Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 075.20 -0.81 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La pression reste forte

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris a clôturé en nette baisse lundi au lendemain du "non" au référendum en Grèce et dans l'attente d'en savoir plus sur la poursuite des négociations entre le pays et ses créanciers.

L'indice CAC 40 a fini en recul de 2% à 4 711 points, au plus bas depuis le mois de février. Sans surprise, ce sont les banques qui ont le plus souffert, à l'image de BNP Paribas (-4,2%) et de Société Générale (-3,8%).

Les Grecs se sont prononcés massivement contre les exigences des créanciers, votant à 61,31% en faveur du non, créant une grande incertitude quant à l'éventuelle reprise des négociations ou même une possible sortie du pays de la zone euro. Cette situation "complique la donne pour les créanciers du pays, et est de nature à alimenter une forte volatilité au moins cette semaine", avait prévenu ce matin un analyste parisien.

Seules deux valeurs appartenant au CAC 40 ont tiré leur épingle du jeu, Alstom et Pernod Ricard ayant terminé dans le vert hier soir.

A noter que hors indice phare, Adocia a grimpé de près de 6% avec le soutien de Jefferies. Le courtier a en effet initié la couverture du titre avec une recommandation d' "Achat" assortie d'un objectif de cours de 100 euros, soulignant "l'impressionnant portefeuille de produits de la société pharmaceutique".

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions se sont légèrement contractés, à l'image du Dow Jones (-0,26% à 17 683 points) ou du Nasdaq Composite (-0,34% à 4 991 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,39% à 2 068 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1030$. Le baril de WTI, autre baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, se négociait à 52,90$ environ.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, on signalera la production industrielle au Royaume-Uni à 10h30, la réunion de l'Eurogroupe à 11h00, la balance commerciale américaine à 14h30, les nouvelles offres d'emploi aux Etats-Unis (JOLTS) à 16h00 et l'estimation du PIB au Royaume-Uni (NIESR) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Sur le plan purement technique, le tracé d'un troisième gap baissier en vue horaire, forme un indice qui milite pour une poursuite à court terme de la décrue. Tout comme la structure de la bougie tracée hier en données journalières qui marque la volonté en séance d'aller combler le gap journalier. A l'échelle de la seule séance à venir cependant, on préférera adopter une position neutre, dans l'attente des conclusions de l'Eurogroupe.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5088.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4700.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5088.00 / 5193.00 / 5283.00
Support(s) :
4700.00 / 4571.00 / 4500.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La pression reste forte (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La pression reste forte (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+280.60 % vs +2.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat