Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Bourse de Paris profite du dynamisme commercial chinois (+0,36%)
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 398.32 -0.35 % Temps réel Euronext Paris
5 409.67Ouverture : 5 424.37+ Haut : 5 342.30+ Bas :
-0.21 %Perf Ouverture : 5 417.07Clôture veille : 3 868 440 KVolume :

Cac 40 : La Bourse de Paris profite du dynamisme commercial chinois (+0,36%)

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a débuté en hausse vendredi (+0,46%), profitant de la vitalité du commerce extérieur chinois en dépit des menaces de l'administration américaine, avant les résultats des poids lourds bancaires américains.

A 12H20, l'indice CAC 40 prenait 19,61 points à 5.425,50 points. La veille, il avait fini en hausse de 0,97%.

"Les investisseurs saluent tous les signaux qui laissent espérer que l'escalade de mesures protectionnistes n'aura pas lieu", même si "c'est sans doute un peu trop optimiste dans l'immédiat, comme des épisodes récents l'ont démontré", ont souligné les analystes de Aurel BGC.

Mais c'est surtout "la journée des banques américaines", ont-ils poursuivi, avec les résultats de JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo attendus avant l'ouverture de Wall Street "ce qui devrait marquer le véritable coup d'envoi de la saison des publications du 2e trimestre".

En attendant ces résultats-clé, les marchés européens profitaient des derniers chiffres chinois "avec des exportations qui ont dépassé les prévisions malgré l'entrée en vigueur des tarifs douaniers américains sur l'acier et l'aluminium le mois dernier", a souligné David Madden, un analyste de CMC Markets.

La Chine a enregistré le mois dernier une nouvelle hausse de son excédent commercial avec les États-Unis, a annoncé vendredi l'administration des douanes, alors que le déficit de Washington vis-à-vis de Pékin est à l'origine de la guerre commerciale entre les deux pays.

Les prix à l'importation en juin et le moral des ménages (Université du Michigan) en juillet aux États-Unis sont également à l'agenda des indicateurs.

La Banque centrale américaine (Fed) publiera pour sa part son rapport bi-annuel sur la politique monétaire.

En matière de valeur, Altran dévissait pour sa part de 18,28% à 9,79 euros, pénalisé par la découverte d'un incident financier chez l'américain Aricent, une anomalie antérieure au rachat de la société en mars 2018 qui ne devrait pas avoir "d'impact significatif" sur les résultats consolidés du premier semestre.

Avec AFP


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...