Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Prudence après l'échec des négociations sur la Grèce
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : Prudence après l'échec des négociations sur la Grèce

BourseBourse

(Tradingsat.com) - Les marchés européens sont stables ce mercredi à la mi-séance, prudents après l’échec des négociations entre les Européens et le FMI sur le renflouement de la Grèce. Mais au vu des commentaires des politiques, la zone euro est à "un cheveu" d'un accord ouvrant la voie au déblocage de l'aide financière au pays, comme l’a souligné le ministre français de l'Economie, Pierre Moscovici, interrogé sur Europe 1. Une prochaine réunion des ministres des Finances de la zone euro étant prévue pour lundi, les analystes estiment qu’un accord pourrait très probablement être signé ce jour là.

Sur le front des statistiques, on suivra cet après-midi aux États-Unis, les chiffres hebdomadaires du chômage, le PMI de novembre et les indicateurs avancés d’octobre. Hier, les chiffres dans la construction ont agréablement surpris avec des mises en chantier en octobre en progression de 3,6%.

A la Bourse de Paris, le CAC 40 avance de 0,2% à 3 469 points, dans un marché dominé par les valeurs cycliques à l’image de Vallourec (+4,6%), Renault (+3%) et Veolia (+2,4%). Le groupe de services à l’environnement a finalisé la cession de ses activités déchets solides aux États-Unis, pour un montant total de 1 909 millions de dollars, soit environ 1 491 millions d’euros.

France Télécom prend 0,7% alors que l’opérateur vient de lancer sa nouvelle box baptisée Livebox Play, avec de nombreuses nouveautés mais peu d’innovations majeures par rapport à ce que propose déjà la concurrence.

Lafarge accuse en revanche un repli de 3,5% après avoir été dégradé par Bernstein.

En dehors du CAC 40, Sequana flambe de 28% en réaction à une note favorable d’analyste. Ce courtier pointe une "valorisation devenant absurde", ne représentant plus qu’1/5ème des fonds propres estimés fin 2012, et ce alors que le groupe devrait selon lui "démontrer la résilience de sa rentabilité en maintenant une marge EBITDA autour de 3,5%" malgré une conjoncture européenne défavorable.

A noter également que les titres Haulotte Group et Archos remontent de près de 7%.

A la baisse, on peut citer Mersen (-4%), Pierre et Vacances sur de nouvelles prises de bénéfices après sa récente envolée (-3%), ou encore Air France-KLM (-2,2%).

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI