Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 154.58 -1.57 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Crise sanitaire du Covid-19, résurgences de craintes significatives sur l'économie

lundi 24 février 2020 à 08h34

(BFM Bourse) - Le CAC 40 (-0,54% à 6 029 points vendredi) a trahi le regain de prudence des opérateurs dans le cadre de craintes sur les conséquences de l'épidémie de Covid-19 sur l'économie mondiale. La rapide progression des cas de coronavirus chez les pays voisins de la Chine a pesé sur les places asiatiques vendredi et reste un sujet de préoccupation pour les investisseurs en Europe alors que les entreprises multiplient les avertissements au sujet des conséquences de l'épidémie. Et c'est désormais la crainte d'un développement de l'épidémie sur le territoire nationale qui prend corps alors que l'Italie doit faire face à une augmentation soudaine des cas, notamment dans la partie nord du pays... Une ouverture en forte baisse est attendue.

Au chapitre statistique, les investisseurs auront accueilli avec soulagement vendredi les toutes premières estimations des baromètres d'activité PMI en Zone Euro pour le mois de février. La composante "services" pointe à 52.8, toujours significativement au-dessus de la barre des 50 points qui sépare pour rappel, par construction, une contraction d'une expansion du secteur considéré; et la compostante industrielle, bien que légèrement sous ces 50 points, progresse vivement par rapport aux données définitives de janvier, à 49.1. Ces mêmes indicateurs outre Atlantique ont en revanche manqué les attentes.

Côté valeurs, le secteur automobile (équipementiers y compris) reprenait le chemin de la baisse, à l'image de Faurecia (-1,96% à) 44,94 euros, Renault (-2,99% à 31,685 euros), Plastic Omnium (-4,47% à 22,89 euros), ou Valeo (-4,75% à 26,24 euros).

AB Science a bondi de 18,12% à 9,45 euros, dans des volumes particulièrement épais. Les résultats d'une étude sur le masitinib dans la sclérose en plaque confirment la pertinence du mécanisme d'action novateur de cette molécule, après les données déjà obtenues dans la sclérose latérale amyotrophique, ou maladie de Charcot. Tous les détails à retrouver ici.

Porté par de bons résultats et l'annonce d'un projet d'acquisition, Sopra Steria a bondi de 12,22% à 161,60 euros.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont subi des pertes vendredi, relatives pour le Dow Jones (-0,78% à 28 992 points) et appuyées pour le Nasdaq Composite (-1,79% à 9 576 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 1,05% à 3 337 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.0800$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 52.20$.

À l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne à 10h00 ainsi que l'indice des indicateurs avancés (Conference Board) en Chine à 15h00.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 25 février.

Pas de repère concernant le Nikkei ce lundi, la place japonaise restant close en raison d'un jour férié.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Concernant le cadre, la matrice de marché de fond, qu'il convient de rappeler, car il sert de base de travail: L'appétit des acheteurs reste finalement, à ce stade, insatiable. Comme nous le précisions dans nos précédentes analyses, le décrochage très ponctuel des 02 et 03 décembre n'a aucunement remis en doute la qualité du biais de fond. Il a défini le cadre d'une respiration, qui au final aura été de très courte durée. Cet épisode, du point de vue de la psychologie de marché, a répondu point par point dans son déroulé à l'épisode qui a suivi le décrochage ponctuel lui aussi, des 1er et 02 octobre. Ce phénomène de court reflux, rapidement contré, s'est répété une nouvelle au coeur du mois de janvier.

La croissance formelle des principaux points bas (15/08/19, 03/10/19, 03/12/19, 31/01/20) milite froidement dans le sens d'une poursuite en tendance haussière clairement définie. Le mouvement de rally de fin d'année, est amené à se poursuivre sur le premier trimestre. La bougie en long blanc (marubozu) d'école tracée mardi 04/02, qui montre une mobilisation en un temps réduit du camp acheteur en rappelle d'autres dans l'historique récent de l'indice (11/10 ou 04/12) pour ne citer qu'elles.

Concernant la situation à court terme:

L'indice phare tricolore a, en deux séances, jeudi et vendredi, a retracé l'ensemble de l'amplitude du canal de 100 points identifié entre 6 000 et 6 100 points, canal dont la borne basse est désormais menacée. Avis négatif proposé ce lundi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6000.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 8297S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6000.00
Support(s) :
6000.00 / 5800.00 / 5725.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Crise sanitaire du Covid-19, résurgences de craintes significatives sur l'économie (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Crise sanitaire du Covid-19, résurgences de craintes significatives sur l'économie (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.40 % vs -16.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat