Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La prudence prédomine avant la BCE
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 127.70 +0.20 % Temps réel Euronext Paris
5 133.68Ouverture : 5 143.48+ Haut : 5 094.36+ Bas :
-0.12 %Perf Ouverture : 5 117.66Clôture veille : 2 795 090 KVolume :

CAC 40 : La prudence prédomine avant la BCE

(Tradingsat.com) - L’indice CAC 40 a terminé en très légère hausse mercredi à 4 960 points (+0,11%), encouragée par une forte progression inattendue des créations d'emplois privés aux Etats-Unis.

Après avoir ouvert en recul, la cote parisienne s'est rapprochée à plusieurs reprises de l'équilibre pour finalement parvenir à s'installer dans le vert après la publication des chiffres sur l'emploi privé aux Etats-Unis. Les créations de postes ont atteint en février leur plus haut niveau mensuel depuis près de six ans avec 298.000 embauches, contre 180.000 attendues.

Ces très bons chiffres de créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont renforcé les probabilités (déjà fortes) d’un relèvement des taux américains dès la prochaine réunion de la Fed, les 14 et 15 mars.

En effet, les chiffres révélés par l’enquête ADP sont de bon augure avant le très attendu rapport mensuel sur l'emploi américain en février, qui sera publié vendredi, alors que la présidente de la banque centrale américaine, Janet Yellen, a déjà ouvert la voie à un nouveau relèvement des taux dès la semaine prochaine.

Avant cela, les investisseurs attendaient également d'en savoir plus sur les intentions de politique monétaire de la BCE, qui se réunit aujourd’hui, même si les analystes tablent majoritairement sur un statu quo.

Sur le front des valeurs, les bancaires faisaient la course dans le peloton de tête, Société Générale (+1,45% à 45,81 euros) comme BNP Paribas (+0,87% à 59,35 euros) profitant du contexte d'anticipation d'un prochain relèvement des taux aux Etats-Unis.

EDF a reculé de 7,92% à 7,92 euros, après avoir atteint un plus bas historique en séance, alors que ce mercredi marquait le début de son processus de recapitalisation de 4 milliards d'euros. L'Etat a annoncé avoir cédé environ 231 millions de droits préférentiels de souscription d'actions pour 92 millions d'euros dans le cadre d'un placement privé.

Air France-KLM a bondi de 4,59% à 7,18 euros, aidé par une hausse de 2,9% du nombre de passagers transportés en février.

Mersen a grimpé de 3,81% à 23,45 euros, profitant de la publication d'un bénéfice net de 1,8 million d'euros en 2016, en hausse de 38,5% sur un an.

Vallourec a poursuivi son rebond, gagnant 4,6% au lendemain d'une hausse de 5,6% alors que la société a annoncé avoir relevé les prix de ses produits tubulaires pour champs pétrolier (OCTG) aux Etats-Unis de 250$ par tonne.

GL Events a également bénéficié (+5,09% à 19,20 euros) d'une nette amélioration de ses performances opérationnelles l'an dernier.

Sur le segment des biotechnologies, Onxeo a reculé de 4,53% à 2,53 euros après la publication d'une perte nette creusée à 22,7 millions d'euros, contre 19,4 millions un an plus tôt, tandis qu'Integragen s'est envolée de 18,3% à 3,10 euros après la signature d'un accord de licence avec le laboratoire CERBA.

De l'autre côté de l'Atlantique, la Bourse de New York a fini en ordre dispersé mercredi. Les indices Dow Jones et S&P 500 ont été pénalisés par la chute des cours du pétrole. Le Dow Jones a perdu 0,33% à 20 855 points tandis que le Nasdaq Composite a terminé dans le vert à 5 837 points (+0,06%). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a fini en baisse de 0,23% à 2 362 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0540$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 50,60$ contre 52,75$ hier à la même heure.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre la décision de la BCE sur les taux directeurs à 13h45, suivie de la conférence de presse de l'Institution à 14h30. Côté américain, on pourra suivre à 14h30 les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage et les prix à l’importation, puis les stocks de gaz naturel à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'analyse graphique en données quotidiennes de l'indice CAC 40 permet d'identifier une tendance neutre à très court terme et toujours haussière à moyen/long terme. En effet, la tendance de fond, mesurée par la dynamique de la moyenne mobile à 100 jours (en orange) reste parfaitement haussière. Les moyennes mobiles à 10 et 20 jours (en bleu clair et bleu foncé), s'affirment comme des niveaux graphiques de soutien. Le gap haussier du 1er mars est pour l'heure totalement préservé.

Néanmoins, une poursuite de la respiration des cours est l'option privilégiée dans l'immédiat par notre équipe d'analystes.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4930.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale M683S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5000.00
  • Support(s) : 4930.00 / 4843.00 / 4807.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -3 %
  • Ecart(s) support : -4 % / -6 % / -7 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : La prudence prédomine avant la BCE (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La prudence prédomine avant la BCE (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI