Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 965.88 -0.82 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Malgré l'envolée de Renault, le CAC 40 peine à rebondir

lundi 27 mai 2019 à 13h36
Le CAC 40 ne reprend que 0,2% ce lundi midi

(BFM Bourse) - Nettement plus affirmée en début de journée, la progression du marché parisien se limite à 0,2% à la mi-séance. Wall Street, tout comme la Bourse de Londres, sont fermées en raison de jours fériés ce lundi. L'actualité se concentre donc sur les entreprises tricolores, à commencer par Renault qui flambe dans la perspective d'un rapprochement avec Fiat Chrysler Automobiles.

La Bourse de Paris n'affiche qu'un gain de 0,20% à 5326,93 points lundi vers 13h00, ayant plus que divisé par deux son avance du début de matinée. Les volumes d'échanges se limitent à 830 millions d'euros, alors qu'une bonne partie des investisseurs anglo-saxons manquent à l'appel. En effet, le marché américain restera fermé (pour le Memorial Day en hommage aux morts à la guerre) ce lundi, tout comme celui de Londres (Bank Holiday).

Après avoir reculé de plus de 2% la semaine dernière, la cote parisienne demeure donc globalement prudente vis-à-vis des perspectives d'un accord commercial sino-américain, en dépit de nouvelles déclarations volontaristes de Donald Trump qui entend tout régler au plus vite, ou presque.

Par ailleurs, les scrutins nationaux de dimanche n'ont pas abouti à un changement notable de rapport de forces au parlement européen, laissant les investisseurs plutôt soulagés.

L'action Renault s'envole

C'est donc à nouveau la micro-économie qui assure l'essentiel de l'actualité. La demande en mariage de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) à Renault propulse le titre du constructeur tricolore en tête du CAC 40, sur un gain de 14,9%. Le rapprochement donnerait naissance à un nouveau géant mondial de l'automobile, avec un potentiel de synergies annoncées supérieur à ce que Renault dégage actuellement avec Nissan, qui apparaît singulièrement marginalisé.

Dans le sillage du placement sous sauvegarde des sociétés contrôlant le capital de Casino, la holding Rally rebondit de 4,75% après avoir chuté vendredi de 60%. Casino, déjà recherché avant le week-end, continue à grimper : +2,6%. Bryan Garnier souligne qu'une prime de changement de contrôle peut désormais se concevoir sur le titre du distributeur stéphanois.

La vente du pôle télévision de Lagardère (+0,3%), qui vaut surtout par son pôle jeunesse Gulli, au groupe M6 (+0,6%) semble relativement bien perçue pour les deux protagonistes.

A la baisse, Peugeot, qui perdrait mécaniquement des places dans le concert mondial avec l'avènement d'un nouveau groupe franco-italo-américain, est sanctionné de 3,5%.

Parmi les dossiers spéculatifs de la cote, Europacorp redonne 1,6% après l'annonce d'un recul de 33% des revenus de l'exercice 2018-2019.

Recylex demande une nouvelle rallonge

A la suite de la reprise des cotations ce lundi, Recylex flanche de 6,5%. L'ex-Metaleurop a annoncé un besoin supplémentaire de trésorerie cette année, l'amenant à demander à ses créanciers de reprendre les discussions sur de nouvelles bases. Le spécialiste européen du recyclage de plomb et de zinc avait déjà obtenu en septembre 2018 un amendement au plan de financement convenu en 2016 pour remettre d'aplomb sa filiale allemande, affectée par les difficultés de la fonderie de Nordenham, mais demande une nouvelle rallonge. Glencore continue pour le moment à subvenir aux besoins au jour le jour.

Du côté des devises, l'euro cède 0,14% à 1,1192 dollar.

Sur le marché pétrolier, le WTI recule de 0,22% à 58,50 dollars tandis que le Brent européen abandonne 1,38% à 67,74 dollars.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +40.13 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat