Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Accalmie sur le dossier catalan, rapport mensuel sur l'emploi américain
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 513.82 +0.07 % Temps réel Euronext Paris
5 513.70Ouverture : 5 535.95+ Haut : 5 500.22+ Bas :
+0.00 %Perf Ouverture : 5 509.69Clôture veille : 2 975 070 KVolume :

CAC 40 : Accalmie sur le dossier catalan, rapport mensuel sur l'emploi américain

(Tradingsat.com) - L'indice CAC 40 a progressé de 0,30% à 5 379 points jeudi, en particulier sous l'effet du regain de terrain du secteur bancaire, soulagé par une accalmie sur le front du dossier catalan. Alors que le Parlement de l'autonomie catalane doit se réunir dès lundi pour débattre, la session a été interdite par la justice espagnole.

Après le referendum de dimanche, qui a vu la population s'exprimer en faveur de l'autodétermination, les marchés cherchent à en comprendre l'issue et les éventuelles conséquences sur d'autres régions de l'Union Européenne qui seraient tentées de s'engager sur cette voie.

Au chapitre macroéconomique jeudi, bonne nouvelle sur le front de l'emploi aux Etats-Unis, avec une baisse des inscrits aux allocations chômage aux Etats-Unis, baisse plus conséquente que ne l'envisageaient en moyenne, les économistes interrogés. Par ailleurs, les chiffres de la balance commerciale sont ressortis parfaitement dans la cible. Les opérateurs seront particulièrement attentifs à la publication cette près-midi, une heure avant l'ouverture de Wall Street, du rapport mensuel sur l'emploi américain (Département du Travail).

Les opérateurs ont eu avant-goût mercredi avec la traditionnelle enquête sur l'emploi au sens du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing). Sur le seul secteur privé non agricole, l'économie américaine a créé sur le mois 135 000 postes, un peu plus que ne l'envisageaient en moyenne les économistes et analystes interrogés (131 000).

Selon les nouvelles prévisions de l'INSEE, la croissance française devrait croitre de 1,8% sur l'année 2017. Soit une progression nette par rapport à l'estimation précédente, de 1,6%.

Côté valeurs, EDF (+3,29% à 10,515 euros) a clôturé en nette hausse après une note de Jefferies. Le courtier a décidé de relever sa recommandation à "acheter" contre "conserver" auparavant, et de porter son objectif de cours de 11 à 15 euros.

Le secteur bancaire a regagné du terrain dans le sillage du secteur bancaire espagnol, dans le cadre d'une accalmie sur le front du dossier catalan. A Paris, Société Générale a progressé de 0,45% à 49,23 euros, Crédit Agricole de 0,65% à 15,53 euros, et BNP Paribas, leader du CAC jeudi, de 1,83% à 68,53 euros.

Medicrea a terminé la séance en forte hausse de 7,76% à 4,58 euros, accélérant sa remontée après ses récents plus bas historiques. La progression du cours de Bourse du fabricant d'implants orthopédiques destinés à la chirurgie rachidienne atteint 24% par rapport aux 3,67 euros de clôture du 20 septembre ou +39% par rapport au plancher en séance de 3,27 euros du 8 septembre. La publication il y a deux jours des résultats semestriels du groupe a été bien accueillie. Medicrea a fait état d'un chiffre d'affaires de 14,7 millions d'euros, stable par rapport à la même période de l'année précédente.

Total (+0,80% à 45,735 euros) était recherché, après avoir annoncé le lancement d'une offre de gaz et d'électricité aux particuliers sous son propre nom en France.

A suivre ce vendredi: Carmat, qui a annoncé jeudi soir avoir obtenu l’autorisation d’effectuer, dans le respect du protocole de l’étude PIVOT approuvé par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM), les implantations de son cœur artificiel total chez l’homme au National Research Center for Cardiac Surgery (Astana, Kazakhstan).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1700$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 50,75$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre en point d'orgue statistique de la semaine le rapport officiel sur l'emploi américain à 14h30, ainsi que le Rapport monétaire du Trésor américain à 21h00. Plus tôt dans la journée, les investisseurs actifs prendront connaissance de l'indice des prix de l'immobilier (Halifax) au Royaume-Uni à 09h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare français effectue une pause sereine, sous un niveau graphique à 5 370 points, soit un niveau de résistance fragile.

Depuis le 11 septembre, le marché parisien continue d'amplifier sa hausse, sous l'effet de l'impatience des acheteurs, qui ne veulent pas attendre de pullbacks hypothétiques, et de l'abdication des derniers vendeurs.

Pour rappel du cadre technique général de l'indice phare français: il s'est extirpé le 11 septembre de l'emprise de la borne haute d'un canal baissier consolidation, qui comprimait les cours depuis le 8 mai. Cette sortie a été confirmée par un gap, et une extension haussière dans des volumes jugés suffisants. Nous sommes typiquement ici dans le cadre très lisible d'un gap de rupture (breakaway gap). L'extension haussière de sortie montrent que l'énergie acheteuse libérée a été forte, et que le message haussier a été validé, et le mouvement a pris corps.

L'indice fait pour l'heure preuve d'une spectaculaire résistance. Cette résistance aux tentations de prises de profits est due à une frange des investisseurs qui ont à coeur de se repositionner sur les grosses capitalisations de la cote sans attendre, de crainte de courir incessamment après un point d'entrée judicieux.

L'indice phare français a ouvert en gap jeudi 21/09, "trou de cotation" non recouvert depuis. Il est de nature différente de celui dont nous parlions plus haut, il milite pour sa part pour une continuation du mouvement, il marque un emballement du camp acheteur en cours de construction de mouvement.

Ce moment de réajustement technique viendra, mais le marché ne montre pas encore du signe de son imminence. Alors que le l'indice laissait quelques mèches hautes du 21 au 27 septembre, force est de constater qu'il a clôturé exactement sur ses sommets de séance vendredi et hier.

Par ailleurs, aucune divergence cours / volumes n'est à ce stade à signaler. Dès les prémices d'une telle divergence entrevues, nous mettrons naturellement en garde nos lecteurs le plus tôt possible, et ce en vue de réaliser des arbitrages progressifs.

Avis neutre proposé à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5442.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5257.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale H163S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5442.00 / 5665.00
  • Support(s) : 5257.00 / 5145.00 / 5081.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -1 % / 3 %
  • Ecart(s) support : -5 % / -7 % / -9 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Accalmie sur le dossier catalan, rapport mensuel sur l'emploi américain (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Accalmie sur le dossier catalan, rapport mensuel sur l'emploi américain (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...