Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 049.38 +2.49 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La guerre commerciale, source légitime de crispation des gérants

mercredi 5 septembre 2018 à 08h30

(BFM Bourse) - L'appétit pour le risque reste dans l'immédiat très contrarié par les incertitudes quant à la tournure que va prendre la guerre commerciale menée par Trump contre ses principaux partenaires, et alors même que, sauf issue positive dans les négociations avec la Chine, une nouvelle tranche, de 200 Milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis, va être surtaxée par Washington, avec une mise en application dès ce mercredi 5 septembre.

Côté Amérique du Nord, les négociations commerciales, plutôt couronnées de succès avec le Mexique, ont finalement échoué avec le Canada, alors que J.Trudeau affichait la semaine passée de la confiance. Les Etats-Unis pourrait donc se tourner vers le Mexique seule pour le renégociation des contours de l'ALENA. Les négociations entre Washington et Ottawa reprennent ce mercredi, dans un climat tendu.

Du côté des relations avec l'Europe pour rappel, Trump juge en particulier insuffisant la proposition européenne de supprimer tout droit de douane sur le commerce d'automobile entre UE et USA. L'impétueux locataire de la Maison Blanche a dans la foulée menacé de quitter l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce).

Au chapitre macroéconomique, les opérateurs ont pris mardi connaissance de l'indice des prix à la production, indicateur avancé de l'inflation. L'indice a progressé plus que prévu au mois de juillet en Zone Euro (+0,4% en rythme mensuel). Pas de quoi toutefois alimenter l'appétit pour la monnaie unique dans l'immédiat. Côté américain, la bonne surprise est venu de l'indice PMI manufacturier (ISM) en nette hausse au mois d'août à 61.3, contre une cible moins optimiste, à 57,6.

Côté valeurs, Scor (+9,53% à 38,83 euros) a bondi, après l'offre de rachat (refusée) par Covea.

Iliad a gagné 6,62% à 115,20 euros, après la publication de trimestriels décevants, mais anticipés par le marché.

Société Générale (+0,93% à 35,70 euros) a indiqué mardi avoir provisionné pour 1,1 milliard d'euros (contre 1,2 milliard d'euros annoncé lundi soir) pour régler son litige avec les autorités américaines, qui lui reprochent d'anciennes transactions impliquant des pays faisant l'objet de sanctions économiques de la part des Etats-Unis, notamment l'Iran.

De l'autre côté de l'Atlantique, comme nous l'avions anticipé, les principaux indices sur actions ont connu une rentrée terne dans des marges étroites, après un weekend rendu prolongé par un jour férié (Labor Day, Jour du Travail). Le Dow Jones a perdu 0,05% à 25 952 points, tandis que le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, s'est déprécié de 0,23% à 8 091 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,17% à 2 896 points.

Tokyo a perdu 0,51%, dans le contexte des dégâts provoqués par le passage du typhon Jebi.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1590$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 69,30$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre une batterie d'indicateurs PMI dans les services en Europe ce matin. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro seront dévoilés à 10h00. A suivre également, cette après-midi, les données de la balance commerciale américaine, à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Les points bas des 28 mars, 2 juillet, 15 août, et 4 septembre continuent de s'organiser de façon croissante.

Nous précisions plus tôt que l'indice CAC 40 n'avait pas marqué vendredi de retournement baissier durable. Graphiquement, cela se traduit par l'absence de structure en englobante baissière sur bougie hebdomadaire. L'avancée en ligne droite sur la seconde moitié du mois d'août, sans essoufflement du camp vendeur, n'est pas balayée d'un seul coup. Certes les dégagements et arbitrages sont nets, mais le camp acheteur est loin d'avoir abdiqué: il se réorganise.

Dans l'immédiat, on privilégiera le scénario d'une dérive latérale des cours dans le cadre du corps de la bougie rouge tracée vendredi, au coeur duquel se rencontrent les moyennes mobiles courtes et longues.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5445.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5342.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F468S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5445.00 / 5560.00 / 5665.00
Support(s) :
5342.00 / 5246.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La guerre commerciale, source légitime de crispation des gérants (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La guerre commerciale, source légitime de crispation des gérants (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.10 % vs +1.57 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat