Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Consolidation pour la dernière séance d'une semaine clef
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 349.30 -0.15 % Temps réel Euronext Paris
5 340.34Ouverture : 5 360.87+ Haut : 5 330.10+ Bas :
+0.17 %Perf Ouverture : 5 357.14Clôture veille : 6 400 960 KVolume :

CAC 40 : Consolidation pour la dernière séance d'une semaine clef

(Tradingsat.com) - L'indice CAC 40 a progressé jeudi, de +0,49% à 5 267 points, tiré par le haut par un secteur bancaire en grande forme, et soulagé par le reflux de l'Euro, même modéré, qui a suivi l'issue de la réunion de la Fed, dès mercredi soir.

Comme largement anticipé par les marchés, la Fed (Federal Reserve) a maintenu son principal taux directeurs inchangé, hier à l'issue de sa réunion de Comité de politique monétaire (FOMC), à un niveau compris entre 1,25% et 1,50%, en maintenant la prévision d'une nouvelle hausse des taux directeurs (federal funds) d'ici à la fin de l'année, et ce en dépit d'un niveau d'inflation qui n'atteint pas encore la cible de 2%. En ce qui concerne la réduction de la taille du bilan (point chaud de la conférence de presse), la Fed va commencer la réduction de son programme de rachats d'actifs à partir d'octobre, à un rythme initial de 10 milliards de dollars par mois. Il s'agit de la masse monstrueuse d'obligations et de bons du Trésor accumulé depuis le début de la crise financière de 2009.

En conclusion, si J. Yellen prend des pincettes en y mettant les formes, il s'agit d'un vrai début d'inflexion stratégique de la part de la Fed, qui ouvre la voie à, sinon un durcissement, une normalisation de la politique monétaire américaine. Le Dollar en a profité, et mécaniquement, l'Euro a significativement reculé face au billet vert mercredi soir, sous les 1,19$ la parité, ce qui a en effet profité aux marchés d'actions en Zone Euro.

Au chapitre macroéconomique, les opérateurs ont pris connaissance hier du "bulletin économique" de la Banque Centrale Européenne (BCE). Le ton, de ce côté-ci de l'Atlantique, y est plus accommodant, car si l'Institution reconnaît que la croissance s'accélère, et que le marché de l'emploi envoie des signaux encourageants, la dynamique des prix est encore en-deçà de la trajectoire cible.

Côté américain, bonne nouvelle sur le front de l'emploi, avec un niveau d'inscriptions aux allocations chômage en nette baisse sur la semaine passée, à 259 000, là où les économistes s'accordaient en moyenne sur un chiffre dépassant les 300 000. Par ailleurs, l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (indice Philly Fed) a largement dépassé la cible, à 23.8 points. L'indicateur, établi à partir d'un questionnaire diffusé auprès d'industriels de la région de Philadelphie, constitue ce qu'on appelle un indicateur avancé de l'état de santé général de l'industrie américaine.

Côté valeurs, Nicox (+1,94% à 9,53 euros) était recherché après avoir conclu un accord de licence exclusif avec Eyevance Pharmaceuticals LLC pour la commercialisation de ZERVIATE 0,24% (solution ophtalmique de cétirizine) aux Etats-Unis.

Elis a progressé de 1,78% à 22,02 euros, après une recommandation positive de Credit Suisse. La banque helvétique a décidé de reprendre son suivi de la valeur avec une recommandation "surperformance" et un objectif de cours de 25,40 euros. A 22,58 euros au plus haut de séance, l'action inscrivait un sommet historique.

Alors qu'UniCredit serait très intéressé pour mettre la main sur Commerzbank, l'hebdomadaire Wirtschaftswoche affirmait ce jeudi que Berlin privilégiait "une solution franco-allemande" passant par un rapprochement avec BNP Paribas (+1,01% à 66,72 euros). Des consultants ont été chargés d'examiner la faisabilité d'un tel scénario et leur réflexion en est "à un stade préliminaire", sans discussion attendue "avant novembre" avec la direction de Commerzbank, poursuit le journal. Les valeurs bancaires dans leur ensemble était recherchées, à l'image de Société Générale (+2,16% à 48,765 euros), Crédit Agricole (+1,68% à 15,16 euros), Natixis (+3,03% à 6,603 euros), et BNP-Paribas (+1,01% à 66,72 euros).

Enfin, Alstom a bondi de 3,93% à 31,70 euros, dans des volumes très solides, alors que des rumeurs font état de discussions entre Siemens et Bombardier sur un éventuel rapprochement dans le ferroviaire. Le groupe allemand aurait également entamé plus récemment des discussions avec Alstom.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont repris leur souffle jeudi, à l'image du Dow Jones (-0,24% à 22 359 points) ou du Nasdaq Composite (-0,52% à 6 422 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,30% à 2 500 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,197$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 50,60$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre les premières estimations des indices PMI, manufacturiers et services, en France à 09h00, en Allemagne à 09h30, et pour l'ensemble de la Zone Euro à 10h00. Ces mêmes indicateurs (enquêtes auprès des directeurs d'achats), pour les Etats-Unis, seront publiés à 15h45.

A noter: pour les détenteurs de positions au RD, la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 26 septembre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Pour rappel du cadre technique général de l'indice phare français: il s'est extirpé le 11 septembre de l'emprise de la borne haute d'un canal baissier consolidation, qui comprimait les cours depuis le 8 mai. Cette sortie a été confirmée par un gap, et une extension haussière dans des volumes jugés suffisants. Nous sommes typiquement ici dans le cadre très lisible d'un gap de rupture (breakaway gap).

Il n'y a eu à ce stade ni correction, ni formation de mèche basse en séance, ni a fortiori pullback sur la borne haute de ce canal, que nous continuerons de représenté en noir, car elle constitue un repère. Les acheteurs et les vendeurs débattent à proximité de niveaux de résistance de court terme. Cette absence de correction à ce stade de l'extension haussière de sortie montrent que l'énergie acheteuse libérée a été forte, et que le message haussier a été validé.

Et donc que le mouvement prend corps. Cette résistance aux tentations de prises de profits est due à une frange des investisseurs qui ont à coeur de se repositionner sur les grosses capitalisations de la cote sans attendre, de crainte de courir incessamment après un point d'entrée judicieux.

L'indice phare français a ouvert en gap hier, "trou de cotation" non recouvert depuis. Il est de nature différente de celui dont nous parlions plus haut, il milite pour sa part pour une continuation du mouvement, il marque un emballement du camp acheteur en cours de construction de mouvement.

Prochains niveaux à signaler à ce stade: les 5 323 points, borne haute du gap du 27/06, dont le pouvoir d'attraction va commencer à produire son effet.

Avis neutre proposé à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5320.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5145.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale E268S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5320.00 / 5370.00 / 5442.00
  • Support(s) : 5145.00 / 5081.00 / 4980.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -1 % / 0 % / 2 %
  • Ecart(s) support : -4 % / -5 % / -7 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Consolidation pour la dernière séance d'une semaine clef (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Consolidation pour la dernière séance d'une semaine clef (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...