Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 se maintient autour des 4 335 points
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 se maintient autour des 4 335 points

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris progresse modérément vendredi, le CAC 40 affichant +0,2% à la mi-séance vers les 4 335 points. La tendance reste ferme avant l'ouverture des marchés américains, soutenue notamment par l’agence de notation Fitch qui a maintenu le triple A des États-Unis tout en relevant ses perspectives à "stables".

Du côté des valeurs, les cycliques se distinguent avec Lafarge et ArcelorMittal qui grimpent de respectivement 1,9% et 1,1%. A l'inverse, Crédit Agricole (-2,6%) reste sous pression après avoir présenté hier son plan à moyen terme. Hors indice phare, AB Science et Faiveley chutent lourdement.

Par ailleurs, le secteur des télécoms est de nouveau sur le devant de la scène alors que Bouygues (-1%) a présenté hier une offre améliorée pour le rachat de SFR, filiale de Vivendi (-0,2%), proposant désormais 13,15 milliards d'euros pour la partie en numéraire. Le géant du BTP a aussi fait appel à trois nouveaux actionnaires, la Caisse des Dépôts et Consignations, la famille Pinault, et JCDecaux Holding, pour rentrer ou se renforcer au capital du nouvel ensemble. De son côté, Numericable (+1,1%) n'a pas modifié son offre.

AB Science perd environ 11% vendredi après le refus en appel du Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP, Committee for Human Medicinal Products) de l'Agence européenne des médicaments (EMA) pour autoriser, sur la base de l'étude de phase II présentée, le masitinib, le candidat-médicament phare d'AB Science, dans le traitement des tumeurs malignes stromales gastro-intestinales (GIST) résistantes au traitement de première ligne.

Enfin, Faiveley Transport plonge de 12% au lendemain de son avertissement. Le fabricant de systèmes et d'équipements ferroviaires anticipe désormais une évolution quasi nulle du chiffre d’affaires pour l’exercice 2013-2014 alors qu'il tablait auparavant sur une "légère croissance organique" de ses ventes. Le Groupe explique que les décalages de cadencement des livraisons de certains grands projets, observés depuis plusieurs trimestres, se sont accentués ces deux derniers mois.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI