Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Aucun signe d'essoufflement
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 316.01 -1.05 % Temps réel Euronext Paris
5 386.88Ouverture : 5 396.47+ Haut : 5 302.09+ Bas :
-1.32 %Perf Ouverture : 5 372.31Clôture veille : 3 666 410 KVolume :

CAC 40 : Aucun signe d'essoufflement

(Tradingsat.com) - Le marché français devrait ouvrir en légère hausse ce lundi, dans le sillage des très bons chiffres de la production industrielle allemande. L'ambiance restera prudente cependant, avec le rapport mensuel sur l'emploi américain, publié vendredi par le Département du Travail - rapport pour le moins déroutant - et avec les doutes suscités en Europe par le dossier catalan.

Au chapitre macroéconomique, c'est le rapport mensuel sur l'emploi, point d'orgue du calendrier la semaine passée, qui a concentré l'attention dans les salles des marchés.

Contrairement à ce que laissait augurer l'enquête du cabinet privé en ressources humaines ADP, plus tôt dans la semaine, l'économie américaine n’a pas créé d'emplois en septembre. Pour la première fois en 7 ans, l'économie américaine a détruit des emplois (-33 000), à cause des dégâts infligés par les ouragans Harvey et Irma.

En revanche, bonne surprise du côté du taux de chômage qui est tombé à 4,2%, son plus bas niveau depuis 2001, alors qu’il était attendu stable à 4,4%. Le salaire horaire moyen a également dépassé les attentes en augmentant de 0,5%.

Des chiffres qui ne remettent pas en question, au sens de Mr Dudley (FOMC) le scénario d'une nouvelle hausse des taux fédéraux d'ici la fin de l'année.

Publiés ce matin à 08h00, les chiffres de la production industrielle en Allemagne ont très agréablement surpris (+2,6% au mois d'août en données mensualisés), explosant le consensus (+0,9%).

A Barcelone, c'était désormais au tour ce weekend des "contre" à la question de l'indépendance de la Catalogne de manifester à Barcelone. La crise politique majeure pourrait pousser Madrid à brandir l'article 155 de la Constitution qui permet de "mettre sous tutelle" une région, à savoir de lui supprimer tous les droits réservés à son statut d'autonomie.

Côté valeurs, TF1 (+4,83% à 13,24 euros), et dans une moindre mesure Métropole TV (+1,62% à 20,385 euros), ont progressé après note positive du courtier MainFirst. Le bureau d'études a confirmé sa recommandation "surperformance" sur la filiale de Bouygues et a relevé son objectif de cours de 14 à 16 euros.

Carmat a bondi de 5,53% à 23,30 euros, après l'annonce de l'obtention de l’autorisation d’effectuer les implantations de son cœur artificiel total chez l’homme au National Research Center for Cardiac Surgery d'Astana, au Kazakhstan.

Biophytis a accéléré vendredi son ascension spectaculaire, s'envolant de +13% à 5,65 euros. Le titre affiche un bond de 41% en cinq séances et la hausse atteint +120% depuis le plus bas historique de 2,57 euros du 1er juin. En quatre mois, la société de biotechnologie spécialisée dans les maladies liées au vieillissement, longtemps délaissée par les investisseurs, a inversé la tendance en franchissant plusieurs étapes de programme de recherche.

Direct Energie a perdu 8,48% à 42,60 euros. Total a annoncé son intention d'accélérer son développement sur le marché de la distribution de gaz et d’électricité aux particuliers en France avec le lancement de Total Spring.

Ubisoft a poursuivi sa prise de hauteur, dans une accélération des volumes de transactions. Toujours convoité par Vivendi, l'éditeur de jeux vidéo a annoncé jeudi un programme de rachat portant sur 4 millions de ses propres actions, qui sera mené d'ici au 29 décembre prochain. Ubisoft a confié à un prestataire de services d'investissements la mission de racheter 3,5% de son capital en vue de l'annuler. De quoi réduire quelque peu les marges de manœuvre du groupe de médias contrôlé par Vincent Bolloré, dont la probabilité qu'il lance une OPA sur Ubisoft a diminué.

Sanofi (+0,68% à 86,26 euros) et Regeneron Pharmaceuticals ont annoncé jeudi soir que la Cour d'appel du circuit fédéral des États-Unis a ordonné un nouveau procès et a annulé l`injonction permanente dans le différend concernant les revendications brevetaires d`Amgen relatives à l`anticorps ciblant PCSK9 (protéine convertase subtilisine/kexine de type 9). "Cette décision signifie que Sanofi et Regeneron continueront de commercialiser, vendre et fabriquer le produit injectable Praluent (alirocumab) aux États-Unis", a expliqué le groupe dans son communiqué.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé à des niveaux proches de l'équilibre vendredi, freinés dans leur élan avec le rapport mensuel sur l'emploi américain, à l'image du Dow Jones (-0,01% à 22 773 points) ou du Nasdaq Composite (+0,07% à 6 590 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a terminé en très légère baisse (-0,11% à 2 549 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1740$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 49,50$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre l'indice de confiance des investisseurs en Zone Euro (Sentix) à 10h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français effectue une pause sereine, sous un niveau graphique à 5 370 points, soit un niveau de résistance fragile.

Depuis le 11 septembre, le marché parisien continue d'amplifier sa hausse, sous l'effet de l'impatience des acheteurs, qui ne veulent pas attendre de pullbacks hypothétiques, et de l'abdication des derniers vendeurs.

Pour rappel du cadre technique général de l'indice phare français: il s'est extirpé le 11 septembre de l'emprise de la borne haute d'un canal baissier consolidation, qui comprimait les cours depuis le 8 mai. Cette sortie a été confirmée par un gap, et une extension haussière dans des volumes jugés suffisants. Nous sommes typiquement ici dans le cadre très lisible d'un gap de rupture (breakaway gap). L'extension haussière de sortie montrent que l'énergie acheteuse libérée a été forte, et que le message haussier a été validé, et le mouvement a pris corps.

L'indice fait pour l'heure preuve d'une spectaculaire résistance. Cette résistance aux tentations de prises de profits est due à une frange des investisseurs qui ont à coeur de se repositionner sur les grosses capitalisations de la cote sans attendre, de crainte de courir incessamment après un point d'entrée judicieux. C'est réellement cet absence de pullback, même mineur, qui permet de qualifier de puissant le consensus à l'achat. Et ce avec une rotation des secteurs permanente.

L'indice phare français a ouvert en gap jeudi 21/09, "trou de cotation" non recouvert depuis. Il est de nature différente de celui dont nous parlions plus haut, il milite pour sa part pour une continuation du mouvement, il marque un emballement du camp acheteur en cours de construction de mouvement.

Ce moment de réajustement technique viendra, mais le marché ne montre pas encore du signe de son imminence. Alors que le l'indice laissait quelques mèches hautes du 21 au 27 septembre, force est de constater qu'il a clôturé exactement sur ses sommets de séance vendredi et hier.

Par ailleurs, aucune divergence cours / volumes n'est à ce stade à signaler. Dès les prémices d'une telle divergence entrevues, nous mettrons naturellement en garde nos lecteurs le plus tôt possible, et ce en vue de réaliser des arbitrages progressifs.

Avis légèrement positif proposé à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5257.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale F849S est adapté.
Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5442.00 / 5665.00
  • Support(s) : 5257.00 / 5145.00 / 5081.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : 2 % / 6 %
  • Ecart(s) support : -1 % / -3 % / -5 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Aucun signe d'essoufflement (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Aucun signe d'essoufflement (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...