,09% à 5 696 points pour le CAC 40 mercredi). Une psychologie de marché devrait prévaloir ce jeudi, du moins en matinée.

Si le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a déclaré mercredi aux membres de son gouvernement qu'une chance demeurait de conclure un bon accord sur la sortie de l'Union européenne, il a ajouté que "des problèmes importants restaient à surmonter" a rapporté son porte-parole. Peu ou prou le même son de cloche de l'autre côté de la table des négociations puisque le président du Conseil européen Donald Tusk explique que "les bases d'un accord sont prêtes et, [qu']en théorie, nous pourrions approuver demain cet accord avec la Grande-Bretagne".

L'ancien Premier ministre polonais a tenu ces propos au moment où les négociateurs britanniques et européens poursuivaient leurs discussions dans l'espoir d'aboutir à un accord avant le sommet européen de jeudi et vendredi à Bruxelles. Selon lui, "tout va dans la bonne direction et tout devrait être plus clair d'ici sept à huit heures" a-t-il ajouté, même si "avec le Brexit et nos partenaires britanniques, tout est possible" a-t-il ajouté, précisant qu'il y avait "beaucoup d'agitation" côté anglo-saxon.

Au chapitre macroéconomique, les relatives bonnes nouvelles sur l'excédent commerciale en Zone Euro, et sur une inflation européenne conformes aux attentes n'ont pas suffi à atténuer le sentiment de crainte d'un ralentissement économique mondial: des experts sondés par l'AFP estiment que l'économie chinoise pourrait avoir encore ralenti au 3e trimestre, en dépit des efforts engagés par Pékin en pleine guerre commerciale avec Washington. D'après la prévision médiane de 13 analystes, la croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Chine devrait s'établir à 6% sur un an sur la période juillet-septembre, contre 6,2% au 2e trimestre 2019. Il s'agirait alors de sa plus faible performance depuis au moins 27 ans. Le chiffre "officiel", avec les guillemets qui s'imposent, sera publié demain.

Outre Atlantique, les opérateurs ont dû composé avec des ventes au détail sous forte pression. Et ce alors même que traditionnellement, la consommation intérieure demeure le principal levier de création de richesse nationale aux Etats-Unis. En septembre, ces ventes ont baissé de 0.3% contre une progression de 0.6% le mois précédent. Hors automobiles, ces ventes au détail ont baissé de 0.1%, bien loin d'une cible à +0.2%...

Côté valeurs, Haulotte Group (-4,49% à 5,10 euros) était sanctionné en Bourse après un nouvel avertissement sur résultats (profit warning).

A suivre ce jeudi matin Faurecia et Rexel, qui ont tous deux publié des chiffres d'affaires trimestriels en nette hausse.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions mercredi ont reflété en clôture l'attentisme prudent des opérateurs, à l'image du Dow Jones (-0,08% à 27 001 points) ou du Nasdaq Composite (-0,30% à 8 124 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est légèrement contracté (-0,20% à 2 989 points).

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1070$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 52.80$.

A l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité les ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30, et pour les Etats-Unis: les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, les mises en chantier de logements et permis de construire, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie à 14h30, et le rapport fédéral sur l'industrie à 15h15 (production industrielle et taux d'utilisation des capacités).

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français a inscrit mardi un nouveau record de clôture datant de 2007 en terminant juste au-dessus des 5 700 points (à 5 702 points). Il ne s'agit donc pas d'un net franchissement de cette zone de résistance majeure et l'allure de la bougie tracée hier montre une nouvelle fois un essoufflement du camp acheteur avec la présence d'une mèche haute. Dans l'immédiat, on restera donc une nouvelle fois prudent sur l'indice. La zone comprise entre 5 665 points et 5 700 points restent une zone de congestion particulièrement glissante pour l'indice.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5700.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C494S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5700.00 / 6000.00
Support(s) :
5393.00 / 5226.00 / 5152.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La prudence s'impose sur ces niveaux de cours (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La prudence s'impose sur ces niveaux de cours (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.10 % vs -7.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat