Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 430.01 -0.15 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le marché parisien a rebondi de 0,85% au-delà de 5100 points

mardi 13 novembre 2018 à 17h38
Le CAC 40 reprend 0,85%, soutenu par l'euro faible

(BFM Bourse) - Après trois séances de repli, le marché parisien est parvenu à reprendre du terrain mardi, soutenu par la faiblesse de l'euro. Le secteur pétrolier a toutefois souffert de l'accentuation de la chute du pétrole, après les déclarations de l'inévitable Donald Trump.

La Bourse de Paris a clôturé mardi en progression de 0,85%, légèrement au-dessus de la barre de 5100 points (précisément 5101,85 points), soutenue en fin de journée par le rebond esquissé à Wall Street. Plombé depuis quelques séances par une correction du secteur technologique, Apple en tête, la Bourse américaine enregistrait au moment de la clôture européenne une hausse de 1,08% sur l'indice technologique Nasdaq, et de 0,64% sur le S&P 500.

Sans guère surprendre les observateurs, la coalition populiste au pouvoir depuis les dernières élections en Italie a fait savoir qu'elle garderait en l'état son budget 2019, dont une première version avait été retoquée par les instances européennes, quitte à s'exposer à des sanctions financières. Après une flambée initiale, le rendement des taux italiens n'enregistrait toutefois qu'une progression assez mesurée de 0,2% soit un taux de 3,456% sur le BTP (le "Buono del tesoro poliennale") à dix ans.

Outre-Manche cette fois-ci, la Première ministre britannique Theresa May a affirmé lundi soir à Londres que les discussions du Brexit étaient en phase de "dénouement", ajoutant que les négociateurs allaient travailler "toute la nuit" pour tenter de parvenir à un accord. Les ministres européens des Affaires européennes réunis un peu plus tôt à Bruxelles s'étaient pour leur part montrés plus prudents. Michel Barnier, négociateur en chef de l'UE sur cette question, déclarant seulement qu'un accord n'avait "pas encore été trouvé" et que "les intenses efforts de négociations se poursuivaient".

Les exportateurs profitent de la baisse de l'euro

Sur le front des valeurs, la récente dépréciation de l'euro apportait du soutien aux grands exportateurs tricolores, à commencer par le luxe : Kering prenait ainsi 3,11%, Hermes 2,53% et LVMH 2,37%. Les mêmes causes profitaient à Airbus (+2,15%), L'Oréal (+1,83%) Schneider (+1,56%) etc. Sur le SRD Elior Group emmenait le palmarès, grimpant de 9,89% à l'annonce d'un projet de scission de ses activités. Air France-KLM, un bénéficiaire presque direct du repli du pétrole, gagnait 4,14%. D'autres valeurs, comme Iliad (+5,41% avant ses résultats) ou Devoteam (+3,68% après les siens) signaient de belles progressions.

Dans l'autre sens, le spécialiste de la prise en charge de la dépendance Orpea cédait plus de 5%, après des notes d'analystes craignant les conséquences d'une remontée des taux d'intérêt l'an prochain.

Les pétrolières et parapétrolières ont évidemment souffert après les propos de Donald Trump -contredisant ceux de Riyad sur une éventuelle baisse de la production de brut- accentuant la pression sur le baril, en chute de près de 4%. TechnipFMC a subi la plus forte baisse de l'indice phare (-2,84%), accompagné de Vallourec (-2,28%), Total (-1,41%) et CGG (-1,31%).

Le baril de WTI sous 58 dollars

Le petit rebond observé lundi sur le marché du pétrole à la suite de l'annonce de la volonté de Riyad de réduire la voilure sur sa production de brut n'a pas tenu longtemps. Mardi soir, le baril de Brent s'échangeait contre 67,51 dollars (-3,72%) tandis que le WTI américain perdait 3,87% et 57,61 dollars.

Sur le marché des changes, la monnaie unique restait presque stable à 1,1286 dollar, au lendemain d'un sommet depuis juin 2017 du billet vert.

G. B. - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.90 % vs +9.23 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat