Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Sous pression avec la Grèce et l'automobile
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 267.33 -0.08 % Temps réel Euronext Paris
5 267.66Ouverture : 5 287.85+ Haut : 5 265.36+ Bas :
-0.01 %Perf Ouverture : 5 271.70Clôture veille : 4 379 300 KVolume :

Cac 40 : Sous pression avec la Grèce et l'automobile

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris est repartie en baisse jeudi, sur de faux espoirs avec la Grèce, où la rumeur d'un accord sur une restructuration de la dette a été démentie. Aux États-Unis, les statistiques sont ressorties mitigées. L'indice CAC 40 a clôturé en repli de 0,86% à 5 137 points.

Alors que les inscriptions au chômage ont augmenté à 282 000 la semaine dernière outre-Atlantique, les promesses de vente de logements ont progressé de 3,4% en avril pour atteindre 112,4 points, leur meilleur niveau depuis mai 2006.

Dans l'actualité des entreprises, le secteur des semi-conducteurs a connu une séance particulièrement mouvementée. Le marché était focalisé sur Soitec qui a terminé en forte baisse jeudi soir (-3,5%) après l'annonce d'une perte opérationnelle de -125,9 millions d'euros et d'une perte nette de 259,2 millions d'euros au titre de son exercice 2014-2015.

De son côté, STMicroelectronics était entourée (+3,6%) grâce à une opération d'envergure dans les semi-conducteurs aux Etats-Unis. Les investisseurs ont spéculé sur un mouvement de consolidation dans le secteur après la confirmation par l’américain Avago Technologies du rachat de son concurrent Broadcom, le plus gros fabricant de puces WiFi, pour environ 37 milliards de dollars.

Journée difficile en revanche pour l'automobile, avec Valeo (-2,6%), Michelin (-2,4%) et Renault (-1,9%).

Eurotunnel a fini en hausse de 1,5%. Le groupe a décidé de mettre fin, à compter de début juillet, au contrat d'affrètement qui le lie à la Scop (ex-SeaFrance), a confirmé jeudi la communication de l'exploitant du tunnel sous la Manche. "Une lettre a été envoyée hier soir à la Scop", a souligné un porte-parole d'Eurotunnel, qui dénonce les incertitudes que la Competition and Markets Authority (CMA) fait peser sur l'activité du groupe de transport maritime.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...