Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 085.28 -0.46 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : L'ambiance se refroidit davantage

vendredi 8 mars 2019 à 08h33

(BFM Bourse) - Jugée finalement presque trop entreprenante, l'attitude de la Banque Centrale Européenne (BCE) aura finalement rafraîchi davantage l'ambiance. La Puissante Institution monétaire basée à Francfort achevait hier une réunion clef de son Conseil des Gouverneurs, et son attitude accommodante - au regard des moyens dont elle dispose encore - n'a fait que renforcer les craintes d'un ralentissement marquée de l'économie mondiale.

Si la Banque Centrale dirigée encore pour quelques semaines par Mario Draghi a laissé ses taux directeurs inchangés, à un niveau historiquement bas, elle a agi, comme prévu, sur le levier des prêts à long terme au service bancaire. Surtout, elle a apporté des garanties sur une pause marquée dans le processus de remontée du loyer de l'Euro. La monnaie unique rompait d'ailleurs une zone technique importante face au Dollar (1,1285$).

M Draghi a indiqué que les taux directeurs resteraient à leurs niveaux actuels "au moins jusqu’à la fin de 2019". L'horizon précédemment évoqué était "au moins jusqu’à l’été 2019", ce qui laissait en théorie une brève fenêtre avant son départ fin octobre pour un éventuel modeste durcissement. Pour l'anecdote, ses prédécesseurs -Wim Duisenberg et Jean-Claude Trichet- avaient eu l'occasion d'ajuster leur politique dans les deux sens, Mario Draghi deviendra donc le seul à n'avoir opéré que des baisses de taux.

Cette prolongation de la période de taux bas, accompagnée d'autres mesures destinées à vivifier le crédit, intervient dans un contexte où la croissance européenne est plutôt guettée par un ralentissement que par une surchauffe.

L'indice CAC 40 a perdu 0,39% à 5 267 points jeudi, et une ouverture dans le rouge se profile, en raison notamment de la publication du plus important recul des exportations chinoises sur une période de trois ans, confirmant un peu plus le scénario d'un ralentissement de l'économie mondiale, sur fond de guerre commerciale interminable entre Washington et Pékin. Tokyo vient de clôturer en baisse de plus de 2% ce vendredi.

Pour rappel, l'OCDE ne prévoit "que" 3.3% de croissance dans le monde cette année, contre 3.6% en 2018, pour rappel. Et le Premier Ministre chinois a officiellement annoncé s'attendre à une croissance du PIB comprise entre +6.0 et +6.5% cette année, sur fond de guerre commerciale interminable avec les Etats-Unis. Et la Zone Euro vient de confirmer en données révisées la faiblesse de la croissance de son PIB au 4ème trimestre 2018 (+0,2%, données conformes au consensus et aux précédentes estimations).

Au chapitre macroéconomique jeudi, aucun écart significatif à signaler concernant les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis pour la semaine du 25 février au 03 mars, à 223 000. Cible battue en revanche pour la productivité industrielle au dernier trimestre 2018, à +1.9%.

Côté valeurs, le secteur bancaire a souffert dans le sillage des annonces de la BCE, à l'image de Société Générale (-4,32% à 25,94 euros), Natixis (-3,95% à 4,60 euros), Crédit Agricole (-3,16% à 10,658 euros) et BNP-Paribas (-3,38% à 43,18 euros).

Manitou (-4,95% à 26,90 euros) a vu ses gains s'éroder, puis ses pertes se creuse en Bourse tout au long de la séance, en dépit d'un bond de ses bénéfices sur l'exercice 2018.

Les résultats 2018 de JC Decaux (+1,20% à 26,90 euros) ont été appréciés par le marché. Le groupe a réussi à absorber l'impact du Vélib' et de l'affichage urbain à Paris.

En revanche, Elis (-39,7% à 13,56 euros) a connu un jeudi compliqué en Bourse, en raison principalement d'une hausse inattendue de la masse salariale sur le second semestre 2018.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont subi quelques dégagements jeudi, à l'image du Dow Jones (-0,78% à 25 473 points) ou du Nasdaq Composite (-1,13% à 7 421 points), indice à forte "coloration" technologique, souvent enclin à amplifier les variations des indices généralistes ou élargi. En parlant d'indice élargi justement, le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,81% à 2 748 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1200$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 56.30$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre en priorité le rapport mensuel fédéral sur l'emploi américain au mois de février. Le taux de chômage, en particulier, est attendu en baisse à 3.9% de la population active. A suivre également à 14h30 les mises en chantier de logements et permis de construire aux Etats-Unis. La balance commerciale et la production industrielle française seront dévoilées à 08h45 ce matin.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'accentuation des volumes de transactions relevés jeudi, après formation d'une nouvelle ombre haute sur la bougie du jour, renforce l'idée de la construction d'une zone de résistance vers 5 300 points. Sous cette zone graphique se positionne le camp vendeur. Avis négatif proposé pour la séance de vendredi. Pas de panique, plusieurs garde-fou sont identifiables: les 5 200 points, la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé), les 5 080 points, puis le seuil symbolique des 5 000 points.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5300.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale F505S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5300.00 / 5445.00 / 5665.00
Support(s) :
5205.00 / 5081.00 / 4730.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : L'ambiance se refroidit davantage (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : L'ambiance se refroidit davantage (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.10 % vs +2.30 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat