Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Episode légitime de respiration, avec Wall Street et l'énergie
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 281.58 +1.13 % Temps réel Euronext Paris
5 249.42Ouverture : 5 291.48+ Haut : 5 245.80+ Bas :
+0.61 %Perf Ouverture : 5 222.52Clôture veille : 4 338 500 KVolume :

CAC 40 : Episode légitime de respiration, avec Wall Street et l'énergie

(Tradingsat.com) - Alors que Wall Street, qui cotait mardi après un weekend prolongé, marquait une respiration, et alors que l'Euro restait particulièrement ferme face au Dollar, Paris a finalement plutôt bien "tenu" mardi. L'indice CAC est même parvenu symboliquement à terminer la séance dans le vert, en grappillant 0,07% à 5 513 points.

Concernant les chiffres statistiques hier matin, pas grand chose à se mettre sous la dent pour les opérateurs. L'indice des prix à la consommation en Allemagne, pour le mois de décembre, est ressorti conforme aux attentes des analystes, en hausse de 0.6% en rythme mensuel.

De l'autre côté de l'Atlantique, déception relative sur le front de l'industrie américaine (ou du moins du sentiment des industriels), avec un nouveau recul du très suivi indice Empire State, qui a manqué la cible ce mois-ci (17,7 contre 18,50 anticipé en moyenne). Pour rappel, l'indice est construit à partir d'un questionnaire passé préalablement auprès d'environ 200 industriels de la région de New York, région baromètre de l'état de santé du secteur manufacturier de l'ensemble du pays. Les investisseurs suivront dans ce contexte avec attention cette après-midi la publication du rapport mensuel sur l'industrie.

Côté valeurs, le secteur automobile (et équipementiers) parvenait à tirer son épingle du jeu, dans le sillage des récentes publications de vente du secteur. Peugeot a gagné 1,76% à 18,17 euros, Renault 1,41% à 89,80 euros, Michelin 1,68% à 130,15 euros, et Plastic Omnium 1,73% à 40,57 euros.

Vinci (+3,50% à 87,54 euros) a clôturé en tête du classement journalier des 40 valeurs du CAC, dans le sillage de la confirmation par son PDG, X. Huillard, des prévisions de croissance pour l'année 2017. Les résultats annuels seront publiés le 7 février.

EDF (+3,99% à 10,81 euros) était recherché, après que la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a recommandé lundi d'augmenter en moyenne de 0,8% les tarifs réglementés de l'électricité, des tarifs de vente appliqués à quelque 27 millions de consommateurs en France.

CGG (+18,54% à 5,32 euros) a flambé à la suite du dernier point d'activité du spécialiste des études géophysiques et sismiques. Le groupe a vu son chiffre d'affaires grimper de +10% sur en 2017 à 1 320 millions de dollars l'année dernière, comparé à 1 196 millions de dollars en 2016.

De l'autre côté de l'Atlantique, pour sa réouverture après un weekend prolongé (Lundi 15 janvier férié, Martin Luther King's Day), Wall Street a fait montre d'un peu de prudence, en marquant une respiration légitime, sur des niveaux de cours qui restent très fermes: -0,04% à 25 792 points pour le Dow Jones et -0,51% à 7 223 points pour le Nasdaq Composite. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu mardi 0,35% à 2 776 points. Le secteur de l'énergie a en particulier reflué sous l'effet d'une amorce de correction des cours du brut.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2220$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 63.70$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre côté européen l'indice des prix à la consommation à 11h00, et côté américain le rapport mensuel sur l'industrie américaine (production, taux d'utilisation des capacités), à 15h15. Le Livre Beige de la Fed sera dévoilé à 20h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français reste campé dans une bande mince de fluctuation latérale, entre le gap haussier du 8 janvier et la borne haute d'une figure de consolidation très élargie.

La structure même de la consolidation de court terme en cours, qui prend place au sein même de la formation élargie évoquée plus haut, dans sa partie haute en drapeau, en dit long sur la puissance du camp acheteur de fond. Il n'y aura pas eu - à ce stade du moins - de reflux très appuyé après la bougie d'essoufflement du 10 janvier.

A terme, une sortie par le haut de la figure est largement anticipée, au vu de la force de la tendance de fond. L'énergie acheteuse qui sera alors libérée sera puissante, et nous serons alors attentifs à la participation (volumes, nombre et nature des secteurs participants à la hausse, gap, ....).

Une fois que l'on a dressé ce tableau résolument positif de la configuration de l'indice phare français, il convient de préciser qu'à très court terme, la pression (toute relative) exercée par la résistance graphique vers 5 540 points, peut provoquer un reflux ponctuel des cours.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5536.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale H198S est adapté.
Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5536.00 / 5665.00
  • Support(s) : 5426.00 / 5267.00 / 5081.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 5 % / 7 %
  • Ecart(s) support : 3 % / -0 % / -4 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Episode légitime de respiration, avec Wall Street et l'énergie (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Episode légitime de respiration, avec Wall Street et l'énergie (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...