Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 882.50 +1.59 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : L'emploi américain, toujours aussi solide ?

vendredi 3 août 2018 à 08h36

(BFM Bourse) - En traçant un gap baissier jeudi, l'indice CAC a marqué sa crainte des résurgences de tensions dans la guerre commerciale menée par D. Trump contre les autorités chinoises. Washington, par l'intermédiaire de Robert Lighthizer, représentant au Commerce des Etats-Unis, a annoncé plus tôt dans la semaine que son pays réfléchirait à porter à 25% les droits de douane sur 200 milliards de dollars d'importations en provenance de Chine dès septembre, contre 10% annoncé le 10 juillet, sur cette fameuse liste. De quoi peser sur l'ensemble des classes d'actifs à risque, titres vifs y compris, sauf... sur le secteur technologique, avec l'effet Apple, qui vient de franchir le seuil hautement symbolique de 1 000 Milliards de $ de capitalisation boursière. Une première dans l'histoire financière.

L'indice phare tricolore a perdu jeudi 0,68% à 5 460 points, dans des volumes en accélération.

Au chapitre macroéconomique aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine du 23 au 29 août sont ressorties à un niveau satisfaisant, sous la cible à 220 000 unités. A suivre ce vendredi, le rapport officiel mensuel fédéral sur l'emploi américain pour le mois de juillet, qui devrait sauf surprise confirmer l'état des lieux réalisés par la Fed mercredi. En particulier, le taux de chômage est attendu en baisse, de retour sous la barre des 4% de la population active, à 3.9%.

La Réserve Fédérale réaffirmait mercredi à l'issue d'une réunion de deux jours de Comité de politique monétaire sa volonté d'une stratégie ferme, en s'appuyant notamment sur la solidité de l'état de santé de l'emploi. De quoi renforcer davantage la crédibilité de l'hypothèse de travail de quatre hausses des taux directeurs sur l'ensemble de l'année 2018.

Concernant la Zone Euro, l'indice d'activité PMI manufacturier en données finales pour le mois de juillet est ressorti stable à 55.1 points, en conformité parfaite avec les attentes des analystes.

Côté valeurs, CGG (+1,65% à 2,344 euros) a vécu une séance en deux partie. Après un bond en première partie de séance, avec une publication trimestrielle marquant son retour au bénéfice, le titre a subi des dégagements en cours de séance, avec l'ensemble du secteur parapétrolier. En particulier, Vallourec, qui ne dément pas sa réputation de valeur à fort effet "Bêta", a perdu 5,39% à 5,194 euros.

Axa (+1,04% à 21,91 euros) a tiré son épingle du jeu en marché baissier, après la publication de résultats trimestriels jugés solides.

Carmat a bondi de 6,55% à 21,95 euros. Un patient, qui a vécu 8 mois avec le coeur artificiel de Carmat, a pu être transplanté avec un vrai coeur issu d'un donneur.

De l'autre côté de l'Atlantique, les salles des marchés ont placé la séance sous l'égide d'Apple, se focalisant de façon peu rationnelle sur la capacité de la firme à la pomme d'atteindre le seuil hautement symbolique de 1 000 Milliards de capitalisation boursière. Le Dow Jones a fini sur une note stable (-0,03% à 25 326 points) tandis que le Nasdaq Composite, indice à forte coloration technologique, a bondi de 1,24% à 7 802 points, dans de puissants volumes d'échanges. Enfin, le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a légèrement progressé, de 0,49% à 2 827 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1580$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 68,90$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre en point d'orgue statistique de la semaine, le rapport mensuel fédéral sur l'emploi aux Etats-Unis sur le mois de juillet, à 14h30. A suivre également en matinée une batterie d'indicateurs d'activité dans les services en Europe. Les données finales synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro seront connues à 10h00. A suivre la balance commerciale américaine à 14h30, par ailleurs.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le gap baissier dont nous parlions en préambule de la présente analyse n'est pas en soi particulièrement inquiétant, et devra être accompagné d'autres signaux techniques baissiers concordants pour affirmer davantage l'idée d'une formation d'une nouvelle réaction baissière secondaire, donc d'envergure.

Néanmoins, l'indice phare tricolore n'a pas encore repris contact avec sa moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé, orientée à la hausse), et une marge baissière en direction de cette dernière existe. Sa rupture, le cas échéant, devra être confirmée naturellement en données de clôture.

Enfin, toute accélération haussière sous cette dernière suivie d'une réintégration en séance, avec donc la formation d'une ombre basse prononcée, serait en revanche beaucoup plus encourageante.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5560.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale C228S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5560.00 / 5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5341.00 / 5246.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'emploi américain, toujours aussi solide ? (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'emploi américain, toujours aussi solide ? (©ProRealTime.com)
©2018 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.60 % vs -1.78 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat