Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 plombé par le secteur pétrolier et les prévisions de la CE
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 plombé par le secteur pétrolier et les prévisions de la CE

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a terminé mardi en nette baisse, pénalisée par le recul du secteur pétrolier et la révision en baisse par la Commission européenne (CE) de ses prévisions de croissance pour la zone euro.

La CE table désormais sur un PIB en hausse de 0,8% pour 2014 et de 1,1% pour 2015 contre 1,2% et 1,7% respectivement il y a six mois.

Pour 2016, la Commission européenne anticipe une accélération de la croissance à 1,7%. Par ailleurs, l'inflation dans la zone euro ne devrait pas dépasser 0,5% cette année et 0,8% l'an prochain avant d'accélérer à 1,5% en 2016, restant sous l'objectif de 2% de la Banque centrale européenne (BCE).

Quant au chômage, il devrait s'établir à 11,6% cette année et 11,3% l'année prochaine contre 11,8% et 11,4% attendus respectivement il y a six mois.

Sur le front des valeurs, les pétrolières et parapétrolières étaient chahutées dans le sillage du recul des cours du pétrole. Technip a chuté de 3,9% et Total de 3,7%.

Après avoir coupé ses prix à l’exportation vers l’Asie en septembre, l'Arabie Saoudite a décidé hier d'abaisser le prix de ses livraisons de brut vers les États-Unis pour préserver ses parts de marché.

"Ce contexte n’est donc pas propice à une accalmie des inquiétudes quant à une guerre des prix entre pays producteurs de l’OPEP à court terme. D’autre part, la décision de l’Arabie Saoudite vient éroder la probabilité de voir émerger un compromis lors de la réunion de l’OPEP le 27 novembre sur la nécessité de couper les capacités de production pour soutenir les prix", a souligné le CM-CIC Securities.

"Cet élément a entrainé la baisse de la référence américaine WTI à 78$/baril hier (...). Dans ce contexte, les valeurs pétrolières et parapétrolières devraient être pénalisées de façon additionnelle, ce qui renforce notre biais négatif sur ce secteur", a précisé le courtier.

ArcelorMittal a quant à lui accusé le plus fort repli du CAC 40 (-5,7%) en réaction à la chute des cours du minerai de fer et à une dégradation d'analyste.

L'Oréal a fini en repli de 1,2% au lendemain de la publication d'un chiffre d'affaires jugé décevant. Le géant des cosmétiques a fait état d'un fort ralentissement de sa croissance organique au troisième trimestre, mais prévoit une réaccélération au quatrième trimestre.

De son côté, Publicis a rebondi de 1% après ses pertes de la veille, notamment avec le soutien de Berenberg qui a initié mardi la couverture du titre avec une recommandation "Achat" assortie d'un objectif de cours de 67 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI