Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 768.40 +0.30 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : L'énergie acheteuse est libérée

lundi 12 décembre 2016 à 08h33

(BFM Bourse) - Depuis qu'il s'est extirpé le 6 décembre d'une bande latérale de consolidation, l'indice parisien est passé en mode "rally". Dans l'immédiat, nous devrions continuer de prendre un peu de hauteur, dans des marges relativement étroites, en particulier grâce à la fermeté du pétrole, et à l'obsession haussière de Wall Street, avant de s'engager dans une courte phase de répit à plat, sans "retracement" significatif.

Au chapitre macroéconomique vendredi, les données préliminaires du sentiment du consommateur (Université du Michigan) ont fortement progressé (98,0), dépassant largement les attentes déjà hautes du consensus. Des données importantes, dans un pays où la consommation demeure traditionnellement le principal moteur de création de richesse, et qui viennent alimenter un peu plus, comme s'il en était besoin, les prévisions de remontée des taux directeurs mercredi, à l'issue de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed.

Côté valeurs, après avoir flambé en début de séance, TXCELL a finalement clôturé en légère hausse de 1,89% à 2,70 euros, alors que la société de biotechnologies vient d'obtenir les droits mondiaux exclusifs sur une nouvelle population de cellules T régulatrices.

Vivendi a bondi de 6,48% à 18,885 euros, après les déclarations de Stéphane Richard, le PDG d'Orange, qui a indiqué lors d'une conférence de presse au Maroc que "si Canal+ était à vendre, c'est certain qu'Orange s'y intéresserait". L'analyste Natixis croit beaucoup à un rapprochement entre les deux groupes "sur la base d'un pacte actionnaires entre Vivendi et l'état français",à l’image de l’association Lagardère/Etat au capital d’EADS au début des années 2000 (15/15%).

Les valeurs bancaires, qui avaient dynamisé la cote les semaines précédentes, n'ont pas tiré le CAC vers le haut cette fois-ci et ont légitimement consolidé, à l'image de Société Générale (-1,07% à 46,36 euros), Crédit Agricole (-1,03% à 11,495 euros), ou encore BNP-Paribas (-1,01% à 60,00 euros).

Solocal a chuté de 11,97% à 3,125 euros, en retraçant l'intégralité des gains engrangés la veille. La tension monte à l’approche de l’assemblée générale du 15 décembre. Cette fois-ci, c’est au tour des créanciers d’accentuer la pression sur les actionnaires, en menaçant une fois encore d'exiger le remboursement de la dette bancaire de 1,16 milliard d’euros de l’ex-PagesJaunes si les actionnaires devaient rejeter une nouvelle fois le plan de restructuration financière.

De l'autre côté de l'Atlantique, même obsession à la hausse avec, vendredi, une nouvelle salve de records historiques pour le Dow Jones (+0,72% à 19 756 points), le Nasdaq Composite (+0,50% à 5 444 points) et le S&P 500 (+0,59% à 2 259 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0560$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 51,50$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, aucun chiffre d'importance macroéconomique majeure ne figure à l'agenda ce jour. Il faudra attendre demain pour que des publications importantes refassent leur apparition, avec l'indice des prix à la production au Royaume-Uni, l'indice de sentiment économique (ZEW) en Allemagne et les prix à l'importation aux Etats-Unis. A noter bien évidemment mercredi l'issue de la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Aucun changement dans l'immédiat sur le plan graphique. L'indice tricolore a définitivement validé sa structure haussière dite en porte drapeau, avec une bougie remarquable (celle du 9 novembre), une consolidation sur la partie haute du corps de la bougie mentionnée (du 10 novembre au 5 décembre), et une sortie haussière, le 6 décembre. La capacité de l'indice à ce stade de clôturer sur (ou quasiment sur ses plus hauts de séance), les volumes de transactions en hausse, ainsi que le gap haussier d'emballement, non contesté (7 décembre), sont très encourageants, et libèrent des potentiels haussiers.

Le camp acheteur est désormais libéré depuis le comblement du gap de la première séance de l'année (4 janvier), dont la borne haute à 4 640 points, correspond désormais à la borne basse du gap du 7 décembre. Ce défi, relevé, en appelle déjà d'autres.

Le prochain gap baissier non recouvert date du 12 août 2015 (borne haute à 5 095 points). Avant ce défi de taille, l'indice a tout le loisir d'aller accumuler de l'énergie dans une bande de fluctuation entre 4 800 et le seuil psychologique des 5 000 points.

Preuve de la puissance du courant acheteur dans l'immédiat: la moyenne mobile à 10 heures (en bleu clair en données horaires) constitue un niveau de soutien graphique.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 4658.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
4803.00 / 5000.00 / 5217.00
Support(s) :
4658.00 / 4500.00 / 4342.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'énergie acheteuse est libérée (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'énergie acheteuse est libérée (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.80 % vs -4.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat