Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 025.20 -0.17 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : L'énergie tire son épingle du jeu, l'automobile souffre

lundi 25 juin 2018 à 08h32

(BFM Bourse) - Avec le regain de forme des cours du brut, le marché parisien a terminé dans de très bonnes dispositions vendredi une semaine pourtant rendue difficile par les tensions exacerbées sur le front de la guerre commerciale menée par Washington.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a décidé vendredi d'augmenter sa production de pétrole d'un million de barils jour. Un montant qui n'a pas été formellement communiqué par l'OPEP, mais estimé par le ministre saoudien de l'Energie, Khalid al Falih. Samedi, l'Organisation s'est entendu avec les autres principaux pays producteurs - non membres - pour un accroissement de la production d'or noir à partir du mois de juillet.

Au final, malgré cette dernière séance, le bilan hebdomadaire reste négatif, le CAC ayant perdu plus de 2%, pénalisé par l'escalades des tensions entre Washington et Pékin dans le cadre de la guerre commerciale.

Pour rappel du cadre général: les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine sont montées d’un nouveau cran la semaine dernière. Le président américain Donald Trump a demandé à son négociateur commercial, Robert Lighthizer, de préparer une nouvelle liste de 200 milliards de dollars de produits chinois importés qui seront taxés par de nouvelles taxes de 10%. C’est la réaction à la taxation par les Chinois de 34 milliards d’importations agricoles américaines, qui elles-mêmes étaient une réaction aux taxes de 25% sur 50 milliards d’importations chinoises. Et cette escalade risque de ne pas s’arrêter. La Chine a d’ores et déjà annoncé qu’elle allait répliquer à ces nouvelles taxes et les Etats-Unis ont annoncé qu’ils répliqueraient aussi en cas de mesure de rétorsion.

Au chapitre macroéconomique, le marché profitait profitait en matinée vendredi de la publication d'indices d'activité PMI de bonne facture. En particulier sur le secteur des services, le PMI pour l'ensemble de la Zone Euro a bondi à 55 points ce mois-ci, au-delà de la cible. Pour le secteur industriel, l'indicateur baromètre reste solide à 55 points également, conforme aux attentes moyennes des analystes et économistes interrogés.

Côté valeurs, les pétrolières et parapétrolières étaient recherchés vendredi, à l'image de Vallourec (+4,24% à 5,264 euros), CGG (+3,75% à 2,156 euros), TechnipFMC (+5,66% à 28,02 euros), ou encore Total (52,48 euros).

Le secteur automobile n'a aucunement profité de la tendance haussière journalière du marché vendredi, après les nouvelles déclarations menaçantes de Donald Trump. Le Président américain souhaite imposer une taxe douanière de 20% sur les voitures importées aux Etats-Unis de l'Union européenne. Renault (+0,13% à 76,72 euros), et Peugeot (+0,39% à 20,45 euros) sont restés quasi stable en clôture.

Nanobiotix (+50,05% à 15,08 euros) a publié des résultats très positifs pour son étude de phase II/III dans le traitement des tumeurs malignes dans les tissus mous.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé en ordre dispersé vendredi, le dynamisme du pétrole favorisant le Dow Jones (+0,49% à 24 580 points) et le secteur technologique pénalisant le Nasdaq Composite (-0,26% à 7 692 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grappillé 0,19% à 2 754 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1640$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 68,40$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne à 10h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare tricolore, qui avait jeudi déclenché un signal baissier ferme en rompant une zone graphique importante vers 5 360 points, a réintégré rapidement, en clôturant sur les points hauts de séance vendredi, cette zone graphique. De nouvelles oscillations "flat", à proximité immédiate de ce seuil, constituent l'option privilégiée à court terme, tout en gardant à l'esprit que tout passage sous les points bas de jeudi, vers 5 300 points, viendrait accélérer les dégagements en direction du gap du 5 avril.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5560.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5363.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F466S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5560.00 / 5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5363.00 / 5081.00 / 5038.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'énergie tire son épingle du jeu, l'automobile souffre (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'énergie tire son épingle du jeu, l'automobile souffre (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat