Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ATOS

ATO - FR0000051732 SRD PEA PEA-PME
53.600 € -1.51 % Temps réel Euronext Paris

Atos : Loin de rassurer les investisseurs, le point trimestriel d'Atos provoque une nouvelle chute

mardi 20 avril 2021 à 10h31

(BFM Bourse) - Déstabilisé en Bourse depuis que ses commissaires au compte ont émis des réserves sur la comptabilité de deux entités américaines du groupe, Atos ne fait qu'ajouter à la confusion mardi en multipliant les annonces à l'occasion de son point trimestriel. Le titre rechute de plus de 6%.

De mal en pis pour le groupe de services numériques Atos. Au contraire d'un Capgemini qui a récemment renoué avec un plus haut boursier depuis vingt ans sur la foi de ses solides perspectives, Atos a perdu pas loin de la moitié (45%) de sa valeur depuis son sommet 2017, plombé par une activité décevante et une série de tâtonnements stratégiques tel le projet, finalement abandonné, de rachat à 10 milliards de dollars de l'américain DXC Technology.

Ce à quoi s'est ajouté un sérieux accroc comptable -rarissime sinon inédit pour une société de cette envergure- révélé le 1er avril dernier, lorsque les commissaires aux comptes ont émis des réserves "pour limitation de travaux" concernant les résultats 2020 relatifs à deux entités américaines pesant tout de même 11% du chiffre d'affaires du groupe.

Dans ce contexte embarrassant pour Elie Girard, ce proche de Thierry Breton qui a pris sa succession en tant que directeur général lorsque ce dernier est devenu commissaire européen au Marché intérieur en 2019, Atos était attendu au tournant à l'occasion de la publication de son chiffre d'affaires du premier trimestre. À cette occasion, le groupe a multiplié les annonces, sans visiblement parvenir à rassurer les investisseurs : à l'approche de la mi-séance, le titre flanchait de 6,84% -la plus mauvaise performance de l'indice phare, dont Atos est actuellement et d'assez loin la plus petite capitalisation à 6,2 milliards d'euros- à 56,94 euros.

S'agissant de la performance du premier trimestre, celle-ci se révèle tout d'abord moindre qu'attendue, en baisse de 1,9% à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2020 et de -3,9% en organique à 2,692 milliards d'euros. En fait, seuls deux des secteurs d'activité auxquels s'adresse Atos ("Services Financiers & Assurance" et "Santé & Sciences de la Vie") ont enregistré une croissance, les autres -notamment les clients de l'Industrie, en repli de 6,7%, mais aussi les Télécommunications, Médias & Technologies ou même le Secteur public & la Défense- restant affectées par le Covid-19, selon le groupe.

Néanmoins, son patron fait valoir que le profil d’activité "a continué de progresser dans le Digital, le Cloud, la Sécurité et la Décarbonation; ces segments stratégiques ont représenté 51% du chiffre d’affaires", à comparer à 46% sur l'ensemble de l'année dernière.

Parallèlement, les prises de commandes ont atteint 2,596 milliards d’euros, soit un ratio prise de commandes sur chiffre d’affaires de 96%, en repli comparé à 101% au cours de la même période de 2020.

En regard des réserves émises par les commissaires sur la certification des comptes 2020, le groupe indique ne pas avoir identifié d’anomalie qui nécessiterait un retraitement significatif, mais reconnaît que "la conjonction de plusieurs erreurs comptables et de faiblesses du contrôle interne mérite une attention et un suivi spécifique". Atos a donc lancé une revue complète des comptes des deux entités juridiques américaines concernées. Cependant, le groupe ne pense fournir un point d’avancement qu'au moment de l’annonce des résultats du premier semestre, ce qui signifie que les incertitudes ne seraient pleinement levées que dans plus de trois mois, le 28 juillet.

"Un plan de remédiation et de prévention détaillé a été conçu sous la direction du Secrétaire Général du groupe et est en cours de déploiement. Il couvre des domaines tels que les contrôles préventifs, les politiques internes et la documentation, une revue RH, les compétences et l'organisation, ainsi que la sensibilisation et la formation. Une analyse complémentaire est en cours pour garantir l'exhaustivité du plan", assure Atos, sans chiffrer le coût éventuel de ces mesures.

Enfin, dans le sillage du plan "Spring" de repositionnement des activités, le groupe a annoncé trois nouvelles acquisitions ciblées : Processia dans les domaines du Digital Industriel et du Product Lifecycle Management (PLM), cryptovision dans la cryptographie et la cybersécurité, Ipsotek e Edge Computing. Afin d’accélérer le changement de son mix d’activités, Atos va en outre lancer une revue stratégique de portefeuille des actifs qui ne sont pas cœur de métier.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ATOS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +33.56 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat