Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 569.67 -0.03 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Au chaud sous les 6 000 points, les cadeaux au pied du sapin

jeudi 19 décembre 2019 à 08h36

(BFM Bourse) - L'heure est à la consolidation, quasiment à plat sur des niveaux de cours très fermes, sur les principaux marchés d'actions de part et d'autre de l'Atlantique, une prudence mâtinée de sérénité s'emparant des salles des marchés alors que le niveau d'activité va progressivement décliner à l'approche des fêtes de fin d'année. La "trêve" commerciale, bien qu'elle ne marque pas une issue au conflit commercial sino-américain, y est bien évidemment pour quelque chose, tout comme de récentes statistiques rassurantes pour la Chine, les Etats-Unis et l'Allemagne. Hier l'indice CAC 40, baromètre de référence de la Bourse de Paris, se contractait de 0,15% à 5 959 points, au chaud sous les 6 000 points, dépassés pour rappel, subrepticement, l'espace de quelques instants lundi.

Les marchés devraient rester insensibles à l'entrée en procédure de destitution du Président Trump. La Chambre des représentants s'est réunie mercredi matin pour voter sur la mise en accusation de Donald Trump dans un pays profondément divisé. Le locataire de la Maison Blanche, dont la popularité dans les sondages ne s'effrite pas, s'est une nouvelle fois posé en victime d'une chasse aux sorcières orchestrée par une gauche radicale qui n'aurait pas digéré sa victoire surprise de 2016... Après cette première étape en défaveur de Trump, la balle est désormais dans le camp du Sénat, qui doit trancher. Mais la majorité républicaine importante dans la Chambre haute permet d'exclure, sauf coup de théâtre hautement improbable, un vote pour une destitution effective.

Dans ces conditions, les marchés poursuivent leur respiration, sur des niveaux de cours fermes, sans subir la menace de "retracement" correctif d'importance.

Au chapitre statistique hier, la publication de l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne, première économie de la Zone Euro, a rythmé la matinée. Sur cet indice IFO, qui mesure la qualité du climat des affaires, à ce titre baromètre de l'activité économique à venir, il est ressorti à 96.3 en décembre, au-delà des attentes (95.6) et au-delà du score de novembre (95.1). L'amorce d'un retournement est désormais concrète sur cet indicateur particulièrement suivi, car à fort impact, dans les salles des marchés.

Rien à signaler en revanche sur les données de l'inflation dans l'union monétaire. Les différents indices des prix à la consommation, en données définitives pour le mois de novembre, sont ressortis parfaitement conformes aux attentes des analystes et économistes. En particulier, l'indice des prix à la consommation (IPC), hors éléments jugés volatils (alimentation, énergie, alcool et tabac) a progressé de 1.3% en rythme annuel, encore assez loin de la trajectoire visée par la BCE (Banque Centrale Européenne).

Quasiment rien à se mettre sous la dent côté statistiques économiques de l'autre côté de l'Atlantique. La poursuite de la contraction des stocks de brut, à un rythme significatif bien qu'inférieur au consensus, aura permis d'éviter un mouvement de prise de profit sur le pétrole, soutenu par ailleurs par de récentes bonnes nouvelles en provenance de Chine sur l'industrie et la consommation.

Côté valeurs, Peugeot a gagné 1,36% à 22,41 euros, avec l'officialisation du projet de mariage avec FCA (Fiat Chrysler).

Après un profit warning (avertissement sur sa rentabilité), Figeac Aero (-8,21% à 10,28 euros) a décroché.

Parmi les plus forts replis sur le Compartiment A de la cote (grosses capitalisations), citons Ipsen (-4,07% à 76,65 euros). Les incertitudes s'accumulent vis-à-vis de potentiels relais de croissance du laboratoire, compte tenu des doutes sur le potentiel du palovarotène. Et s'y ajoute désormais la question de la gouvernance avec le départ de David Meek. Le point sur le dossier ici.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont gravité en clôture hier autour de l'équilibre, à l'image du Dow Jones (-0,10% à 28 239 points) ou du Nasdaq Composite (+0,05% à 8 827 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a fini quasiment la séance à l'équilibre (-0,04% à 3 191 points).

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1130$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 60.90$.

A l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité les ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30, la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre à 13h00, et pour les Etats-Unis: l'ndice manufacturier Philly Fed à 14h30, les Inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, les Indicateurs avancés (Conference Board) à 16h00 et les ventes de logements anciens, à 16h00 également.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du mardi 24 décembre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Côté graphique, le cadre de la consolidation que nous avions identifié dans nos précédentes analyses sur l'indice (ampleur cumulée des corps des bougies des des 02 et 03 décembre) a été retracé intégralement, dans des volumes de surcroît puissants et croissants sur les trois dernières séances de la semaine passée. Ce cadre est désormais dépassé.

Un coup d'oeil sur la dernière bougie hebdomadaires tracée, dont le corps englobe celui de la précédente, milite désormais pour un maintien des cours en partie haute du trading range identifié. Seul un dépassement net du seuil psychologique (hautement symbolique) des 6 000 points viendrait réalimenter précocement le courant acheteur, dans tous les cas dominateur.

L'indice CAC 40 a connu une timide forme de résistance lundi lors de sa reprise de contact avec ce seuil hautement psychologique. Avis neutre réitéré dans l'immédiat.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5725.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale M482S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6000.00
Support(s) :
5725.00 / 5612.00 / 5393.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Au chaud sous les 6 000 points, les cadeaux au pied du sapin (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Au chaud sous les 6 000 points, les cadeaux au pied du sapin (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -8.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat