Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Petit rebond du CAC 40 après deux séances de baisse
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 199.22 -0.32 % Temps réel Euronext Paris
5 239.46Ouverture : 5 251.25+ Haut : 5 177.73+ Bas :
-0.77 %Perf Ouverture : 5 216.07Clôture veille : 3 094 130 KVolume :

Cac 40 : Petit rebond du CAC 40 après deux séances de baisse

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris reprend un peu de hauteur ce mercredi après deux séances de baisse d'affilée. En l'absence d'indicateur de premier plan prévu cet après-midi, le marché reste focalisé sur la réunion de la Réserve fédérale qui aura lieu la semaine prochaine. Dans cette perspective, l'indice CAC 40 remonte légèrement de 0,4% à la mi-séance vers les 3 827 points.

"La nervosité reste de mise avant la réunion de politique monétaire de la Fed les 19 et 20 juin. A cette date, son président Ben Bernanke affrontera la difficile tâche de rassurer sur le soutien de son institution à l’économie américaine, tout en continuant de préparer les esprits à une réduction des mesures non conventionnelles avant fin 2013", a commenté ce matin un analyste du CM-CIC.

Cette timide embellie profite surtout à EADS et GDF Suez, en hausse de 2% environ. Vivendi grimpe de 0,8% alors que sa filiale SFR envisage une mise en Bourse fin 2014 ou début 2015, selon Les Echos.

A l'inverse, Lafarge baisse de 1,5% tandis que Renault cède 1,4% malgré le soutien d'un analyste. Sur le secteur bancaire, Société Générale et Crédit Agricole reculent de respectivement 0,8% et 0,5%.

Hors CAC, Peugeot prend plus de 2% alors que Morgan Stanley a relevé sa recommandation sur la valeur de "Sous-pondérer" à "Pondérer en ligne" avec un objectif de cours porté de 5 à 8 euros.

Alcatel-Lucent grappille 0,2% à 1,36 euro. UBS a relevé mercredi son objectif de cours sur l'équipementier télécoms à 1,3 euro, au lieu de 1 euro précédemment, confirmant cependant sa recommandation de "Vendre" la valeur.

Enfin, Technicolor s'adjuge 4% après que la société eut décidé de procéder à un refinancement de sa dette senior existante, qui devrait lui permettre d’emprunter de nouveaux fonds à un taux d’intérêt réduit, d’étendre le profil de maturité de sa dette à 2020 et de bénéficier d’une plus grande flexibilité financière et opérationnelle.

Par contre, Ubisoft accuse un repli de 0,9% à 10,3 euros. L'éditeur a présenté son line-up lors du salon E3 de Los Angeles, prestation qui a été plutôt bien accueillie à en croire les analystes. CM-CIC a révisé sa valorisation sur le titre de 9 à 11 euros avec des prévisions moyen terme moins conservatrices mais une recommandation inchangée à "Conserver".

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI